Avertir le modérateur

17/08/2006

FRONT DE LIBERATION DES FINES HERBES

Dans la dernière maison de retraite médicalisée où il m'a été possible d'exercer "mon art", j'avais assez vite observé que les résidants n'y voyaient plus grand chose, n'entendaient guère mieux et ne semblaient s'égayer vraiment qu'à l'approche des repas.
Du coup, en humaniste épicurien, j'avais planté sous les fenêtres des cuisines une plates-bandes d’herbes aromatiques histoire de mettre un peu de persil dans les salades, un bouquet garni dans le pot-au-feu, quelques feuilles de menthe sur les fraises, un peu de thym sur les grillades, une chtite feuille d'estragon dans le cul du poulet... Enfin, vous voyez le genre.

Pure folie!!!

Des normes intégristes d’hygiène interdisent formellement aux cuisiniers d’utiliser les aromates du jardin!
Ca s'appelle les HACCP et ça vient te gâcher les gamelles quand ce sont les dernières.
HACCP, c'est une abréviation anglaise qu'on peut traduire en français par: "Te Pourrir La Vie Jusqu'Au Bout!"

Sait-on par exemple qu'au cours des ateliers patisserie, si les mamies ont droit de cuisiner une tarte aux prunes du verger, elles n'auront pas celui de la manger? Pas plus que de l'offrir aux gamins de l'école d'à côté qui la verraient peut-être arriver avec plaisir à l'heure du goûter... Ben non! C'est défendu!!! Poil au ?

Alors, le jardinier se trouve devant un choix cornélien: soit renoncer à procurer par quelques condiments l’un des derniers plaisirs restant aux résidants, à savoir la gourmandise, soit convaincre les chefs d’entrer en résistance et de concocter malgré tout quelques omelettes aux fines herbes dans une clandestinité maîtrisée.
Hélas, derrière les fourneaux non plus n’est pas Jean Moulin qui veut et j’en ai vu beaucoup collaborer avec la dictature de la sale-bouffe.

C’est pourquoi j’appelle solennellement ici, comme je l'ai déjà fait sur France Inter grâce à Jean-Pierre COFFE dans "Ca se bouffe pas, ça se mange!", toutes celles et tous ceux pour qui le basilic est un droit et la tendresse pour les vieux un devoir à rejoindre le Front le Libération des Fines Herbes, canal historique évidemment!
Oui, mes amis! Exigeons pour nos vieux aujourd'hui notre droit pour plus tard à du romarin dans la dorade, de la ciboulette goûtue dans la mayo, de la coriandre dans le couscous!
La tristesse ne passera pas!

Commentaires

A force de lire tous ces "chocs" d'une civilisation à laquelle je pensais appartenir, vais finir par avoir une fracture du coccyx à force de tomber sur la 17e lettre de l'alphabet.

Non seulement l'ère de la malbouffe en ont sans doute envoyé ad patres avant l'heure, mais les survivants seraient privés de leur dernier plaisir... se mettre à table et savourer du "goûteu" ?

Là j'hallucine. Et je n'ai pas encore fumé ma branche de persil-frisé-séché.

"Laissez-les vivre"... Mais sans ces plaisirs simples, ajoutés au bonheur de les cueillir soi-même, de les regarder pousser, de froisser des feuilles entre ses doigts, ça devient "Faites-les crever".

Les "herbes" de mon jardin sont réservées forcément à mon usage personnel. Mais lorsque je fais mon "tour" le matin, tasse de café à la main, je plonge le nez dans le basilic, j'émiette du thym, je sniffe du romarin... petit bonheur olfactif qui, s'il ne me coûte rien, à un prix que l'on ne peut imaginer.

Je me demande si je suis plus triste qu'en colère, ou les deux.

Écrit par : joyce | 17/08/2006

Ni tristesse ni colère qui ne mènent nulle part sans piano ni fusils, mais un enrôlement des cuisiniers de collectivité dans le FLFH. Sur ton secteur, tu peux faire plein de choses. Des tracts, des affiches collées la nuit sur les maisons de retraite avec une croix de Lorraine sur fond de persil! Ecris-nous "Le chant de la ciboulette" qu'on fredonnera des ruelles de Dunkerque au maquis du Vercors! Des actions d'éclat! Des attentats de goût. Par exemple tu visites la maison de retraite de ton coin et en passant devant les marmittes tu balances ta feuille de laurier dans le boeuf bourguignon pendant qu'on ne te regarde pas.
Puis tu sors calmement...
Faut tout te dire, à toi ;-)

Écrit par : Fleuryval | 17/08/2006

On atteint des niveaux de connerie dans cette "civilisation" merdique, que c'est à peine croyable …
J'espère, quand le moment sera venu, que j'aurai encore assez de lucidité pour m'envoyer ad patres, après un dernier festin aromatisé aux herbes de mon jardin …

Écrit par : Bernard Langlois | 17/08/2006

Ben mon Bernard qu'est-ce qui t'arrive ce matin? Tu veux de la tarte aux pommes? Allez, avec le grand Jacques et en levant nos tassesà café:
"J' veux qu'on rit, j' veux qu'on danse, j' veux qu'on s'amuse comme des fous,
J'veux qu'on rit, j' veux qu'on danse quand c'est qu'on m' mettra dans l' trou!"
Qu'est-ce que tu te mijotes pour midi? Giroles ?

Écrit par : Fleuryval | 17/08/2006

"Qu'est-ce que tu te mijotes pour midi?"
Gigot d'agneau, élevé et récemment estourbi (l'agneau) à deux pas de chez moi …

Tiens, trouvé ça, cadeau (je me suis dit que ça serait bien chez toi) :


"Le plus fascinant de tous est l'amandier.


Avez-vous, une fois dans votre vie, pris le temps d'écouter un arbre ?

Il faut avoir l'oreille fine, car ces êtres-là ne parlent pas fort. Tout est dans le vent. Les feuilles bougent, puis les branches, il arrive que tout l'arbre balance. Et quand le vent est passé, alors c'est le soleil. Les feuilles qui filtrent la lumière. Les ombres qui se projettent ou ne se projettent pas. Le vert qui joue avec le bleu ou le marron. C'est la danse des couleurs, tout en nuance. La palette de Picasso rougit de honte, de jalousie et d'envie. Le peintre devient fou. Vincent s'est écorché l'oreille !

Le plus fascinant de tous est l'amandier.
Il est le premier à pointer de ses fleurs blanches, centrées de rose. Celui de mon enfance est toujours là, en bas de la route qui va au village. C'est un vieux solitaire qui connaît tous nos secrets. Il est témoin de nos malheurs et de nos bonheurs. Il a vu s'en aller les vieux, et vu arriver les amoureux. Il a entendu grandir les enfants et tous leurs secrets.
Le plus fascinant de tous est l'amandier.

A pâques, je me souviens, nous coupions quelques brindilles chargées d'amandes vertes, que nous mélangions au bouquet avec le coquelicot. Je l'entendais rire de joie. Il me disait: "Vas y petit, prends autant que t'en as envie... je connais aussi ta petite amie !"
Je l'écoutais moqueur.
"T'es jaloux n'est-ce pas ?"
Son rire était tendresse et le vent chaud du printemps nous enivrait tous les deux, moi d'amour et lui d'amandes vertes.
Je courais, dans la main, mon bouquet vert, rouge et noir vers le village. La messe devait être dite. Mon bouquet devait être béni, avant de l'offrir secrètement à celle que j'aime.

Elle est présentement assise tout près de moi. Dans ses bras, Narjas notre petite fille dort. Peut-être rêve-t-elle ? Peut-être pas !
La route a été longue. Nous arrivons au village. Toutes les maisons sont démolies, l'église aussi. La placette est défoncée. Les routes sont embrouillées.
Je prends celle de la maison. Je quitte le village.

Au tournant, je sens un immense malheur. Je regarde ma bien aimée, elle me regarde aussi. Elle devine mon désespoir et me sers fortement le bras.
"Vas-y avance !", veut-elle me dire.
Je m'engage tout doucement dans l'étroit chemin, comme par pudeur, comme par respect, comme si j'avançais sur un cimetière.
Je regarde droit devant... je vois mon vieil ami tout brûlé.
Ils ont même incendié l'amandier.

Narjas dort toujours. Peut-être rêve-t-elle ? Peut-être pas !


Ref:
http://www.aloufok.net/article.php3?id_article=3321

ASSAWRA, liste de diffusion dédiée à l'Intifada ..."

Écrit par : Bernard Langlois | 17/08/2006

@ Bernard Langlois
Merci. Sans voix. J'en pleure.

Écrit par : Fleuryval | 17/08/2006

Bon... Là c'est un bon gros coup dans le coeur.

Écrit par : joyce | 17/08/2006

La Coriandre ! Ouf, tu l'as citée à la toute fin. Je suis fou de la coriandre. Oui au Front de Libération des fines herbes !

Écrit par : Olivier Bonnet | 17/08/2006

Bernard, j'avais pas vu. Mon commentaire débile tombe à côté après le texte bouleversant dont tu nous fais profiter.
Même si je maintiens adorer la coriandre.

Écrit par : Olivier Bonnet | 17/08/2006

Et le gingembre ? Pourquoi personne ne parle de cet aromate divin entre tous ?
Tous vos com culinaires sont bien savoureux. Comme dit Human, j'aurais dû venir dîner chez vous au lieu de prendre froid à attendre Bertrand qui m'a posé un lapin (un bête lapin, même, sans herbes) hier soir à Valparaiso ..

Écrit par : amarula | 17/08/2006

@ Olivier
Géant! A la tête de ton réseau FLFH sur le Luberon, on sait déjà que ça sera plus goûtu dans les assiettes. Ne vous limitez pas aux fines heures pour autant. Un peu de muscade dans la purée, du safran dans le riz et de la canellesur les pommes, ça le fait aussi.
Soyez très prudents. Les HACCP sont partout.
@ amarula
Le gingembre? Dans les EPAD ? Pourquoi pas des huitres, pendant que vous y êtes?! Quoique... ça me dirait bien, à moi, de mourir d'amour.
Pour bertranD, écoutez Human et venez dîner ici plus souvent. Il lui arrive de mettre son dromadaire à paître sur le pré de Fontenelle ;-)
Ici, évidemment, on est moins pacifiste mais on est là à l'heure.

Écrit par : Fleuryval | 17/08/2006

@Bernard
Hier Fleury me fait sortir des larmes de rire chez Olivier et aujourd'ui les mêmes sont pleines d'émotion... MA-GNI-FI-QUE !

Écrit par : Alain | 17/08/2006

@ Alain
Attend, mon plumeau. La journée n'en est qu'à sa petite moitié. T'as intérêt à t'équiper en kleenex aujourd'hui parce que ça démarre fort.

Écrit par : Fleuryval | 17/08/2006

Je désirerais bien un café noir, sans gingembre s'il vous palaît, parce que c'est pour mon dromadaire, moi je préfère le thé à la menthe.

Est-ce ue t'aurais ça dans ton merveilleux jardin Joyce, de la menthe?

Ici dans le gris, on ne laisse pousser que la misère(oups)

@ monsieur Bernard(commnément appelé BOb), pourquoi nous faire pleurer de si bon matin?

Écrit par : Humana la fille | 17/08/2006

Humana fille, vous aussi vous venez en dromadaire? Et vous buvez du thé à la menthe... Nous avons la menthe, mais pas le thé. Ici, au départ, c'était pour hommes, surtout. Mais on va s'adapter ;-)
Je ne pensais pas que mon blog prendrait un jour une tournure aussi saharienne.

Écrit par : Fleuryval | 17/08/2006

Moi je viens pas en dromadaire, mais je viens de la Drôme... Ce qui me rappelle un joyeux moment de honte ! "mamiedrome". Un chapeau peut vous ridiculiser. Ca je le savais déjà...

Ouiiiiiiiiiiiiiiiii ! Ici aussi il y a de la menthe, ce matin, elle est à l'eau. Je ne connais pas les différentes espèces, mais il y en a de la verte verte aux feuilles un peu dentelées, naturellement ou par grignotage de quelques invisibles, et de la presque grise, aux feuilles duveteuses comme peau de souris.

"Ici au départ c'était pour les hommes surtout"... Va me falloir un p'tit coup de quelque chose pour digérer ça. Oui, avec une boule de glace cette fois pour rafraîchir le choc...
Un thé avec Sarah. C'était hier... c'est pas drôle ? Ben tant pis, mais c'était bien, avec elle.

Écrit par : joyce | 17/08/2006

@ joyce
Le côté masculin ici t'aura échappé? A toi?!! C'est vrai que tu devrais t'en servir un vite. Du costaud. Du qui secoue. Du pour hommes, quoi...

Écrit par : Fleuryval | 17/08/2006

Effectivement, j'ai loupé un truc... Un jardin, avec un jardinier, c'est normal. C'est du pur homme !

Et les jardinières alors, ça n'existe pas ? Si... c'est fait pour les bals cons... là où on donne du pain aux moineaux aux pigeons.

Je vais vite me reservir un truc. J'sais pas quoi, mais vite. Et si je mâchouillais des feuilles de menthe en fumant du persil frisé ?
Je vous tiens au courant (ça c'est pas drôle)

Écrit par : joyce | 17/08/2006

C'est sûr Joyce, nous ne sommes que de pauvres femmes.

Sûr en tous cas que j y reviendrasi ici, rien que pour vous chatouiller les orteilles...euh...Les oreilles...Bon les deux, avec du persil frisé de préférence

Écrit par : Humana la fille | 17/08/2006

Bienvenue dans le monde propre et lise et sans risque de la notion la plus déshumnisante qui soit : lapolitique du risque zéro... poche de la tolérance zéro...
Chacun chez soi devant sa télé avec sa pizza surgelée...
Amen !

Écrit par : bertranD | 17/08/2006

@ joyce
Il y a des jardininières comme il y a des poissons volants. Ca existe, mais ce n'est pas la majorité du genre... (d'après F. Mitterrand) S'il y a peu de femmes dans ce métier, c'est d'abord que les machines y sont très lourdes, bruyantes et le travail physique harassant la plupart du temps.
@ Humana la fille
Mais où donc est votre mère?! J'ai du thé. Vous voyez bien que les hommes font aussi des efforts ;-)

Écrit par : Fleuryval | 17/08/2006

@ bertranD
Tu devrais prendre deux secondes pour lire les commentaires: y a Amarula qui te cherche au sujet d'un lapin fade à Valparaiso hier soir et Humana la fille qui est venue en dromadaire sans me dire le sexe de son bestiau. Deux dans le jardin, ça ferait beaucoup. Si en plus ils se reproduisent, je n'ai rien pour contrôler l'expansion. Contre le puceron, je sais faire mais sous mes latitudes c'est pas fréquent d'être infesté de dromadaires. Donc tant qu'on n'en sait pas plus, tu es le bienvenu, mais sans ton animal.
Pour le risque zéro, on ne vient pas sur un blog de cancre!

Écrit par : Fleuryval | 17/08/2006

je marche au ralenti en ce moment fleuryval, je ne sais pas, une certaine langueur.... bon enfin, ...
.je n'arrive qu'au 22ème commentaire

je rejoins ton mouvement avec plaisir
ils sont fous...j'avais déjà remarqué cela dans les écoles, les parent s ne peuvent plus faire des gateaux pour les fetes des écoles, enfin ils peuvent en f aire mais ils n'ont pas le droit d'en manger...nouvelles normes...

peut etre en mettant des préservatifs à chaque feuille de basilic ?
on va finir tous sous cloche, sous cellophane, désinfectés de partout, sensibles à tous les germes...c'est affreux, ça va me donner des cauchemars

déjà que brassens s'insurgeait contre les femmes obsédées de la l'eau de javel et qui...bon enfin...

humana , moi j'ai une collection d e menthe au jardin.., 8 sortes

Écrit par : lesyeux | 17/08/2006

Je te remercie de la part de maman qui ne comprend pas et ne sait pas qui tu es. Mais d'accord pour le thé. Où sont les petits gâteaux, un thé sans les gâteaux, c'est plus du thé....

Et puis en plus, je suis sûre que vous avez manigancé quelques chose avec Joyce en y rajoutant du persil frisé par exemple....

Au fait, c'est le F de Frédéric ou de François?

Écrit par : Humana la fille | 17/08/2006

Lesyeux langoureux, alors? J'adore!
Bienvenue au FLFH! Avec 8 sortes de menthe dans le jardin, total respect de jardinier.
Humana la fille
C'est comme ça qu'adviennent les ruptures les plus brutales. Je vais chercher du thé pour ces dames alors qu'ici personne n'en boit et au retour ça donne "Ben... et les gâteaux?" Alors, dans ces cas-là, Mademoiselle est ici invitée à aller se les chercher elle-même et VITE. Le F, c'est celui de Fissa.

Écrit par : Fleuryval | 17/08/2006

@Lezyeux
Mes deux sortes de menthe en ont les larmes... auzyeux ! Soupirs

On ne peut plus manger les gâteaux "faits par les mamans" à l'école ?
Ben dis donc, j'ai dû estourbir toute une génération à coup de cakes, gâteaux au yaourt, quatre-quarts, sablés, madeleines.
Je me demande si je dois me sentir coupable d'avoir "sucré" des classes, et responsable de petits plaisirs.

@Fleuryval
C'est vrai que c'est dur le métier de jardinière... pour de vrai. Déjà que je me bats avec ma tondeuse qui perd une roue tous les deux tours, le coupe-bordure qui me donne du fil... à retordre, les déchets verts qui ne sont pas ramassés par la commune et pèsent lourd dans les sacs, heureusement qu'il y a de quoi sniffer une petite ligne d'aromates et de feuilles de tomates à froisser dans les doigts pour se donner de l'élan !

Écrit par : joyce | 17/08/2006

@ joyce
Oui, les HACCP frappent partout, même à l'école. Je te le dis: Où y a d'l'hygiène y a pas d' plaisir! Le Front de Libération des Fines Herbes recommandent à ses adhérents de reprendre le combat où tu l'avais laissé: cakes, gâteaux au yaourt, quatre-quarts, sablés, madeleines pour les enfants aussi! Comme en suivant leurs normes on multiplie les obèses et les dépressifs, on va revenir aux tartes aux fraises et aux soupes au pistou DU JARDIN!
Les outils, ça se répare ;-) C'est pour ça aussi qu'il y a peu de jardinières, peut-être...

Écrit par : Fleuryval | 17/08/2006

@Fleuryval
Lèzoutils ça se répare, je confirme. Mais quand on a acheté sa tondeuse au rayon jouets en plastique fabriqués ailleurs... certes, faut pas s'étonner. Mon petit cochon rose ne craignant point l'obésité, j'ai pas trop eu le choix, j'assume ! (oui, je sais, on a toujours le choix !)

Ben moi je continuerai à faire la révolution des gâteaux faits à la maison avec les mains dans la farine, et même que je mets pas de gants !!! Parce que la pâtisserie, c'est pas de la chirurgie !
Puis la soupe au pistou, c'est une très bonne, que dis-je excellente idée.

Le panier est déjà tout heureux d'aller au marché dimanche se remplir la panse de légumes à soupe. Pour le pistou... le jardin fournira ! Tant pis, sur le basilic il doit y avoir du pipi de fourmis, du caca de pucerons. Mais c'est bon signe ! C'est que les p'tites bêêêêêtes se plaisent chez moi ! NA !
Je viens de noter sur l'agenda, dimanche 20 St Bernard (tiens, un p'tit vieux rhum, non ?) marché soupe au pistou !
Quelqu'un veut-il que je lui rapporte quelque chose ? Rien que des petits producteurs qui coupent les choux en quatre pour les célibataires, et aimeraient que leurs centimes d'euros ne soient pas coupés en 8 par l'état.

Écrit par : joyce | 17/08/2006

joyce laplus curieuse des menthes est la 'menthe coq' ce sont des feuilles allongées en forme d'oreilles de lièvres (je ne saispas pq ça s'apelle 'coq'...) et quand tu la croques, la mâches , tu as le gout du malabar en bouche

Écrit par : lesyeux | 17/08/2006

Ha lesyeux! Quelle sage précaution que d'adresser ce commentaire à joyce ;-))))))

Écrit par : Fleuryval | 17/08/2006

@ joyce
Pour les tondeuses d'occasion vraiment pas chères, c'est sur e-bay ou à l'atelier du plus gros vendeur d'outillage de ton coin. Ou demande au jardinier de ta voisine, ça a l'air d'être un malin;-)

Écrit par : Fleuryval | 17/08/2006

Juste en passant, car je lis mais ne moufte,
merci, merci et encore merci à vous, tous,
car fou, saoûl et ivre, de vie qui sait d'amour ?
je vous suis et m'êtes d'un précieux ... secours !

Écrit par : graham (franck) | 17/08/2006

Vos papiers ?

Écrit par : Place Beauvau | 17/08/2006

joyce et les yeux, je me sens piètre jardinière (je le savais) et penaude avec mes petits pots de thym, romarin et basilic. Je signe des deux mains pour le front de lutte pour le droit des vieux aux herbes du jardin et des enfants aux tartes, ne pouvant rien pour les amandiers et les oliviers de Palestine à part une rage inefficace

Écrit par : brigetoun | 17/08/2006

@ Place Beau Veau en deux mots
Ici on en a trop! ici, c'esr le Comité des Trop de Papiers! Alors si t'as des gens à qui il en manque, dis leur de venir se servir LARGEMENT.
@ Graham, bienvenue dans ce petit monde de vie. Si on te fait du bien, on n'est pas là pour rien.
@ brigetoun
Faut que tu te proposes pour être maraine de Johnmarguerite. Avec un peu de tendresse et beaucoup de persévérance, et si l'adjudant s'en mèle pas, ce mec-là nous sauvera tous les amandiers qui restent. Faut juste qu'on l'aime un peu.

Écrit par : Fleuryval | 17/08/2006

Kouaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa trop de papiers ??? Faites m'en parvenir de toute urgence à Créteil et à Cachan on en manque ici !!!

Écrit par : Place beauvau | 17/08/2006

Très cher Fleuryval,

Comme je vis dans une province au doux nom de Drôme des Collines, les bonnes affaires sur e-bay, concernant les tondeuses, et bien d'autres choses encore... se trouvent loin de mon jardin.

Donc, point d'expédition (le transport coûterait plus cher qu'une neuve), à "enlever sur place". Je ne suis jamais à la bonne place.
Mais pour ce que j'ai à tondre, la mienne suffit largement et à décapiter les pissenlits (tant pis pour la cramaillotte), et à justifier mes soupirs.

Quant au jardinier de ma voisine, lorsqu'il me reverra, il me trouvera sans doute vieillie. Parce que le bougre d'homme, alors qu'il travaillait "à côté" je lui ai demandé s'il pouvait ajouter aux cochonneries de sa remorque des cannisses défunts pour les déposer à la déchetterie puisqu'il y allait.
Quelques semaines plus tard, j'entends sa douce voix derrière la haie : "Au fait, nous sommes en compte !"... Je m'étonne, m'inquiète, interroge... Il m'a demandé 15€ pour un "service" qui ne lui faisait faire aucun détour, qui ne lui coûtait rien... Mais à moi, ça a coûté beaucoup.

Alors basta, article 22, démerbrouille toi comme tu peux, est ma devise ! Je peux, je fais. Je peux pas, je me dém.... Je peux pas me dém... je fais pas. C'est pas simple tout ça ?

Écrit par : joyce | 18/08/2006

@ Très chère joyce
En quelle année et dans quel régiment étiez-vous à la Légion Etrangère?
Mwarf!

Écrit par : Fleuryval | 18/08/2006

Je ne connais ici que des légions de fourmis laborieuses. Point d'odeur de bouc pour zigouiller celles de la terre mouillée et du basilic que je taquine en passant, juste pour les effluves.
Je suis jalouse de la salade de tomates... collés les uns contre les autres ils sont... Puis rouge et vert c'est joli, non ?

Mon appareil photo est trop mauvais pour mettre en ligne une curiosité jardinesque. Mais une rose a eu l'arrogance de fleurir à 260 cm de son pied. Et ce n'est pas une espèce grimpante.
Est-ce bien légal ? Je m'inquiète.

Écrit par : joyce | 18/08/2006

pour eux, du surgele
pour nous, du soleil vert.

Écrit par : copeau | 19/08/2006

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu