Avertir le modérateur

13/04/2007

BONNES CHANCES... à certain(e)s

medium_patte_2_lapin.jpg Un Vendredi 13, c'est comme un jour de l'an: les voeux ne s'adressent pas à tout le monde ;-)

Tandis que je prépare simultanément la fin de Danse avec les houx et sa renaissance (période de Pâques oblige ?), je souhaite bonne chance à toutes celles et tous ceux qui oeuvrent avec moi à cette aventure de plus en plus collective: prendre soin des gens, particulièrement des plus faibles dans une France côté Jardins. Donc, forcément, loin des Cours ;-)

medium_trèfle.jpg


S'il advenait que l'un des trente mille visiteurs gagnent un loto aujourd'hui, il va sans dire que j'aurais des suggestions jardinières, menuisières, ferforgères, fontainières et tailledepierres à lui faire! ;-)
medium_fer-seq-7.2.jpg

Commentaires

100 % des gagnants au loto ont pris un billet, sais-tu ?

Écrit par : bernard Langlois | 13/04/2007

@ Cèpe Debout
C'est pourquoi je ne desespère pas que la Française des jeux...
Comme dirait GB: "L'auteur de cette note tient à préciser qu'en dépit des apparences - trompeuses - il n'a absolument rien touché (...) pour cette bande-annonce, et qu'il trouve que c'est quand même assez dégueulasse vu tout le mal qu'il se donne."
Bien évidemment, compte tenu de ton judicieux rappel, ta poélée de morilles irait d'elle-même. ;-)

Écrit par : Fleuryval | 13/04/2007

C'est drôle...
J'ai pensé au loto hier matin ! Je ne joue jamais au loto et je suis un grand loser, à part l'Amour, je n'ai jamais rien gagné.

Mes divagations au moment où je prenais mon thé m'ont emmené au stade où je me voyais réupèrer un billet de loto, abandonné par terre par un loser tellement désespéré qu'il en est arrivé à acheter des billets et à les jeter sur le trottoir. Sauf que le billet, cette fois-ci, est gagnant.
A la télé, on me demanderais de dire quelque chose, et je me suis posé la question si j'annoncerais aux téléspectateurs scotchés et rêvassant d'être à ma place : billet trouvé et non pas acheté !
Le plus probable est qu'on essayerait de me retirer la somme, soudainement extravagante pour être aux mains qui n'a déboursé aucun centime et qui va l'empocher, une sorte de code moral, en serait le motif. Mais le plus important est autre, que répondre à cet instantané cliché "Qu'allez-vous faire de cette somme ?" ?
Faire du bien est beaucoup trop précieux pour en parler publiquement ?!!!
Bonne chance

Écrit par : younes | 13/04/2007

@ younes
"à part l'Amour, je n'ai jamais rien gagné." Tu te rends compte, j'espère, que c'est beau comme de l'Edith Piaf, de l'Oum Kalsoum ou du Jacques Brel?
Quoi que...
"Quand on n'a que l'amour...
On est bien dans la merde
Et l'on compte tous les jours
Les coups d' pied qui se perdent
Aux culs des mécréants raccrapoteurs de vie
Vous privant des moyens de la rendre jolie"
(Adaptation "libre")
Quant à "Faire du bien est beaucoup trop précieux pour en parler publiquement ?!!!", c'est ton point d'interrogation qui te sauve.
Comment, ces temps-ci, le public apprendrait-il que "faire du bien" est précieux quand presque personne ne lui en parle ? Alors que s'en va un président qui a toujours eu honte d'en faire et que se présentent des candidats qui ne semblent guère préoccupés d'en produire?
Si tu parviens à faire du bien, dis-le.
Si ça t'en fait, hurle-le.
Pour l'exemple.

Écrit par : Fleuryval | 13/04/2007

L'adaptation, c'est excellent...
Pour faire du bien, j'essaye de mon mieux, il y a des jours où je regrette d'avoir raté les "occasions"... Je parle de pouvoir donner à l'autre au lieu de penser à moi.
Aider une maman seule à porter la poussette de son bébé, le temps de quatre marches, proposer à une dame mon siège au métro, assister les vieux pour traverser... Ne penses-tu pas qu'il faut souvent les regarder et leur sourire ? Et puis, on tient tellement à l'image qu'on a de soi-même et de la peur du qu'on dira-t-on, qu'on est trop naze...
Des fois, j'essaye et j'y arrive, d'autres, je suis un pauvre con dans la foule, anonyme.

C'est juste pour dire qu'il ne faut pas rater ces "occasions" !

Merci à Fleuryland d'être ce qu'il est !!!

Écrit par : younes | 13/04/2007

@ younes, pour l'avoir un peu approché, je me souviens que l'abbé Pierre disait toujours 1- "Tu ne peux rien pour les autres si tu ne peux rien pour toi." 2 - "Tu peux tout vouloir pour les autres, sauf vouloir à leur place."
Après, surtout, ne jamais se contenter d'un sourire quand c'est du pain qui manque. Tu n'es jamais "un pauvre con dans la foule." Toi, tu es es un mec qui, à un moment ou à un autre, fera toujours mieux. Quand t'es fatigué de ça, accorde-toi le droit de te reposer. Sans regret et sans honte. Dis-toi que pendant que tu dors, tu laisses de l'espace pour d'autres d'en faire autant et que même un exemple, ça a besoin de repos ;-))))))))))))

Écrit par : Fleuryval | 13/04/2007

un exemple a besoin de repos :-)))))
je te raconte un peu mes chroniques du métro ?
Une femme, une italienne, peinait en usant du fameux "Basta ! Basta !" à garder calmes ses deux chérubins qui s'amusaient sans déranger personne. Elle était accompagnée par sa mère ou une proche de cet âge-là.
Intervint alors, un gamin à peine sorti de l'enfance d'origine africaine. Il cherchait à parler avec les gosses et caressait leur tête. La maman prit ses distances et fut un peu agacée par l'attitude du garçon qui continuait à parler, à sourire et à essayer d'être gentil avec les petits. Il cessa tout d'un coup de les importuner, se mit debout pour laisser placer aux personnes qui venaient de monter.
Deux dames, une algérienne et une française, assises en face de moi, ont eu dans leur coin, c'est compréhensible, des moues réprobatrices à l'égard de ce mal élévé.
La dame française ne manqua pas de remarquer qu'ils osent tout quand il a vu le jeune s'adresser à une autre dame qui feuilletait un magazine pour lui demander de le lire.
Il est descendu dans la même station que les italiens, leur a souri et essaya encore une fois de caresser les petites têters blondes avant de disparaître pour le grand soulagement de la maman qui ne lui adressa même pas un sourire.
cela ne t'as pas échappé à cette lecture que l'adolescent est un perturbé qui doit être en permission pour rentrer chez lui et passer le week-end dans sa famille. Elles ont senti la même chose ? espérons-le encore faut-il souligner notre grand aveuglèment face à la souffrance invisible d'autrui.
"et je médite, obscur témoin" VH

Écrit par : younes | 13/04/2007

@ younes
Mais qu'est-ce que tu vas faire dans le métro, aussi?!! A traquer le Jésus noir caresseur de têtes blondes, laisseur de place aux vieilles et essayeur de lire la propagande hebdomadaire de la presse (qui ment)!
Non, cela ne m'a pas échappé! Tu as eu affaire avec un adolescent d'origine africaine génétiquement programmé pour la politesse, la générosité et la joie de vivre, et puis c'est tout!
Quant à "notre aveuglement face à la souffrance", je ne peux (hélas) que t'inciter à te procurer au plus vite une canne blanche et un chien.
Triple mwarf piqué ;-)))))))))))))))))))))!

Écrit par : Fleuryval | 13/04/2007

Bonsoir. Je passais. Les bras brisés et le dos en compote. J'ai aidé mon fils à faire une terrasse en pavés.
Même pas le temps de la sieste. Un travail de stakhanoviste.

J'ai même pas eu le temps de garder un pavé pour tester l'usage idéal à ce genre de granit: un lancement hyperbolique à retombée casquière...

Ce soir, réunion politique (chut!!!) . On peaufine. On palabre. On joue à se la faire.
Un moment chaud, respirable.

Mon épouse a joué au loto. Je ne sais si elle a gagné. Si oui, je négocierai avec le sourire d'espace, de lieu de femmes et d'hommes libres pour y installer toutes sortes de rêves-réels nécessaires, indispensables.

Il allait sans dire, mais en le gueulant. Put***g!
Il y a des jets de pavés qui s'ignorent.
Que c'est triste une algébrique sans idées attachées!

J'suis passé chez la plume. Marianne était sur la place. Certains disent que commence la Résistance, qu'il faut être souple et imprévisible.
J'aime cette folie!

Écrit par : GPMarcel | 14/04/2007

@ Commandant Marcel, des maquis girondins ;-)
Je ne doute pas que ta réunion nocturne fut "souple et imprévisible" malgré ton dos raide et tes courbatures programmées.
Veux-tu bien me reposer ce pavé avant de te faire un tour de reins, espèce de sauvegeon retraité?!!!

Écrit par : Fleuryval | 14/04/2007

Un Vendredi 13, c'est la cata quand tu es pressée, que tu dois aller chercher un paquet de clopes aromatisées au chocolat chez ton buraliste qui est le SEUL chez qui tu les trouves et que tu te retrouves avec une file d'attente de 15 mètres, ton billet de 5 euros à la main, à attendre que les clampins précédents aient tous cocoché leurs petites cacases... celles qui manquent drastiquement à leur cerveau quand on leur cause "Péril en la demeure" ou "Les mois d'avril sont meurtriers"...

Du coup, tu arrives chez tes vieux en retard d'une demi-heure.
En même temps, tu découvres sous la bruine que les Coeurs de Marie ont fleuri... les blancs, tes préférés... et ça te met en joie malgré le crachin !

Écrit par : Grabuge | 14/04/2007

Yessss! Grabuge a gagné son paquet de clopes et des Coeurs de Marie blancs!
Tu vois, c'est ça qu'il y a de rassurant dans les jardins: quel que soit le résultat des élections qui s'en viennent, pourvu qu'on ait encore un peu d'eau et qu'il ne fasse pas cinquante à l'ombre, ça continuera de fleurir, de pousser, de mettre le monde en joie.
Je sais plus d'un jardinier qui s'en inspire en voyant déjà ses rosiers en boutons ;-)

Écrit par : Fleuryval | 14/04/2007

hier, dans un jardin, j'ai vu deux de mes fleurs préférées: lilas et pivoines.

j'ai eu une pensée pour toi.

Écrit par : céleste | 15/04/2007

@ céleste
Italie 30 - France 15.
Avantage pivoines. Elles ne sont pas encore fleuries dans les jardins ici. N'empêche: l'association est une idée magnigique.
Au parfum peut-être un peu entêtant, mais pour qui veut entêter...
Merci ;-) Tu as bien fait de passer!

Écrit par : Fleuryval | 15/04/2007

Dans le mien de jardin, c'est l'explosion des pissenlits que je n'ai pas encore tondu, ils voisinent avec la fin des jacinthes et les premières tulipes.
Dans mon horreur des massifs trop rectilignes, j'avais juste mis des bulbes par ci par là dans la pelouse... Le résultat est atroce à tondre mais si joli!
Et les coeurs de Marie aussi sont là, roses. Lilas dans la semaine, et le mirabellier est tout neigeux...
Le Monstre a dit : c'est aussi beau que les vacances, maman. Que rajouter ???
bises

Écrit par : fanny | 15/04/2007

@ grabuge et fanny
Merci ! Vos coeurs de Marie fleurissent au bon moment puisqu'ils viennent en queue de comète conclure le passage de l'étoile filante de la chance ;-)
A fanny particulièrement: peut-être qu'un petit garçon qui dit des choses aussi jolies mériterait une appelation mieux contrôlée que "Le Monstre" qui me semble, ces temps-ci, plus appropriée à d'autres... ;-)))))))))))

Écrit par : Fleuryval | 16/04/2007

0fleuryval : le Monstre... Question de point de vue!
Pour moi c'est surtout ses énormes capacités à outrepasser l'ordinaire que je salue par cette appelation ambigüe. Mais tu as raison, çà prête à confusion, on va se pencher sur la question!! ;)))

Écrit par : fanny | 17/04/2007

O'Fleuryval, ça a un petit côté irlandais totalement injustifié mais qui me fait très plaisir!
Ne te penche pas trop quand même... ;-))))))))))

Écrit par : Fleuryval | 17/04/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu