Avertir le modérateur

29/08/2006

VITAMINES

Fers à cheval, pattes de lapin, trèfles à quatre feuilles ou doigts croisés, je ne sais pas trop bien comment vous appeller ce matin puisque vos voeux de chances ont réussi leur coup sur tous les fronts hier.

Côté jardin, d'abord. Madame DONVILLE a beaucoup aimé mon "petit jardin des conséquences".
L'aventure continue avec ses amendements. Nous attaquons ensemble le second brouillon.
Prochaine étape chez le professeur SAUVAGE, spécialiste de l'autisme au CHU de Tours pour le plan définitif.
Après son dernier coup d'oeil, "manches retroussées et au boulot!"
Il faudra un terrain de 20 mètres par 30 non loin du CHU et là encore j'aurais besoin de l'aide de ceux du Val de Loire pour le trouver, et de tous pour l'acheter...
Mais nous n'en sommes pas là.

Côté roman ensuite, tout le monde est épuisé. "Va mourir à Bangkok!", mon éditeur que j'ai et pour paraphraser Woody Allen: "je me sens un peu fatigué moi-même".
Douze jours d'attente pour les nouveaux lecteurs pour cause de réimpression. Des signatures qui s'organisent chez les libraires, le stand de "Les points sur les i" à la Fête de l'Humanité... A ce train-là et si ma situation financière s'améliore, je me demande si je ne vais retenir une place en voiture décapotable l'année prochaine dans la caravane du Tour de France ;-)
Non, Monsieur Fontenelle! Pas pour piquer de l'EPO aux coureurs! Pour dédicacer...

Alors un dernier petit effort: ce matin, à dix heures, signature de la commande du jardin de l'IME de Montereau... avant de filer à la Poste retirer une lettre recommandée qui n'annonce rien de bon.

En ce moment, c'est marrant la vie ici. Contrasté, pour le moins. Lundi, c'est genre Gaston: "Ne négligez pas l'hypothèses que je sois peut-être un génie..." Mardi, on en est moins sûr. Mercredi ?...

Allez, pour la route!
http://danseavecleshoux.20minutes-blogs.fr/archive/2006/07/20/va-les-chercher.html

Commentaires

Bonjour à notre jardinier de la blogosphère.

T'inquiette! Les mauvaises nouvelles cachent de très bonnes parfois....

Écrit par : Human | 29/08/2006

Bonjour Human!
Comme tu as raison! Si l'EDF ne m'avait pas menacé de coupure, jamais Grabuge n'aurait lancé le Fleuryvalton. Du coup, je ratais mon éditeur à moi que j'ai et tu ne pouvais pas lire "Va mourir à Bangkok!" avant d'y être arrivée. C'est pourquoi, quand j'entrerai "peut-être" à l'Académie Française, je ne manquerai pas de remercier la Misère, sans laquelle rien de tout ceci n'eut été possible;-))))))

Écrit par : Fleuryval | 29/08/2006

ô joie, ô bonheur
"va mourir à Bangkok" est arrivé hier midi
merci à l'auteur, à l'éditeur, au facteur.
seul regret, je l'ai deja fini (c'est dire si ça m'a plu), a quand le prochain?

bonne chance pour les suites, jardins, bouquins, tour de France...

et si tu voies Jego ce matin, ne le salue pas pour moi ;-)

Écrit par : rep ban | 29/08/2006

La vie alterne les bonnes et mauvaises nouvelle (qu'est-ce que c'est cliché ce que je viens d'écrire). Souvent les bonnes nouvelles se font désiree, mais je suis contente qu'en ce moment pour toi Flueryval ce soit putôt du côté des bonnes même si les mauvaises n'ont pas totalement disparues.
Pour "Va mourir à Bangkok!", tu as bien compris que j'attends une signature dans une librairie parisienne. D'ailleurs je crois que je prendrais un exemplaire pour mon grand-père.

Écrit par : carole | 29/08/2006

@ rep ban
Merci;-) Pour le prochain, faut demander à mon éditeur que j'ai.
@ carole
Ce sera probablement bientôt dans une librairie de Mouffetard. Donc, on t'en mets deux de côtés ? C'est mon L1L1 qui va être content! T'as vu ça comment ça démarre fort ce matin, mon L1L1 ?

Écrit par : Fleuryval | 29/08/2006

@ Rep Ban : Tu me revendrais ton exemplaire ? Pas trop cher, c'est une occasion quand même ! (bien quoi ?! Y'a pas de petites économies !) ;)

Écrit par : cerise | 29/08/2006

@ Cerise
Il y en a un très vieil exemplaire abimé auquel il ne manque que douze pages environ à la bibliothèque de Quimper. Le tampon était apposé sur une des pages disparues. Essayes de voler celui-là...

Écrit par : Fleuryval | 29/08/2006

Quimper, c'est loin et puis l'essence c'est cher ! Sérieusement, j'ai voulu l'acheter en ligne mais je n'ai pas pu : je n'ai pas de carte bancaire et c'est le seul moyen de paiement accepté ! (quoi ?! Je n'ai pas de CB et alors ?! C'est un choix : je refuse de payer une cotisation pour un bout de plastique pour avoir le droit de dépenser MON argent !). Je peux le trouver en librairie classique ?

Écrit par : Cerise | 29/08/2006

Cerise

non non, je te le vends pas, je te le prete en revanche (mais ça va pas faire gagner des sous à notre jardinier et a son éditeur qu'il a) :-))

en revanche, si t'as un chequier, tu peux quand meme t'en sortir en allant voir ici : http://www.livres-a-lire.com/index.php?categorie=voircaddy.

Fleury
le recommandé, pas de mauvaises nouvelles?
la signature pour le jardin de l'IME, ca y est, c'est fait? (y'a pas sandrine Bonnaire qui marraine au fait?)

Écrit par : rep ban | 29/08/2006

Mon petit Rep Ban, tu es adorable mais pas très attentionné : je viens d'expliquer qu'en ligne, on ne peut payer que par CB (Paypal) et donc pas par chèque... Pour te faire pardonner, tu as obligation de m'offrir ton exemplaire et dédicacé par l'auteur en plus ! ;)

Écrit par : Cerise | 29/08/2006

si si je suis attentionné
"POUR COMMANDER SANS UTILISER VOTRE CARTE BLEUE, VOUS POUVEZ IMPRIMER UN BON DE COMMANDE ET L'ENVOYER PAR COURRIER AVEC UN CHEQUE EN CLIQUANT ICI"
ah? alors, qu'est ce qu'on dit la?
il me l'a meme pas dedicacé, moi qui me disait que dans quelques années, ca vaudrait une fortune sur ebay...deçu, je suis

Écrit par : rep ban | 29/08/2006

Sur le cul, je suis. J'ai essayé deux fois de passer commande et à chaque fois c'est marqué : paiement uniquement par Paypal. J'y retourne de ce pas. (si c'est pas de la motivation, ça !)

Écrit par : Cerise | 29/08/2006

C'est encore moi ! (désolée, Fleuryval, je squatte un peu mais c'est parce que je le VEUX vraiment ce livre !)
Au moment du paiement, voilà ce qui s'affiche (j'ai fait copier/coller) :


Informations de paiement

PayPal est le seul moyen de paiement autorisé pour les Les Points sur les i éditions. Pour continuer, veuillez entrer les informations demandées ci-dessous. En savoir plus sur PayPal.


Je suis DESESPEREE...

Écrit par : Cerise | 29/08/2006

Amazon.fr : néant.
Alapage.fr : YOUPI ! Je vais enfin l'avoir. Boudiou, ce fut dur... mais bon !

Écrit par : Cerise | 29/08/2006

@ rep ban
Mon ami! Mon commercial à moi que j'ai! Jamais, et je ne suis plus un perdreau de l'année, jamais m'entends-tu je n'ai vu PERSONNE se décarcasser comme toi pour expliquer à quelqu'un comment acheter un livre! Il y a du Desjardins en toi. Si si Tant de pédagogie pour expliquer à Cerise comment éviter de voler un livre dans une bibilothèque bretonne, c'est fort, c'est grand, c'est beau. Merci et clapclapclap façon Cirque d'hiver!
@ Cerise
Tant de volonté, tant de recherches, tant d'efforts pour acheter mon roman...Eberlué je suis! Peut-être, j'y songe, le sujet du prochain avec Cerise dans le titre. En tous cas, là, maintenant, tu n'es pas LA cerise sur le gâteau. T'es toute la récolte, sans les noyaux!
Pour ton calendrier, évidemment c'est voui si le musée des arts premiers est d'accord. Il m'a fait signé une exclusivité et je ne crois pas pouvoir poser nu sans l'accord du conservateur et des archéologues.
Dur, mais bon, chez les jardiniers comme (chez quelques autres, vais pas me facher avec tout le monde, quand même...), c'est le minimum.

Écrit par : Fleuryval | 29/08/2006

@ rep ban
Pas dédicacé? Renvoies-le immédiatement! Je demande sur le champ à mon éditeur à moi que j'ai un exemplaire avec dix huit pages de garde rien que pour toi que c'est pas sur e-bay que tu vas le revendre, mais à Drouot, chez Suthbise (approximatif) parce que je vais t'y mettre des mots, des dessins, intercaler des tickets de stationnement, des cotons-tiges avec de ma cire de mon oreille gauche et que l'Andy Warrol, il aura l'air d'un confetti mouillé au carnaval de Rio à côté. Pendant trois siècles et demi on fera cours aux Beaux Arts sur Ton exemplaire.
Renvoies en port dû, c'est nous qu'on paye le timbre.

Écrit par : Fleuryval | 29/08/2006

Moi, je veux bien la dédicace mais pas le coton-tige usagé... Par contre, tu pourrais le garder (le coton-tige) pour poser pour le calendrier : comme ça, tu ne serais pas complètement nu !

Écrit par : Cerise | 29/08/2006

Il se fout de ma tronche le Fleury, et il repond meme pas à mes questions
Cerise, vole le livre, il merite pas ses 12%.
pis, de toutes façons, je n'accepte que les cotons tiges dedicacés de van gogh.

Écrit par : rep ban | 29/08/2006

Trop tard, j'ai envoyé le chèque... (Et merde !)

Écrit par : Cerise | 29/08/2006

Cerise
A la sainte Sabine, use de la rapine.

fais opposition et detrousse la breizh bibliotheque.

Écrit par : rep ban | 29/08/2006

J'ai essayé mais ici, dans les librairies, ils n'ont que des cartes postales, du chouchen, du sel de Guérande et des crèpes au salidou (caramel beurre salé). Pas un seul livre digne de ce nom à piquer. Sinon, on pourrait monter une association de revente de livres d'occasion de Fleuryval... et lui donner 12 % !

Écrit par : Cerise | 29/08/2006

@ rep ban
"Il se fout de ma tronche le Fleury, et il repond meme pas à mes questions" Comment peux-tu dire une chose pareille?!!! Je me déglingue l'imaginaire pour que ta descendance vive peinard avec un exemplaire unique à 18 pages de garde truffées de concepts plus audacieux qu'un chiotte de Duchamps ou qu'un "Ceci n'est pas un livre" et je lis ça en rentrant? Mais qu'est-ce que je t'ai fait, rep ban? Les cotons tige de Van Gogh, tu sais bien qu'il n'y en a qu'un sur deux!!!
Si je ne te réponds pas sur ce qui ne s'est pas passé à Montereau ce matin, c'est pour ne pas m'étendre sur l'incorrection de gens qui te filent rendez-vous un jour à une heure précise et qui ne t'y reçoivent pas. Le dernier des bouseux texans a reçu assez d'éducation pour te téléphoner deux heures avant que ce ne sera pas la peine de venir.
Ben là, t'es même pas au Texas...
@ Cerise
C'est peut-être audacieux, mais ça s'essaye. Peux-tu badigeonner mon bouquin de salidou entre les pages 14 et 15, 40/41, 78/79 124/125 et essayer de le faire passer pour une gourmandise bretonne à lire face à l'océan avec un verre de chouchen? Juste pour voir...

Écrit par : Fleuryval | 29/08/2006

On l'appellerait... Va mourir à Guérande ! de Jean-Erwann kerFleuryval. ça peut marcher !

Écrit par : Cerise | 29/08/2006

Après vous avoir lu, je vais donc éviter de poser la question et aller sur Alapage.fr commander mon livre que j'aurai à moi.

Écrit par : Human | 29/08/2006

Cerise, t'as du génie! Si si. Moi qui ne me suis jamais senti de quelque part vraiment, ce soir j'aperçois la petite maison avec la façade blanchie à la chaux, les volets peints en bleu, des roses trémières essayant d'atteindre la gouttière, des hortensias de part et d'autre du perron et dans le son des bourasques de vent et des claquements de vagues sur les rocher abrupts. Je sens ma gueule qui change. Mes rides qui se creusent. Et le teint qui burine. Sur le pas de la porte, mains sur les hanches, ma mère, coiffée de ces dentelles à nulle autre pareilles, qui hurle à pleins poumons:" Tipiak, pirates!" tandis que dans le soir qui descend sur la lande, le phare rythme la nuit, métronome impassible... Arrête! J'ai un peu peur. Ce bruit de charette qui vient du fond des temps, cet essieu cahotique qui marque chaque pierre du chemin des calvaires... L'ankou?
Fermons bien les volets, vite une pâte à crèpes et attrappe ma bombarde pour conjurer le sort.
Demain, si Dieu le veut, ô Bretagne fervente,
J'appareillerai très tôt et malgré la tourmente,
Evitant les récifs et vogant vent contraire
J'irai cueillir des mots sur l'écume de la mer.
Erwan Kerfleury - extrait du Cheval de Montorgueil

Écrit par : Fleuryval | 29/08/2006

@ Human
Ici, t'as tous les droits!
Et tu ne mesures pas, sans doute, tout le bien que tu fais à mon éditeur à moi que j'ai. N'empêche, vous aurez tous remarqué que depuis que mon livre est "sur le marché", j'ai même plus un mot gentil de mon éditeur que j'ai...
C'est dur, le libéralisme, vécu par des gens de gauche...

Écrit par : Fleuryval | 29/08/2006

Une façade blanchie à la chaux comme en Andalousie, question de réfléchir le trop plein de soleil qu'il y a en Guérande du côté d' chez toi monsieur Erwan. Mais que vois-je?... Des bottes en caoutchou cachées derrière la pile de livres là-bas là?...

Écrit par : Human | 29/08/2006

Pour pousser jusqu'au village quand il pleut et qu'il manque de farine pour faire des gauffres. C'est quand même pas à des Belges que je vais apprendre ça!

Écrit par : Fleuryval | 29/08/2006

@Fleury
Je te cite :

N'empêche, vous aurez tous remarqué que depuis que mon livre est "sur le marché", j'ai même plus un mot gentil de mon éditeur que j'ai...
C'est dur, le libéralisme, vécu par des gens de gauche...

Et bien toi tu craches dans la soupe !!! Il ne t'a pas échappé que ce livre a été maquetté, imprimé et porté en 10 jours... que je suis allé chez toi deux fois, 260 kilometres au total... que je t'ai amené une toute petite télévision et que je réédite ce livre pour des raisons qui ne t'échappent pas en prenant la totalité à ma charge et que je me suis engagé à te donner l'intégralité des bénéfices...et non pas 12 % comme indiqué sur le contrat... Je ne souhaitais pas mettre cela sur ton blog mais ta remarque à mon endroit est des plus désagréable, et je ne le mérite surement pas...

Il t'échappe que je n'ai pas que ce livre et qu'il m'est nécessaire d'avoir d'autre projets éditoriaux certainement aussi bien écrits avec peut-être moins de fautes en première lecture que celui qui nous a fait nous rencontrer, et qu'il me faut bien ne pas passer mes journées à penser aux auteurs "que moi que j'ai", mais à faire perdurer ma structure... Le libéralisme n'est pas de gauche mais les excuses sont de tous bords...

Écrit par : Alain | 29/08/2006

Héééééééé!!!
Fleuryval???
Mon bon???
Ca va???

Écrit par : Sébastien Fontenelle | 29/08/2006

Oh....L'Alain!...Qu'est-ce qui t'arrives? Tu veux nous l'achever ou quoi?

A quoi vous avez arrosé votre tarte aux pommes?

Écrit par : Human | 29/08/2006

Mais ...Alain ...Te faches pas... C'était pour rire . Aucune once de méchanceté là-dedans ni de reproches. Bien au contraire . Tu le connais . Il avait juste envie d'un petit coucou comme ça . Chaud le coeur . On sait tous comme tu t'es démené pour faire sortir le livre . Magnifique . Ne sois pas chagrin . Tu as été formidable sur ce coup là .

Écrit par : Hélèna | 30/08/2006

@ Sébastien Fontenelle
;-) Content de voir que les vacances ont été profitables et que notre fin limier à nous qu'on a est d'humeur taquine à son retour. Car le lecteur attentif observera que son post d'inquiétude à mon égard suit immédiatement le commentaire affecté et peiné de mon éditeur à moi que j'ai, qui me surprend de sa part au plus haut point.
Soit mon éditeur a perdu tout sens de l'humour, (c'est assez improbable: il a assez démontré ici et ailleurs qu'il en avait à revendre...), soit, fragilisé par une tension professionnelle de première difficulté, il a perdu toute mesure et s'affecte déraisonablement d'une boutade affective accordée au diapason de ses prises de positions habituelles. Je pense enfin, le connaissant déjà un peu, qu'il m'aurait téléphoné directement s'il avait jugé utile de me tenir de tels propos, plutôt que de les exposer noir sur blanc sur cette place publique.
Dés lors je ne crois pas qu'il s'agisse d'autre chose que d'une usurpation d'identité soigneusement montée par les services de désinformation des commandos chinois du major Fon Ton Nel qu'ici nous connaissons bien.
C'est la raison pour laquelle je fais part de mon immense satisfaction devant le retour de mon piètre stratège préféré que je trouve bien empressé à me demander si je vais bien après ce coup tordu immédiatement foiré ;-)))))))))
Le calme de la nuit, la lecture attentive d'"un juge au-dessus des lois?" et le rire qui s'envole de la situation, tout concorde à conclure qu'Alain n'est pas Alain mais Raminatenelle ou Fontenagrobis... Le lecteur choisira.
Cependant, à certains détails précis, il apparait qu'une complicité évidente lie les deux compères trop heureux d'appuyer ensemble sur ma faiblesse orthographique assumée. Le tribunal des flagrands délires les condamnent donc solidairement à une caisse de rosé frais ;-) Et c'est pas cher payé!
Merci à Human et Hélèna d'avoir assuré si promptement ma garde rapprochée.

Écrit par : Fleuryval | 30/08/2006

de retour sur ton espace fleury je suis très étonnée et très peinée du ton des derniers commentaires
s'il est vrai que les affaires privées doivent rester privées, tu aurais pu comprendre que l'humour est difficile à conserver quand un coup très dur arrive dans une petite entreprise, comme ce qui vient d' arriver à alain sur la parution de ton livre
tout était rentré dans l'ordre dans la discrétion, il fallait s'en t enir là
le commentaire sur les 12% était de très mauvais gout, parce que faux surtout...et c'était un détail privé !!!

en général on se sere les coudes

et tu enfonces le clou avec un dernier commentaire...

dommage

Écrit par : lesyeux | 30/08/2006

se "serre " les coudes il fallait evidemment lire !

Écrit par : lesyeux | 30/08/2006

@ lesyeux
Plus serrés que nos coudes, tu ne vas pas trouver ;-)
Pour ce qui est de conserver son humour quand un coup très dur tombe sur une très petite entreprise, je vois assez bien de quoi tu parles. C'est précisément là qu'on en a le plus besoin.
Ici, en tous cas, un coup dur ça se traverse sourire aux lèvres et coudes à coudes. Pour moi, ce matin, c'est énorme dette sociale et gros retard d'impôts. Ce n'est pas la larme à l'oeil que je vais régler ça parce que je n'ai jamais vu un kleenex éponger des dettes. Mwarf!

Écrit par : Fleuryval | 30/08/2006

oui mais il faut éviter pour mesurer la personnalité des autres de le faire à l'aune de soi même, d'autant plus et surtoutpour les gens que l'on aime

Écrit par : lesyeux | 30/08/2006

Mais c'est bien tout mon programme pour la matinée! Remontez le moral de mon éditeur que j'ai, c'est LA priorité! J'étais prem's sur son site avant que le soleil se lève, c'est te dire ;-))))))))
Et puis quoi, on ne va pas en faire un fromage non plus! Il a mal pris une plaisanterie anodine, j'ai pensé qu'elle n'était pas de lui... Ca ne devrait pas redéclencher des frappes sur le Liban. Il y a plus grave, ne crois-tu pas?

Écrit par : Fleuryval | 30/08/2006

Le "je" est haïssable, et quand il est précédé du "moi" il est rédhibitoire !
Ainsi s'exprimait l'un de mes professeurs de droit.

Il me semble être dotée d'un quota d'humour non négligeable. Là, franchement je n'ai même pas trouvé la première lettre de ce mot.

Un peu de dignité et de respect que diable ! Dette sociale et retard d'impôts ?
Certains d'entre nous aussi sans doute.
Et là je te rejoins... on n'en fait pas tout un fromage.

Ca rime avec... dommage.
Les élans du coeur sont les plus beaux... mais les plus vulnérables. Je le savais. Maintenant j'en suis certaine.

Écrit par : joyce | 30/08/2006

@ joyce
??? Tu déjeunes pas avec un clown, toi, ce matin ;-)

Écrit par : Fleuryval | 30/08/2006

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu