Avertir le modérateur

04/06/2007

DU BONHEUR AU MENU? EN VOILÀ!

medium_Malarmé.JPG Aujourd'hui, le bistro de Fleuryland vous propose:

- en entrée: son rosier grimpant fétiche Guilaine de Féligonde sur la façade de la maison-musée de Stéphane Mallarmé à Vulaines (77)

- en plat du jour une femme radieuse dans le jardin époustouflant d'André Eve à Pithiviers le Vieil (45)medium_André_Eve_1.JPG

- en dessert un petit bonhomme content au même endroit.medium_Hugo_chez_André_Eve.JPG

Le tout cueilli hier.
Du jardin, c'est évident...

10:22 Publié dans Jardins | Lien permanent | Commentaires (18)

Commentaires

Patron, cinq couverts!

Écrit par : Neness | 04/06/2007

Ca marche!

Écrit par : Fleuryval | 04/06/2007

On dirait que ça ne meurt pas au Kremlin !
Va voir sous " Mourir à Bangkok"!
Ami entends -tu le bruit sourd des rats dans les égouts.....

Écrit par : Fifine Aubrac | 04/06/2007

@ Jamal ;-)
Peux-tu passer voir à la cave? J'entends grouiller près du tonneau de mon roman, en haut de la colonne de gauche. Un bruit de fond de tuyeau, genre rot de gouffre, qui fait comme "aaaabaaaavoîlaaaa"
@ Fifine
Merci ;-)
Aperçu.
On va faire le nécessaire.

Écrit par : Fleuryval | 04/06/2007

@ Tou(te)s
Juste pour voir. Augmentation de 200% du trafic, chute presque à zéro des commentaires. Requête de "Coucou", "De passage", "Juste pour voir".
Ou bien on est devenu un blog de muets et va faloir très vite que je m'initie à la caligraphie de signes ou que je me concentre plus attentivement sur l'écoute des silences.
Ce que je fais consciencieusement sur lesvoix des magistrats depuis "Le jardin de racaille".
Dieu le vacarme fait dans l'écho du silence
Par ces gens qui se taisent au nom de la Patience.
(Pitence va bien aussi.)

Écrit par : Fleuryval | 04/06/2007

Sourd comme un pot, tu n'avais pas vu que j'avais écrit en braille.
Alors, arrête de gueuler! ;-)
Trop d'orages chez nous, les fleurs se courbent comme les lêche-culs devant Talonnettes Ier.
Les arbres sont glissants. Seuls les merles rient, moqueurs, et se goinfrent de cerises.

C'est un superbe automne!

Écrit par : GPMarcel | 04/06/2007

http://rue89.com/2007/06/03/les-voisins-du-xive-squattent-un-jardin-de-rff

va voir là, des militants DAJ 'Droit Au Jardin...)
d'la bise

Écrit par : fanny | 04/06/2007

PS : moi aussi, trois menus patron.

Écrit par : fanny | 04/06/2007

Comme c'est l'heure de l'apéro et que tous "les mains sales" vont venir chez Céleste pour lever le coude modéré mais ponctué de rires et de claques dans le dos à vous décrocher les soufflets (c'est une fixette) j'ai pensé qu'un petit muscadet frais et gouleyant sur un napperon de rondelles de saucisse sèche pourrait faire l'affaire.

Je m'accoude au zinc et j'attends. Le clocheton de la porte va tintinnabuler et le gros de la troupe va investir les lieux.
C'est déjà chaud.

Blague. Savez vous à quoi on reconnaît un manuel d'un intellectuel? Le manuel est celui qui se lave les mains avant d'aller pisser.
Elle est vieille mais je l'aime bien et ça faisait rire Casquette, mon maçon de Christian. Alors! vous pouvez dire....hein!!!

Céleste, remplis en une dizaine, ça va les faire venir.

Écrit par : GPMarcel | 05/06/2007

Oups , je viens de laisser un sourire béat muet !! Je rectifie !! C'est vrai , il manque le bruit des rires des lecteurs qui passent sans tapoter le clavier , et les odeurs de la nature , qui nous tiennent le nez haut !...(comme ma petite-fille qui y va souvent " à l'odeur" , avec un GPS en plein milieu de la figure , on se repère facilement dans les bois !! dommage que ça ne marche pas dans les blogs !)

Écrit par : Claire | 05/06/2007

@ GPMarcel
Ben nous v'là bien! Tu m'écris en braille, maintenant? Alors soyons cohérent: pour Noël, je voudrais la totale d'Albert Camus au bout des doigts. Sans déc., ça doit être grandiose de caresser des idées.
@ Fanny
Excellent, le DAJ!
Du coup, va falloir que je me présente aux législatives. Le droit aux rosiers, aux pergolas fleuries de clématites, aux brassées de lilas... ils ne sauront jamais rédiger ça sans moi!
Attention les profs de Nanterre! Après le droit pénal, voilà le droit floral qui pointe son museau! Voux bilez pas: je prendrai des stagiaires;-)))))))

Tu peux passer à table. Tes trois couverts sont dressés sur la terrasse de l'orangerie, avec deux p'tits "Kirs des anges" pour toi et ton homme et une grenadine pour Monstrigliani. Offerts par le "P'tit Gavroche du Jardin de Racaille". Arrivez de bonne heure: on attend au moins deux cent couverts ;-)))))

@ Claire
T'es pas là depuis trois jours que t'as déjà compris qu'on ne laisse pas passer un sourire ici ?!!
Mais t'es une flèche d'indien, toi!!!
Reste pas loin... Il en faudra bientôt une excellente pour un cul de rat.
Danse avec les houx est sur le sentier de la terre.

Écrit par : Fleuryval | 05/06/2007

:-D))) Merci !!!! pour cette nuit sur les sentiers de la lune , légère comme un Kir des anges , portée comme je l'étais par ta flèche d'indien !!!Je préfère ce surnom au "camion sans ridelle" ou "balai sans poil" dont m'affuble parfois mon oiseau des îles quand il veut me faire perdre de la hauteur !!!
Un cul de rat ??? Je ne sais pas où ça mène mais...faut pas me le dire deux fois , toujours partante , moi , toujours au fond de ma poche un grain de folie à planter quelquepart !! ;-))))
" Danse avec les houx est sur le sentier de la terre " --->> sourire béat !!!

Écrit par : Claire | 06/06/2007

@ Claire
Pas de quoi! C'est un plaisir. ;-D
Sur tes sentiers de Lune, donne le bonjour à Cyrano et montre lui l'ombre de l'anneau. Je sais déjà qu'il adorera.
Le cul du rat est au bout d'une petite recherche que nous menons pour savoir quel petit rongeur vecteur de maladies hideuses s'amuse à venir polluer, dans ma colonne de gauche, la présentation de mon roman. Dont on me dit qu'il est retiré de la vente, mais qui se trouve encore au bout du lien, à défaut de se trouver chez les libraires...
Le moment venu, ça ne manquera pas de piquant et pour une flèche, c'est l'essentiel ;-)))))

Écrit par : Fleuryval | 06/06/2007

@Fleuryval

J'ai demandé à 20 minutes de mener une enquête puisque vous semblez accusez, sans preuve, votre obligé sur une intervention dans votre blog, (Ceci est très grave même si vous n’avez plus les moyens financiers de vous défendre) cette requête est valable pour ceux qui se permettent de porter un jugement sur ma société sur votre blog, ils vont se reconnaître.

Je ne tiens pas à faire part ici des mails de mon diffuseur sur votre "prose" (ils sont à votre disposition le cas échéant) qui ne trouve pas place dans les librairies, il s'agit d'un doute de votre esprit, il est édité 170 oeuvres de l'esprit par jour y compris les jours fériés.... soit de l'ordre de 62 000 par année et ignorer que 80 % des éditeurs indépendants représentent 20 % des diffusions et qu'inversement... Demandez à vos amis dans l'édition, connaissez vous beaucoup d'auteurs inconnus publiés ? Moi je n'en connais pas qui ont votre comportement ... Vous m’avez fait part de vos interventions auprès d’autres éditeurs (plus talentueux ?), ils n’ont même répondu à votre « tapuscrit » je suis donc le seul à vous avoir publié : Vous vous targuez d’avoir plus de 20 000 internautes qui se connectent, expliquez moi pourquoi via le lien de votre blog sur mon portail de diffusion soit aussi peu fréquenté…par des commandes… Et que je soit le seul à vous avoir publié ???

Votre livre a été publié sans bourse déliée de votre part et vous m'accusez de tous mes maux, heureusement que des ami(es) du blog de l'époque de juin à Août 2006 ( effacé dans l’historique de votre blog par une soit disante intervention étrangère ? demandez à 20 mn de faire une enquête ) ont contribué à rectifier vos nombreuses (trop nombreuses) fautes d'orthographes... et à vous aider pour que votre électricité ne soit pas coupé, c'est à cette époque que je me suis rapproché de vous... Pour éditer ce livre en vous offrant une télévision (portable certes!) Non ? Reconnaissez vous que depuis ces personnes se sont écartées de vos « commentaires » et que le signataire de ce post tout autant.

Vous trahissez beaucoup trop de monde, vous aviez 80 commentaires / jour par note à cette époque, vous en êtes loin... Moi je n'ai pas la prétention de faire beaucoup mieux si ce n'est d'être reconnaissant auprès de ceux qui m'ont tendu la main... c'est-à-dire tous mes auteurs, sauf vous !

Si vous retirez cette note, comme vous l’avez déjà fait je la publie sur mon blog… Puisque vous m’accusez sur votre blog via les liens de manquements à mes devoirs et j’assigne mes diffuseurs et mon distributeur à témoigner.

Une lettre va vous parvenir en recommandée avec AR mais je n’en parle pas puisqu’il s’agit du domaine privé.

Écrit par : AL 1 | 06/06/2007

accuse"r"

Écrit par : AL 1 | 06/06/2007

Pour confirmer :

Déclaration des éditeurs indépendants et solidaires

La globalisation économique et financière touche toutes les activités humaines et creuse chaque jour davantage le fossé entre les plus riches et les plus pauvres. Le secteur éditorial n’échappe pas à cette logique dominante. Pourtant sa responsabilité est essentielle dans la diffusion d’idées, d’analyses et de propositions permettant d’affronter les grands défis de notre époque.

Les éditeurs indépendants subissent aujourd’hui une forte pression économique, dans un contexte de concentration financière de leur secteur, de plus en plus dominé par des groupes monopolistiques et prédateurs pour les marchés locaux. Cette pression nuit à leur capacité de diffuser des idées, des valeurs et des propositions, de les mettre en débat. Dans de nombreux pays, leur liberté d’expression, de création et de diffusion est par ailleurs limitée.

Nous, soixante éditeurs indépendants provenant de 35 pays du monde entier, avec force que le livre est un bien public et non une simple marchandise, et que d’autres régulations que celles du seul marché sont nécessaires.

Nous nous engageons à partager et à mettre en commun nos connaissances, nos savoir-faire et nos comportements professionnels au service de la solidarité, de la justice sociale, de la culture de la paix et du refus des préjugés. Nous affirmons le rôle essentiel du livre dans l’enrichissement de l’imaginaire, dans les processus éducatifs, dans le développement social et dans la construction de la citoyenneté.
Editeurs indépendants, engagés et solidaires, nous souhaitons à la fois nous unir dans l’action, sur la base d’une éthique commune, et valoriser la diversité culturelle.

Nous affirmons notre volonté de défendre et de promouvoir l’édition indépendante ; contre l’esprit de concentration, nous décidons de promouvoir l’esprit d’association. Nous voulons contribuer ensemble à la démocratisation de l’accès au livre, à la libre circulation des idées et des publications.

Nous nous engageons collectivement à promouvoir entre nous des accords commerciaux solidaires, particulièrement en suscitant et développant les processus de coédition, de traduction, de diffusion commune entre éditeurs du Sud, entre éditeurs du Nord et entre éditeurs du Nord et du Sud.

Nous voulons renforcer la création et la production locale et instaurer un meilleur équilibre et un meilleur dialogue entre les différentes cultures. Nous croyons à une nécessaire « bibliodiversité ».

Nous nous engageons à agir solidairement, et avec d’autres professionnels de l’écrit pour peser sur les négociations internationales concernant la diversité culturelle, et sur le développement des politiques publiques du livre et de la lecture.

Nous affirmons avec force notre solidarité avec les éditeurs des pays où la liberté d’expression est limitée.

Conscients de notre responsabilité, nous entendons prendre une part active, à notre niveau, à l’émergence d’une société civile mondiale, pour une autre mondialisation, humaine et solidaire.


(Source ) Alliance des éditeurs indépendants ( publié je crois il y a deux ou trois ans ) pas une ride !

Écrit par : AL 1 | 06/06/2007

?????????? Euh , je ne suis pas tout , là ..... il m'a semblé ( s'emblée ?? semblez ?? sans blé ????) qu'il y était question d'orthographe !! Chouette , moi qui adore les eschscholtzias uniquement pour leur orthographe enivrante - parce que sinon la fleur en elle-même... à part la Californie qui lui colle au pistil , bof , bon bref !...puisqu'il est question d'orthographe donc , GO ! GO!

Expliquez"-"moi , je soi"s", sans bourse déli"er", une soi"-"disant" " (emploi adverbial invariable admis par l'usage mais des puristes préfèreront ici "prétendue") pour que votre électricité ne soit pas coupé"e", en recommandé" ".

J'ai gagné ??? Ne me dites pas que ce sont des eschscholtzias !!!
Ne s'agissait-il donc pas de l'orthographe ??? Peste !! Je me disais bien aussi ...que des verbes n'avaient pas de sujet !!! Que des syntagmes à contre-temps n'arrivaient pas à entrer dans la danse d'une syntaxe parfois délirante...Ou alors c'était la ponctuation ?? Les majuscules ???Bon , tant pis , l'essentiel est de participer, non ?
Ceci dit , j'adore l'esprit...même les jours fériés ! Et les fautes d'orthographe aussi , surtout quand elles pétaradent des avions prétendument à réaction , alors là ça m'éclate pire que de passer un mur du son !!!!!
Sur ce , je rejoins les sentiers de lune , et l'ombre de l'anneau , et je vais tromper Cyrano avec Morphée....;-)))))

Écrit par : Flèche d'indien | 06/06/2007

Vous me direz (et vous aurez raison) que certains commentaires postés sous une note intitulée "Du bonheur? En voilà!" rendent à ce blog le petit côté cocasse qui, ces temps derniers, lui faisait défaut.

Pour celles et ceux qui "prendraient l'affaire en route", il s'agit de trouver qui, malgré mes modifications de mot de passe, parvient à s'introduire sur ma plat-forme pour y modifier "l'accroche" de mon roman "Va mourir à Bankok!"

Nulle part il n'est porté d'accusation.
L'oeil de lynx d'une professeur de droit pénal y veille.

Pour le reste, je fais assez confiance à mes visiteurs pour leur laisser le soin de se faire une opinion. Flèche d'indien, la bien nommée, me paraît sur la bonne voie ;-)

En tous cas, je suis bien heureux d'accueillir dans mes pages la "Déclaration des éditeurs indépendants et solidaires" dont le contenu explique assez clairement pourquoi José Bové a préféré publier chez Hachette.

Dire qu'il y a des gens (des fous!) qui écrivent des livres sur des sujets qui leur tiennent à coeur en espérant qu'on les trouve!

Fin de "l'incident".

Retour à l'essentiel.

Écrit par : Fleuryval | 07/06/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu