Avertir le modérateur

18/08/2006

C'EST LA VIE ?

"Donnez-moi le superflu, je me passerai du nécessaire." Voltaire.

Pour continuer dans la droite ligne du Front de Libération des Fines Herbes, vous aurez remarqué cette tendance qu'ont les fatalistes à vous dire: "C'est comme ça. C'est la vie..." en haussant légèrement les épaules, de cette drôle de façon qui fait qu'on se demande si ce n'est pas plutôt la tête qui s'enfonce?

Mais c'est quoi, la vie, pour eux?

Assurément dormir, manger, pisser, déféquer et prendre consciencieusement ses médicaments pour que tout ça fonctionne. Rajoutez une pincée de soucis, une bonne dose de méfiance, deux doigts d'avarice et de chacun pour moi, calez le tout devant une télé et le tour est joué.

Et l'amour, là-dedans? Et les arts? La nature? L'esprit? Le rire?

J'ai envie aujourd'hui de vous laisser tout faire.

Il y aura des jours comme ça où la note sera moins bonne que tous vos commentaires.


medium_Coeur_d_or.JPG

Commentaires

" Ca ne peut pas être pire ", dit le pessimiste
"Mais si, mais si", dit l'optimiste

Écrit par : amarula | 18/08/2006

L'amour ? Ils "aiment" leurs émissions de télé, ils "aiment" les frites molles de chez Mickey.

La nature ? C'est chiant. Ya des bestioles, ça pique, ça colle, ça sent. On "aime" mieux pique niquer sur le bord d'une route, faudrait pas dépayser ses poumons en respirant autre chose que les hydrocarbures en mangeant des hydrates de carbone dans le "Tupeurire" en plastique.

Les arts ? C'est pour les cons. Pour les snob (san nobile... sans noblesse, parce qu'ils en ont eux de la noblesse ? Même pas celle du coeur !). Nous on préfère le sport. A la télé, avec une binouze et des potes.

L'esprit ? .......................................................................

Le rire ? Le gras. Bien gras. Comme les papiers qu'ils laissent pour marquer leur passage. Ils ont mal lu le Petit Poucet. Lui il laissait des petits cailloux... ça allait bien avec la nature. Mais le rire, celui que l'on offre en réponse à la vie. Ca non. Ils ne savent pas le jouer. Celui qui fait du bien aux autres et à soi, il n'est pas sur leur partition.

Quel gâchis !

Non, la note n'est pas "moins bonne que les commentaires". Elle est jolie comme une clé qui nous ouvre la porte.
Puis merci pour le dahlia.
Puis aussi... T'as de beaux yeux, tu sais !

Écrit par : joyce | 18/08/2006

"Pessimisme de l'intelligence, optimisme de la volonté …" (Gramsci).

Pas d'autre choix que de tenter d'être des pessimistes actifs …

Écrit par : Bernard Langlois | 18/08/2006

Bonjour,
J'ai découvert ce blog hier et l'ai dévoré dans la soirée.
Pas si souvent qu'on croise poésie, humanité, humour.
J'y reviendrais, c'est promis.
J'ai l'envie d'en lire davantage, d'en apprendre plus et aussi d'aider si je le peux.
Quant à la vie..."Pouvoir encore regarder, pouvoir encore écouter et surtout pouvoir chanter...que c'est beau, c'est la vie..."

Écrit par : La Quiche | 18/08/2006

@marul@
Donc le lapin de Valparaiso était ENCORE sans romarin? Honteux! dit l'optimiste.
@ joyce
Qu'est-ce qu'elle répond, Morgan, déjà? ;-)
@ Bernard Langlois
;-) Gramsci, dans les bottes ? (Vieille blague de ceres, balise de parcours)
@ La Quiche
Bienvenue! T'es lorraine ? On adore ça ici! On a déjà la croix ;-)
Merci du compliment.
@ Tous
Ca commence très fort! Vous avez du talent. Je sais: on ne vous le dit pas assez souvent. Moi si.

Écrit par : Fleuryval | 18/08/2006

Un criminel s'évade du pénitencier où il était enfermé depuis 15 ans. Dans sa fuite, il arrive prés d'une maison. Il y pénètre, à la recherche d'argent et d'armes, et y trouve un couple au lit. Il vire le gars du lit et l'attache sur une chaise. Puis, pendant qu'il attache la fille aux montants du lit, il en profite pour l'embrasser dans le cou. Il se rend ensuite dans la salle de bain.

Pendant son absence, l'homme s'adresse à sa compagne :
- Écoute, ce gars est un prisonnier en cavale, tu as vu ses fringues... Si ça se trouve, il n'a pas vu de fille depuis des années. Il t'a déjà embrassée dans le cou. S'il veut aller plus loin, n'essaie pas de résister, ni de te plaindre, fais juste ce qu'il te demande, donne-lui satisfaction ! Ce gars est sûrement dangereux. Si on lui résiste, il est capable de nous tuer ! Sois forte mon amour, je t'aime...

Et la fille répond :
- Il ne m'a pas embrassée. Il m'a dit à l'oreille qu'il était gay et qu'il te trouvait hyper sexy. Puis, il m'a demandé s'il y avait de la vaseline dans la salle de bain.... Sois fort, mon amour, je t'aime aussi

Écrit par : martingrall | 18/08/2006

@ martingrall
Mort de rire! Que du bonheur, comme d'hab.
Va la copier chez l'NRV ;-) Il y en a bien un qui va l'adapter pour Sarkozy...

Écrit par : Fleuryval | 18/08/2006

Ce que Morgan a répondu ? Ca se répond pas ces choses-là, ça se savoure !

Écrit par : joyce | 18/08/2006

Vivre pour les autres n'est pas vivre à demi mais deux fois...
Gilbert CESBRON. ( journal sans date )

Bangkok mon amour ! un feu d'artifesse pour vieux ? on boucle cet am !

Écrit par : Alain | 18/08/2006

@ Alain
Messages de L'Art Existence!
Tilili tilili poum poumpoum poum.
On la boucle tant qu'on n'a pas bouclé ;-))))))))
Je répète:
On la boucle tant qu'on n'a pas bouclé ;-))))))))
La cuisse de bergère est déjà fraîche comme la rosée.
Je répète
La cuisse de bergère est déjà fraîche comme la rosée.
Voltiers est partisan de toutes les artifesses.
Je répète:
Voltiers est partisan de toutes les artifesses.
Celle-là ne mérite pas l'album de la comtesse :-(
Ad taleur

Écrit par : Fleuryval | 18/08/2006

Alain, tu as raison je n'ai pas raté un seul bouquin de gilbert, justement pour ces petites phrases dont chacune est deux vies.

Écrit par : martingrall | 18/08/2006

Voltiers... Vous êtes en arrestation, mains sur la tête, suivez nous à la Kommandantur !

Écrit par : Milicien | 18/08/2006

@Martingrall

Même si Sainte-Beuve décerne un prix, que dire des innocents de Paris puisque leur prison est un royaume. Il vont en sortir vers minuit grâce au dévouement du Docteur Schweitzer ! Mais mêmes si les saints vont en enfer, il n'en reste pas moins qu'ils savent recueillir des chiens perdus sans collier sachant que même s'il est plus tard que tu ne penses, on va pas les laisser entre chiens et loups. -:)

Écrit par : Alain | 18/08/2006

@ milicien (sans majuscule)
J'espère que tu n'es pas venu tout seul ;-))))))))))

Écrit par : Fleuryval | 18/08/2006

Je vous demande de vois taire...

Écrit par : Milicien | 18/08/2006

@ demi-licien
Tu peux toujours demander... Attention tu vas marcher sur une min...
Trop tard.

Écrit par : Fleuryval | 18/08/2006

Même pas, milicien! Va rôtir en enfer. Je viens d'avoir le diable. Il fait couler ton bain.

Écrit par : Fleuryval | 18/08/2006

Paix à mon âme !

Écrit par : Milicien | 18/08/2006

@Fleuryval

Une p'tite Cuisse de Bergère (ça mérite des majuscules tout de même !) bien fraîche ???
Faut pas tenter la diablesse comme ça !!!!

Écrit par : joyce | 18/08/2006

heu fleuryval ....c'est quoi cette coquetterie matinale, à zoomer sur vos yeux couleur huitres spéciales de marennes de chez Gillardeau ?

ah...vous les avez beaux....ça aurait été dommage de les bruler sur le bucher de mon cauchemar

Écrit par : lesyeux | 18/08/2006

@La quiche

Que c'est beau la vie, parce que tu ne joues pas les starlettes, que le cuirasser Potemkine vogue sur les flots de la Volga, relayer par les Lettres Françaises. s'aimer à perdre la raison dans les yeux d'Elsa que Desnos a croisé au sortir d'un métro, du journal que l'on vend le matin d'un dimanche à l'affiche qu'on colle au mur du lendemain. Tant que des lèvres d'Eluard s'envoleront des colombes, que Picasso tiendra le monde au bout de sa palette, et qu'Isabelle aura toujours le "vague à l'homme" alors oui... que c'est beau la vie !

Écrit par : Alain | 18/08/2006

@ lesyeux
Pas une coquetterie. Une courtoisie. J'ai pensé qu'ayant l'immense privilège de recevoir ici la visite de lesyeux, je me devais d'y mettre un regard...
Pas trop cauchemardesque, j'espère?
@joyce
Tu ne serais pas vers Dieulefit, par hasard?

Écrit par : Fleuryval | 18/08/2006

Bonjour : )

juste pour dire que c'est un plaisir d'être le bienvenu ici !

Écrit par : johnmarguerite | 18/08/2006

Mais non Fleuryval, je suis plus haut. Mais Dieulefit tout aussi beau le paysage qui m'entoure.
Dommage qu'il ait planté la Cuisse de Bergère ailleurs !

Je ne suis tout de même pas loin de Fitpardieu. Pourquoi ? Il y a quelque chose à boire, à voir ????

Écrit par : joyce | 18/08/2006

Diantre !
@Fleuryval : Quel bonheur que ton blog et quel talent chez les commentateurs :) Je m'en lasse pas. C'est vraiment un lieu convivial à souhait, où l'on a immédiatement envie de s'asseoir et de regarder le temps passer gentiment, en sirotant un bon café et en grappillant des ptits bouts de conversations agréables. Merci pour tout ça.
(Je suis effectivement lorraine, en exil professionnel à Paris depuis 6 ans.)
@Alain : Ca, c'est pas du jeu. Un message pareil, un vendredi après-midi alors que je tente déjà vainement d'avoir la tête au boulot... Me voilà rêvassant à l'ombre bleue du figuier, en me disant que c'est toujours la première fois et que l'amour est cerise. Quasi prête à danser la bourrée des trois célibataires et convaincue que la quiche est l'avenir de l'homme. Bref, c'est pas gagné pour bosser, là...
@tous les deux : croiser deux hommes tels que vous en 2 jours, c'est clair que ça rassure sur la beauté de la vie...

Écrit par : La Quiche | 18/08/2006

@ johnmarguerite
Et t'as pas tout vu! Avant ce soir t'as une maraine ;-)
Si brigetoun est d'accord... Je crois que ça va aller.

Écrit par : Fleuryval | 18/08/2006

J'adore la photo de ces yeux qui sourient !

Écrit par : Olivier Bonnet | 18/08/2006

@ joyce
Déjà le nom... Et puis c'est le sujet du billet de demain ;-) Patience...
@ tous (pas toutes)
Hé les gars, z'avez vu La Quiche ? Elle jure comme nous! Elle attaque par du Diantre! On attend Sacrebleu dans les minutes qui viennent!
Ici, Mademoiselle de Lorraine, on ne "passe" pas le temps. On l'utilise à se castagner contre la laideur, la sottise, la connerie qui nous gâche la vie. C'est un blog de braves où les squaws sont bienvenues pourvu qu'elles cognent aussi.
Si tu viens d'arriver, tu vas voir dans musique et tu choisis "Lescorbeaux". Ca te donnera l'ambiance.
La beauté de la vie, oui!!! Mais ça se conquiert et quand on l'atteint, ça se protège.
Il te reste des petits lardons?

Écrit par : Fleuryval | 18/08/2006

@ Olivier Bonnet
Tu ne me demandes pas indirectement le numéro de téléphone de mon père, j'espère...

Écrit par : Fleuryval | 18/08/2006

Patiente... je suis. Ben du coup (à la tienne !) je me demande si je ne vais pas y faire un p'tit tour dimanche à Dieulefit... Le jour du seigneur, ce serait bien, non ?
Je te rapporte quelque chose ?

Écrit par : joyce | 18/08/2006

@Fleuryval : D'acc. Je veux bien sortir les poings de mes poches crevées et castagner tout ce qui est moche, bête et con. (Et ce, malgré le fait que mes ongles risquent d'en pâtir un peu et que le boulot soit colossal...). Et je suis vraiment contente d'avoir trouver un endroit où déverser les gros mots que je retiens.
En attendant, je vais déjà me servir un café et le boire en empoignant le temps qui m'est octroyé à bras le corps, histoire que le week-end arrive plus vite.

Écrit par : La Quiche | 18/08/2006

@ Toutes et tous!
EXTREME URGENCE... Stop...ALLEZ TOUT DE SUITE CHEZ OLIVIER BONNET!...Stop...Il est en conversation avec Dieu lui-même.
Miracle! Miracle! Hossana au Saint Bonnet

Écrit par : Fleuryval | 18/08/2006

Ha, ma Quiche! On t'aime déjà...
T'inquiètes pas pour les ongles. Ici, il n'y a que moi qui laboure. Pour l'instant...
Tu cogneras du mot, de la rime, de l'image, peut-être de la note... Et surtout du sourire.Ca n'abîme pas les mains.
C'est quoi t'est-ce, ton boulot colossal?

Écrit par : Fleuryval | 18/08/2006

@ Fleuryval : Le boulot colossal ? Bah cogner contre tout ce qui est moche, bête et con. Les travaux d'Hercule, c'était du pipi de chat par rapport à la tâche à laquelle tu veux qu'on s'attelle.
Mais comme disait ce bon vieux Sénèque : "Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas, c'est parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles."
Alors osons ! et tant pis pour mes ongles, ça repoussera !

Écrit par : La Quiche | 18/08/2006

la quiche n'est pas resté longtemps une abeille contre la vitre pour voir le ciel ouvert de la tradition fleuryval.

Écrit par : martingrall | 18/08/2006

@ martingrall
T'as rasion: ça a pas l'air d'être du tiède, La Quiche! Ca respire l'enthousiasme, ça connait son Sénèque et ça nous vient de Lorraine.
Pour les ongles fragiles, on lui donnera des gants et si c'est pas assez, le régiment Misère lui votera deux flacons d'Ecrinal.
On va la faire commencer doucement. Sur le souffleur à bisous du manège jardinier, par exemple? Qu'est-ce que tu en penses ?

Écrit par : Fleuryval | 18/08/2006

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu