Avertir le modérateur

26/11/2006

VOLTIERS HORS GONCOURT !

medium_VOISINAGE.JPG Non mais vous avez vu le voisinage???!!!

Un enchantement!

C'était hier aprés-midi à la librairie MICHEL de FONTAINEBLEAU qui nous a reçu avec une gentillesse absolue pour une séance de signatures durant laquelle il s'est vendu cinq "Va mourir à Bangkok!" tandis que ne partait qu'un "Bienveillantes"!!!

Ca n'a pas de prix! Mwarf.

medium_Vitrine_Michel.JPG

Quant au concours consistant à résoudre l'énigme: "Pourquoi Voltiers?", personne n'a gagné à la librairie.

Ici, c'est Fanny qui s'est approchée au plus près de la réponse exacte:

"Voltaire étant un, essayer d’en être un peu plus que le quart tout en étant conscient qu’on n’en sera jamais la moitié."

Mais elle a avoué avoir (un peu) triché...

Personne ne sachant comment elle a bien pu faire, on suppose qu'il doit y avoir une ribambelle de poulets morts dans le Jura...

Faut-il dés lors récompenser le "délit"?

Le débat est ouvert, et naturellement tous les professionnels du droit y sont invités!

11:45 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (7)

24/11/2006

NOIRET LE FERA (peut-être) DIRECTEMENT...

Ca a pu vous échapper car j'avais publié cette note au tout commencement du blog sous le titre "CRAME LA HAINE" http://danseavecleshoux.20minutes-blogs.fr/archive/2006/05/31/crame-la-haine.html

Il y a là-dedans une phrase que j'aurais aimé lui demander de dire.

Celle ou celui qui trouve laquelle gagne un sourire.

Désolé. Ces temps-ci, la "maison" ne peut pas d'avantage...

Putain de chagrin!

medium_noiret_1.jpg

08:08 Publié dans Arts | Lien permanent | Commentaires (15)

22/11/2006

DES NOUVELLES D'AILLEURS

Un peu de Beau dans ce monde de brutes!

L'exposition de Johanne CULLEN à Montréal a dépassé toutes ses éspérances.

Elle vient de m'envoyer le lien vers la galerie Yves Laroche où vous pourrez (presque) tout voir.

C'est là : http://www.yveslaroche.com/pageasp/artistes.asp?arti=Cullen+Johanne&lng=fr

Entre autres merveilles, vous découvrirez "Amen"

medium_jc_amen4658.jpg


Merci qui ?

08:25 Publié dans Arts | Lien permanent | Commentaires (7)

POMPIERS ENCORE AGRESSES!

Je ne sais pas quel voyou est à l'origine de l'inqualifiable agression dont les pompiers ont encore été victimes hier à Paris, mais là, il me semble, IL ME SEMBLE, que le Ministre de l'Intérieur gagnerait à se montrer de la dernière fermeté avec ceux qui ont donné l'ordre de tirer des grenades lacrymogènes et de donner du canon à eau sur les soldats du feu!

Comment?

Ca va pas être possible ?

Marylou explique à merveille ici:

http://marylou.20minutes-blogs.fr/archive/2006/11/22/au-feu-les-pompiers.html

21/11/2006

"VOUS AVEZ VOTRE PAPIER?"

Au pays de Descartes et des raisonnements construits, vous m’avouerez qu’il est une situation pour le moins paradoxale:

moins tu gagnes d’argent, plus on t’en demande.

Cerise sur le gâteau: me voilà sans LE papier.

J’en ai pourtant plein la table, des papiers. Plein des classeurs, plein des chemises, plein mon sac et plein mes poches. C’est simple: à moi tout seul je suis le comité des “trop de papiers”.

HELAS, je n’ai PAS CELUI QU’IL FAUDRAIT pour conserver mon allocation d'aide au logement et être dispensé d'impôts: la déclaration de non-imposition fiscale 2005.

Pourquoi ?
Parce que je n’ai pas de quoi payer la comptable et que je ne sais pas établir moi-même le bilan catastrophique de l’année dernière.

Alors ?
Me voilà à espérer ce que la plupart de nos contemporains redoutent: un contrôle fiscal. Un vrai, avec débarquement de polyvalents, si possible accompagné de la brigade financière au grand complet, des juges d’Huy et Pons, et, si ce n’est pas trop demander, un chien renifleur de fausses factures qui aura vite fait le tour et avec lequel j’espère pouvoir aller jouer en forêt pendant que les inspecteurs retourneront mon trois pièces et ma camionette à la recherche d’un ticket de deux sacs de gazon égaré.

Vous m’avouerez que c’est quand même UN PEU paradoxal d’en venir à regretter de ne pas être pote avec un corbeau capable de rajouter votre nom dans un listing de Clearstream! Là, au moins, voilà longtemps que ce serait fait et qu’on y verrait clair.

Et les politiques, dans tout ça ?
Deux hypothèses majeures:

-soit ils ne savent rien, et ce sont des nuls.
Mais avec quinze mille visites, j’ai bien du mal à croire qu’il n’en passe jamais un par mon blog.

- soit ils sont parfaitement au courant, ne disent mot, ne bougent pas le petit doigt et sont vraiment des enfoirés.
Pas au sens “coluchien”, va sans dire.

Si vous en apercevez une troisième, n’hésitez pas: les commentaires sont ouverts ;-)

Je vous laisse pour la matinée, occupé par ailleurs à continuer de restaurer ma tronche à l’hopital des pauvres.

Sans nouvelles de ma pomme avant la fin de journée, prévenez Denis Robert... On ne sait jamais ;-)

07:10 Publié dans VITE ! | Lien permanent | Commentaires (7)

20/11/2006

VOLTIERS: UN ROMAN A GAGNER!

Petite note de rappel aux visit(euses)eurs seine-et marnais:
Samedi prochain 25 Novembre, de 16 à 19 heures,
librairie MICHEL, rue grande, face à l'église de Fontainebleau,
signature de "Va mourir à Bangkok!" par son auteur: VOLTIERS.

Pour dynamiser les visites, le libraire et moi-même avons lancé dans la boutique un petit jeu au terme duquel un exemplaire sera remporté par celle ou celui qui résoudra DANS SES TERMES EXACTS l'énigme: Pourquoi VOLTIERS?

Dépouillement des réponses et attribution au gagnant à la librairie Samedi à 16 heures.

Même enjeu ici avec résultat Samedi à partir de vingt heures ;-)

Je sais bien que bon nombre d'entre vous se sont déjà procuré le livre, mais Noël approche et au vu des commentaires qui m'ont été faits par les personnes âgées, il semble que ce soit une assez bonne idée de cadeau pour grand-mère ou grand-père ;-)

4, 3, 2, 1: c'est parti!

medium_1_de_couv_bleu…rir_Bangk_c.2.JPG

09:06 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (7)

17/11/2006

YOUPI!!!

Juste une rapide note d'humeur.
D'excellente humeur!

POLITIS EST SAUVE!

Et ça me fait un plaisir intense parce qu'une mine d'intelligence pareille ne pouvait pas, ne devait pas fermer.

Et qu'à cette bonne nouvelle s'en ajoute deux autres: MAQJ'A nous a publié aujourd'hui une note remarquable sur Vive le Feu au sujet du "droit à la nouvelle philosophie" qui est un régal de style et d'esprit critique.

Et chez Justice au singulier, une note magnifique de Philippe Bilger consacrée au courage de Clémentine Autin que tout papa de fille se doit d'aller lire et relire.

Quel talent, dans l'air, aujourd'hui!

Et un dernier Youpi!, pour la route:

Allez, je vous laisse deviner ;-)

15/11/2006

VICTOIRE! ON A PERDU ;-)

Montereau Fault Yonne
15/11/06 : 10:30 heure locale.
De notre envoyé spécial.

Charmantes, les greffières du Tribunal de Commerce m'ont donné à lire et permis de recopier l'essentiel du jugement dont nous savions hier qu'il était rendu... sur leur bureau.
J'en ai recopié les principaux extraits: les voici.

Le tribunal s’est déclaré compétent.
Il déclare ma requête mal fondée et m’en déboute*.

Il condamne la maison de retraite à me payer les cinq cent euros du contrat d’entretien impayé en Août 2005.
Symétriquement, il me condamne à lui payer 500 euros de dommages** et intérêts.
Rejette toutes autres demandes, fins et conclusions des parties.
Condamne par moitié les parties en tous les dépens.


* DéBoute avec un B.
(Le g, c’est pour nous.)

** dommages
En effet: j'ai causé un terrible dommage à cette maison de retraite en lui créant le premier jardin "Alzheimer" de France.

medium_Portail.JPG

La preuve, masochistes qu'ils sont dans ce secteur, voilà qu'ils s'en inspirent...
http://www.topsante.fr/sante/dossier/?id=ADMN-6HLJH9&chapitre=46253
Vous noterez au passage qu'on s'est bien gardé d'indiquer là que c'était pratiquement entièrement pompé sur le mien. Mais Beaumarchais n'est plus qu'un boulevard et le respect des auteurs s'en ressent...

Nous échappons au pire.

En marche vers le meilleur!

Prochaine étape: de vrais magistrats à la Cour d'Appel de Paris.

Vous ne trouvez pas que c'est UN PEU compliqué de passer d'une sale affaire de tunes à une belle histoire de gens?

medium_daumier_25551.jpg

11:00 Publié dans Justice | Lien permanent | Commentaires (14)

14/11/2006

REVENEZ DEMAIN...

Montereau Fault Yonne. 14/11/06 - 17:30 -
De notre envoyé spécial.

Il est 14:30 lorsque la cour pénètre dans la salle d'audience du tribunal de commerce.
Aussitôt sont énumérées les affaires jugées. Danse avec les houx en fait partie. Youpi!

Puis, immédiatement, sont appelées les affaires du jour.

Sans lecture des jugements rendus.

J'avise un homme en noir et lui demande où consulter le verdict.

- Auprès de la greffière, me répond-il.

- Merci. Je vais aller au(x) greffe(s). (Pour un jardinier, c'est banal.)

- Inutile cet aprés-midi. Elle est en scéance.

- Donc ?

- Renenez demain aux heures ouvrables.

Nous savons donc de source on ne peut plus sure que le jugement est rendu.

Mais nous n'en connaîtrons la teneur que demain matin, à partir de neuf heures.

Cinquante kilomètres et deux heures plus loin, me voilà donc de retour d'un voyage à renouveler demain.

En rentrant, je songeais que j'avais bien de la chance, quand même!

Imaginez: si j'habitais Hendaye ou Menthon...

Et je me souvenais d'avoir assisté à une audience correctionnelle au cours de laquelle se succèdaient quelques lascars accusés d'agressions, de vols à l'arraché, de vandalismes divers et variés.
Le juge exposait les faits, le procureur requierait, l'avocat plaidait, le juge jugeait et les prévenus repartaient innocents ou coupables , libres ou condamnés, mais avec leur verdict sur le champ.

Et j'en venais sottement à penser qu'on est mieux considéré quand on tire les sacs des vieilles dames que quand on leur fait des jardins.

Est-ce farce, tout de même...

17:25 Publié dans Justice | Lien permanent | Commentaires (10)

VOTRE ATTENTION, S'IL VOUS PLAIT...

Pour les fidèles, le dénouement du "pataquès" est prévu aujourd'hui aux alentours de 14 heures.

Les nouve(lles)eaux venu(e)s découvriront le fond en visitant les jardins et la forme en cliquant sur "Justice" dans les catégories.

A tou(te)s, rendez-vous ici en fin d'aprés-midi.

Grande journée!

medium_Elebores_blanches.JPG

08:36 Publié dans Justice | Lien permanent | Commentaires (4)

13/11/2006

PROPOSITION CONCRETE ?

medium_sdf.jpg Je lis et j'entends de tou(te)s les candidat(e)s à la Présidence de la République des tas de choses sur des tas de problèmes dont je n'ai globalement pas grand chose à faire.
Il y a un sujet cependant qui me tient à coeur et sur lequel je n'entends jamais la moindre proposition alors que nous l'avons tous sous le nez du matin jusqu'au soir.

Alors, Mesdames, Messieurs les candidats, pour l'extrème pauvreté, vous envisagez quoi ?

10/11/2006

TUEUR A GAGES

J'ai encore dû abattre un arbre.

Un crétin l'avait planté petit voilà une quarantaine d'années dans un minuscule "jardin" intérieur, beaucoup trop près d'un mur.

Comme un jeune albatros dans une cage à perruches.

Avec le temps, il avait pris de la hauteur, du volume et sa belle ramure faisait de l'ombre aux voisins.
A l'automne, le vent dispersait ses feuilles dans leur cour...

Je vous ai déjà raconté l'enchainement là: http://danseavecleshoux.20minutes-blogs.fr/archive/2006/06/19/je-suis-jeb.html

Cette fois-ci, j'étais "jeta". Juge de l'Exécution du Tronc Aussi.
Et bourreau à la fois.

Et j'ai horreur de ça!

Alors pour qu'un bel arbre ne soit pas condamné à étre tronçonné dans quarante ans d'ici, plantez-le loin de toute habitation. Et laissez le grandir.

Parce que finalement, il y a déjà assez des politiques et des mégalomanes qui ne supportent pas tout ce qui leur fait de l'ombre.

medium_platane.jpg

12:40 Publié dans Jardins | Lien permanent | Commentaires (5)

07/11/2006

...3, 4

medium_Pub.JPG


Ca le fait, non ?

Pas peu fier...

15:46 Publié dans Jardins | Lien permanent | Commentaires (16)

06/11/2006

BASHUNG DE PERDU, DIX DE RETROUVÉS

Si j’ai laissé aussi longtemps mon compte rendu d’Halloween avec la MSA, ce n’était pas, vous pensez bien, pour faire une quelconque publicité à la fête des citrouilles!

Mais un trafic relativement important sur ce blog ces dernières semaines m’amenait à penser que parmi tou(te)s les passant(e)s s’en trouverait bien un(e) qui, travaillant au sein de la Mutualité Sociale Agricole, se dirait peut-être: “Tiens, ce n’est pas totalement idiot, ce qu’il raconte, le jardinier. Et si j’achetais son livre ?”

Puis, dans un second temps, ayant apprécié sa lecture à l’unisson avec tous les commentateurs ici-présents: “Et si je suggèrais à mon comité d’entreprise d’en acheter une centaine pour en mettre un dans chacune des bibliothèques de nos maisons de vacances?”

Puis encore: “Tiens, je vais le faire lire à Jean-Paul, mon pote que j’ai à la CCAS d’EDF. Peut-être que lui en achèterait cinq cent pour les villages-vacances des électriciens-gaziers de France...”

Jean-Paul, (dont la vieille mère présenterait les signes caractéristiques d’un début d’Alzheimer), très sensibilisé aux soins des personnes âgées puisqu’il en a une dans l’entourage direct, découvrirait alors le souci extrème de l’auteur du respect que l’on doit aux anciens, en achèterait mille pour son CE et s’empresserait d’en faire lire un exemplaire à Michèle, son épouse.

Celle-ci, oeuvrant au sein de l’administration pénitentiaire, se dépêcherait d’en faire aquérir cinq cent pour nos maisons d’arrêt sur la base du raisonnement incontournable qu’un peu d’humanisme ne peut pas nuire dans une bibliothèque fréquentée par des délinquants. Surtout ces temps-ci où l’on ne verrait pas d’un mauvais oeil qu’un jeune incendiaire d’autobus songe à se reconvertir en auxiliaire de vie. C’est vrai que “ça le ferait”: “Au lieu de cramer le car à Maman, occupes-toi de Mémé!” Ce serait dans l’air du temps, avec ou sans militaires.

Il y a peu de chance que ça suffise certes, mais qui ne tente rien...

Quand du coup, au parloir, un “djeune” recommanderait cette saine lecture à son avocat...

Je vous laisse imaginer la suite.

Maître X, représentant par ailleurs des Toure Kunda pour la loi sur la copie audiovisuelle, propagerait la recommandation auprès des élites africaines et nous aurions bientôt une poignée d’intellectuels médiatiques francophones qui en viendrait à décompter les lecteurs de “Va mourir à Bangkok!” en blacks, beurs, tanges, noiches, tismés, moskiés nouïtis (ultra-minoritaires, mais quand même...), fidèles de Charlie-Hebdo, abonnés à Libé, au Chasseur Français, à la Gazette du Palais, Modes et Travaux, clients d’Ikéa, But, Confo, habitants des quartiers sensibles, possesseurs d’une résidence secondaire, de 15 à 30, 30 à 50, 50 et plus possédant un, deux, toute la collection ou aucun des disques d’Hervé Villar.

MAQJ’A s’emparerait du dossier. Ca l’énerve, ce genre de comptes.

Ipsos s’en mèlerait. Ifop aussi.

La Tribune, RTL et l’Expansion demanderait qu’on affine.
Valeurs Actuelles, RMC info et le Nouvel Observateur ne pourraient rester en marge. Marianne tirerait: “Va mourir à Bangkok!” - chef d’oeuvre ou décadence? tandis que Le Point
oserait à sa une: “Va mourir à Bankok! : tragique destin de président.” et que Paris-Match, sous-entendant tout, risquerait un “Le Pen: Siam démange!”

Forcément, dans la foulée, Sarkozy au vingt heures sur TF1 lâcherait: “Ce livre est incontournable. Il pose une raison majeure de voter en ma faveur”.

A quoi Montebourg rétorquerait le lendemain matin sur France 2: “Nous n’avons pas attendu le président de l’UMP pour dire tout le bien que nous pensions de ce livre et du nécessaire encadrement des retraités par les forces armées pour vieillir juste”.

Enfin les candidats de la gauche altermondialiste anti-libérale trouveraient un sujet sérieux sur lequel se départager. José Bové en lirait des extraits aux gendarmes pendant ses gardes à vue, Besancenot tracterait les boîtes à lettres de Neuilly avec les pages choisies, Clémentine Autin obtiendrait de son père qu’il en tire une comédie musicale et Marie-Georges Buffet demanderait qu’on veuille bien prendre un autre livre que le mien pour caler le vieux bureau délabré de la rubrique littéraire à l’Humanité, à quoi il doit servir depuis bientôt deux mois qu’il y est.

Seulement voilà...

“J’ai crevé l’oreiller. J’ai dû rêver trop fort...”

Tout ça, c’était rien que de l’imaginaire.

19:10 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (7)

02/11/2006

J'AI FETE HALLOWEEN AVEC LA MSA!

Les jardiniers partagent avec les agriculteurs l’immense privilège d’être régis pour leurs affaires sociales par la

Mutualité
Sociale
Agricole.

MSA.

Guichet Unique. Pour les métiers de la terre.

La presse d’extrème-gauche (qui ment et se trompe souvent aussi si j’en crois MAQJ’A) ne manquerait pas de rajouter entre parenthèses (GU).

MSA (GU)

Reprenons mot à mot.
Mutualité semble vouloir dire que l’on met tout ensemble. Forces, Intelligences, Fric. Ca sent bon la famille, la solidarité, le feu dans la cheminée et les rires qui fusent quand les châtaignes claquent et que le vin remplit les verres d’un tas de gens rassemblés pour le meilleur des hommes. Une chanson de Ferrat, un rêve de Ferré, un arrêt d’autobus qui raconte une histoire: Maubert-Mutualité.

Sociale: théoriquement la raison et la preuve!
Forces mises en commun pour aider le petit, le nouveau, le fragile et les vieux fatigués d’avoir tant travaillé. Garantir à chacun le minimum vital: habiter quelque part, manger un minimum, pouvoir s’acheter un livre et s’aller faire soigner quand on va par trop mal. Ca n’arrive pas souvent. C’est un monde de rudes (Rude pour les initiés) où l’on va “au” toubib quand on n’a rien à faire.

Agricole, c’est la Terre. Celle qui nous porte, nous nourrit et qui va nous coûter cinquante cinq mille milliards d’euros d’erreurs à réparer.

C’est donc à ce guichet que j’aurais dû porter mes cotisations et mes charges si tous mes jardins faits m’avaient été payés et si tous mes jardins à faire étaient déjà commandés fermes.

Or, il n’en est rien. Les “abonnés” le savent.

La MSA aussi. Je le lui ai dit et écrit. Le Parisien en a rendu compte à plusieurs reprises et par chez nous, tout le monde ou presque lit le Parisien.

Même la MSA puisqu’elle y a appris que je venais de sortir un roman édité par “Les points sur les i”, la bien nommée.

La MSA, caisse de sécurité sociale, a dû aussi y lire que j’avais conçu une promenade sécurisée pour les maisons de retraite, que j’avais réalisé le premier jardin “alzheimer” en France, que j’étais le concepteur du premier manège jardinier pour les enfants handicapés physiques et que je travaillais à deux nouveaux jardins pour enfants handicapés mentaux.

On aurait pu penser dés lors que m’occupant du bien être des gens, la MSA me soutienne puisque, comme son nom l’indique, nous allons dans le même sens.

Soyons fous! On aurait pu rêver que la MSA me commande deux ou trois promenades pour ses propres maisons de retraite.

Exagérons encore!!! On aurait pu concevoir qu’elle se propose comme partenaire pour la réalisation du petit jardin des conséquences. Comme mécène du manège jardinier...

Ben non!

La MSA à qui je dois des sous que je pourrai sans doute payer après le délibéré du Tribunal de Commerce de Montereau prévu le 14 Novembre prochain envoie un huissier quinze jours avant chez mon éditeur que j’ai pour bloquer mes droits d’auteur sur “Va mourir à Bangkok!”

J’espère que la MSA n’a pas oublié d’en envoyer un aussi à la SACEM pour mes chansons et un autre à la Société des Auteurs pour tout le reste...

Mon éditeur m’ayant appris qu’il attendait la visite d’un huissier à mon sujet Vendredi dernier sans trop savoir pourquoi, vous pensez bien que je ne voulais pas manquer ça!

Ca “tombait bien” d’ailleurs, car j’avais ce jour-là le manuscrit d'un homme à porter à Paris.

Et puis c’était Halloween. J’ai gardé assez d’enfance pour ne pas vouloir manquer un sorcier venu pour l’occasion tenter de pourrir ma vie d’un coup de saisie magique.

Je redoutais en fait qu’il vienne s’en prendre au livre.

Quand on a vu comme moi ses albums de chansons s’en aller au pilon sans raisons apparentes, on se fait plus méfiant. C’est pas de gaieté de coeur, mais la raison oblige...

Il n’en voulait qu’aux sous... que je n’ai pas encore.

Après quelques instants à remplir du papier SANS SE POSER DE QUESTIONS, l’huissier s’en fût. Déçu...

Mon éditeur et moi échangeâmes quelques mots. Consternus.

Puis...

"Positivons!", me souffla à l'oreille MAQJ’A qui n'était pas là, mais c'était jour de fous, d'elfes et de lutins.
Son jour à lui, en somme ;-)

Voilà que la MSA et moi avons enfin un intérêt commun: la vente massive de “Va Mourir A Bangkok!”

Voilà donc une force de communication et de vente extraordinaire qui vient s’ajouter à l’équipage du bateau-livre!

“Va Mourir A Bangkok!” recommandé partout dans les campagnes de France! Si ce n’est pas un miracle...

Je peux donc sans mentir vous appeler ce matin à sauver la Sécu et les retraites en achetant mon roman!!!

Après “François Villon”, me v’là “François Fillon” sans l’avoir fait exprès!

Fort de cette transformation pour le moins étonnante même un jour d’Halloween, je reprenais le métro et passais à la suite.

Dans mon sac à dos, j’avais le “Récit de déportation” de mon beau-père, Nathan Bercovici qui, comme il l’écrit lui-même, a “inauguré” le camp de Drancy avant d’être convoyé vers Auschwitz dans les conditions que l’on sait.

32 pages seulement, en petits caractères typographiques.

En immense caractère moral.

32 pages dont quelques unes consacrées à “la marche de la mort” à laquelle Primo Levi a échappé et qu’il n’a pu raconter.

Nathan la faite. L’a écrit.

32 pages que j’allais porter à Edgar Morin pour lui demander d’accepter d’en écrire la préface, et poster simultanément à une grande plume du Sud à laquelle j’ai proposé d’en tirer une vaste conclusion pour maintenant, pour l’avenir.

Tâcher de faire un livre d’un morceau d’Essentiel.

Un livre insaisissable puisqu'il n'est pas de moi.

Un livre indispensable à ceux qui font leur job SANS SE POSER DE QUESTIONS.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu