Avertir le modérateur

26/02/2007

DESERT

medium_chamelier.JPGFleuryland s'est tu.

Fleuryland, c'est tu.

Le silence est une force, quoiqu'en pensent les bavards.

Fleuryland, sais-tu?

Chut...

22:33 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (17)

Commentaires

Pourtant il y a encore de la lumière au Studio Maurice et des corps qui s'envolent: arabesques, sauts de chat, pirouettes... Et écoutes ces quelques notes de musique dans le silence de la nuit. Chut... C'est beau!

Écrit par : Hélèna | 27/02/2007

Sans doute est-ce pour mieux les entendre qu'une oasis de silence s'impose au tintamare... ;-)

Écrit par : Fleuryval | 27/02/2007

Fleuryland est sur les rails maintenant.
Les enfants dansent et écoutent les histoires, la fresque est finie, c'est juste la vie qui coule, tranquille.
Ne me dites pas que vous préféreriez cet ouragan médiatique de notre voisin français?!...

Écrit par : fanny | 27/02/2007

@ fanny
;-) Chut! La fresque continue, silencieusement, à pas de loup, loin de l'ouragan. On danse ici, on peint là, on écrit, on plante, on joue, on crée partout... Sourires aux lèvres, les fleurylandais s'en vont par leurs chemins récitant Apolinaire: "Vienne le temps, sonne l'heure,
Les jours s'en vont, je demeure."

Écrit par : Fleuryval | 27/02/2007

Comme disent les musiciens: le silence est aussi musique.

J'aime bien dire, dans l'intérieur de moi, que le silence est respiration.

Il est ce moment, nécessaire, dans le registre du temps, pour permettre aux mots qui vont fuser de se parer des plus belles arabesques ou de la rigueur sculpurale de la robe de bure dans un esthétisme non pas maîtrisé mais aperçu au derrière des paupières. Là, en attente. car chacun le possède, ce diamant vert.

Faut aller le quérir dans le temps, dans le silence, dans cette méditation alimentée, un moment, par la multitude des mots des autres.
Dans ce rêve qui nous caresse.

Sachons temps prendre et silence garder.

Écrit par : GPMarcel | 27/02/2007

GPMarcel, tu apportes à la sagesse ce que nos bancs offriront bientôt aux jardins des maisons de retraite: un complément in-dis-pen-sable!
Mwarf (à la limite de l'indécence quand même car le crissement du jugement rendu par le tribunal international sur le génocide bosniaque est quand même parvenu jusqu'ici.) Le rire, du coup, se fait plus difficile.

Écrit par : Fleuryval | 27/02/2007

A quand le blog de GPMarcel?
un joli coin de poésie, avec des histoires pour grands enfants...
Pensze y l'ami, une plume pareille !

Écrit par : fanny | 27/02/2007

Belle coïncidence : mes élèves étudient "L'Enfant et la Rivière", et j'espère qu'ils y découvriront le prix de la nature, de la lenteur, et du silence.

"Ces spectacles m’enchantaient. Gatzo, au contraire, paraissait indiffé-rent. Il parlait peu. Ses manières brusques m’étonnèrent d’abord, puis je sus m’y faire. Sa délivrance, notre fuite, jamais il ne les rappela. Il avait l’amitié taciturne. Nous pouvions nous entendre, car, moi aussi, j’aime le silence. Mais pour d’autres raisons que lui. Il se taisait pour réfléchir à des actes utiles. Ses pensées s’appliquaient toutes à des besoins : pêcher, trouver un bon mouillage, tendre une toile contre le soleil, s’abriter, cuire le repas. Rien pour le plaisir de parler, quand il disait quelque parole. Et pas un geste vain. Chaque mot contenait une intention, chaque mouvement son utilité..."

"Tout en moi contrastait avec cette nature, sauf ce goût du silence. Mais, moi, si je me tais, c’est pour le plaisir de me taire. Ce plaisir n’exclut pas quelques pensées ; toutefois, ce ne sont que des pensées oisives, qui flânent, errent, vagabondent, ou bien entrent dans ce demi-sommeil si favorable aux vaines songeries. Je ne fais pas alors de réflexions, mais je poursuis nonchalamment le reflet des figures vagues qui me peuplent et, si je garde le silence, c’est qu’il facilite à ces ombres fugitives l’accès d’une âme enchantée par leurs apparitions."

Henri Bosco

Écrit par : PMB | 27/02/2007

A propos de silence, je cherche désespérément depuis plus d’un demi-siècle cette chanson, dont je n’ai que deux vers :

« Silence, silence, la nuit est sans bruit
Les étoiles dansent dans le ciel qui luit »

Je ne l’ai jamais oubliée, je peux encore la chanter – bon, seulement ces bribes.

C’était le vicaire de la paroisse, un homme fin, qui avait monté une chorale pour aider les jeunes gens du village à sortir du terrible « comique paysan » qui régnait alors en campagne.

Qui a ?

Écrit par : PMB | 27/02/2007

Merci Fanny.
Touché.
Bises.

Écrit par : GPMarcel | 27/02/2007

@ fanny
Tant qu'il s'y sent bien, GPMarcel a son blog ici. Il y est chez lui, autant qu'on est chez moi. Avec pour seul document tout ce qu'il a gravé profond.
Loi de l'hospitalité, du respect, du bonheur, de l'honneur d'accueillir une qualité humaine. Il reste autant qu'il veut.
A nous de lui faire souche dans la maison qu'il a choisie.
S'il s'en allait ailleurs, il m'amputerait d'un bras et d'un gros morceau d'âme.
Quelle étrange manie de diviser les hommes...
@ PMB
Citer Bosco ici, c'est comme planter un arbre.
Et se taire, c'est prendre le temps avant de parler.
La colère est trop rude. La rage est bien trop forte.
Nous ferions des erreurs.

Écrit par : Fleuryval | 27/02/2007

Les élèves qui veulent peuvent se lancer dans des travaux sur ce livre : plan de la rivière, filmer un passage (j'en ai déjà deux de faits), chercher des photos de fleuves (ici, avec la Loire, on est servi en fleuve sauvage). J'en ai un, mon "dernier", qui veut nous quitter pour aller en lycée agricole pour faire paysagiste, qui veut photographier les arbres nommés dans le livre. Tu parles si j'ai dit oui !

Écrit par : PMB | 27/02/2007

@ PMB
Et comme tu as bien fait!
S'occuper de la terre, c'est mettre les mains dedans.
Pub gratuite: Si vous êtes au bord de la Loire, inscrits-le à Vendôme. J'y ai mis mon ainée. Elle est sortie radieuse.
Avec son permis de tracteur.
Et un p***** de bon métier.
En fleurs sauvages, dis à ton marmouzet que dans quelques années, si je suis encore là, j'aurai besoin de lui.
De toutes façons, un autre aura.

Écrit par : Fleuryval | 27/02/2007

@ PMB
Pour ton "dernier", envoies-le là de toute urgence:
http://paradisexpress.blogspot.com/index.html
C'est d'ailleurs une recommandation qui vaut pour tou(te)s parce que ce matin, particulièrement, c'est FES-TI-VAL!

Écrit par : Fleuryval | 28/02/2007

(enthousiasmée) Oui, oui, venez, on va faire un atelier "petits paniers d'offrandes". Bien utile pour décorer le rebord des fenêtre des Fleurylandais. J'vais cueillir des fleurs de frangi-paniers.

Écrit par : Delphine | 28/02/2007

C'est un bonheur de te faire de la réclame et de te trouver enthousiasmée ;-)
Les plus attentif(ve)s auront sans nul doute remarqué que ce n'est pas le cas de tout le monde...

Écrit par : Fleuryval | 28/02/2007

Fleuryval, merci pour ce lien, et pour le reste !

Écrit par : PMB | 28/02/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu