Avertir le modérateur

19/07/2007

AVONBOUCTOU

medium_Hoggar9.jpg Avon-bouctou. Riante bourgade en été comme en hiver. Son désert, son silence, l'ombre du père de Foucault et là-bas, près de cet avion en panne...
Mais oui! Un petit prince!

Quelques chiens qui aboient...

Ma caravanne qui passe.

Tiens, pendant que mon chameau se repose, je vais créer un jardin de cailloux arabo-japonais pour émir-samouraï.

Comme dit Cyrano: "Non, non, c'est bien plus beau lorsque c'est inutile!"

Commentaires

Hello

Même pas peur ! Chiche qu'on peut te rendre visite !

Sinon, j'espère que ce que je t'ai envoyé n'est pas trop indigeste...

Écrit par : johnmarguerite | 19/07/2007

Inutilité,
Geste gratuit,
Silence reposant,

Des riens qui font des touts (si, si, cette écriture existe considérant tout comme nom commun)

Tout au moins des débuts, des prémices, des zéphirs, des balbutiements, des esquisses...
Quelquefois je me remplis tout entier de riens.
C'est bête, non!

Écrit par : GPMarcel | 19/07/2007

@ John
Alors... Babouches (montantes), djelaba, gandoura et cheïch' bien noué, cimetère, poignard incrusté des roses de Fatna, avec oeil aiguisé ET serum anti-venins.

Ici, à Vonbouctou, l'une des expressions de base du scorpion qui croit régner sur le territoire semble être "capacité de nuisance". Petite queue, recourbée, pleine de sperme d'ennui...
On porte la mort qu'on peut.
Un lièvre braconné, quelques figues de maraude. Je vais te mitonner un lapin Rabolliot!
@ GPMarcel
Tu sais plus que tout ça, toi, des rendez-vous dans le desert.
Des suites calées plus loin qu'ici.
Des nouvelles de Casquette ?

Écrit par : Fleuryval | 19/07/2007

Va pour le lapin, qu'on partagera avec le Petit Prince alors !

Écrit par : johnmarguerite | 19/07/2007

un jardin de cailloux, j'achète. Tu plantes un grain de sable, tu récoltes un diamant ou une perle...

Écrit par : fanny | 19/07/2007

@ Johnmarguerite
Comment? Tu ne savais pas?! Le Petit Prince ne mange JAMAIS de lapin. C'est à peine si je peux lui proposer des oeufs depuis qu'il a appris que c'est là que naissent les oiseaux...
Oublies la confiture de roses, aussi.
@ Fanny
Oui! Mais pour le diamant, c'est au bas mot trois mille ans plus tard... ;-)
Pour la perle, je ne sais pas. Je vais tâcher de trouver un huitrier.
On plante une fleur pour soi, un arbre pour ses enfants et un cailloux pour les archéologues.

Écrit par : Fleuryval | 19/07/2007

Au bruit du burin, le soir, dans ma tête, je sais que Casquette peaufine une pierre ou deux .
Et le nuage qui passe possède l'arrondi doux et soyeux que la main calleuse de l'homme de l'art a lustré silencieusement, scrupuleusement. Sans ordre. Pour la beauté. Simplement.
L'oeil a plissé. Il a déterminé l'alignement. La tête a enregistré et la main a fait.
Tout un enchaînement. Toute une magie.
L'Homme qui perd la main se perd lui-même.

Le son est clair et joyeux quand la massette frappe la tête du burin, comme dans Blanche Neige et les sept nains dans la mine de diamants, d'émeraudes, de saphirs, de topazes, de rubis, d'opales (tu me dis quand je dois arrêter, Fanny!).

Ouais, Casquette va bien. La braconne est au rendez-vous. Alors, tu parles!

Fabriquer son désert, c'est le remplir de pierres à idées.

Écrit par : GPMarcel | 19/07/2007

@ GPMarcel
Tant mieux pour Casquette ;-)
Doit être en train de sculpter les nuages. Ca ne chome pas, ces temps-ci, là-haut. J'ai une exposition d'oeuvres noires zébrées d'éclairs, son et lumières qui arrive. Quel talent!! Quel cabot aussi, ton Casquette...

Moi, le son des massettes, je le préfère plus moelleux quand le burin s'enfonce délictement dans la matière, au fond d'une carrière de nougat, à Montélimar.
Tiens, une idée pour tes petites filles: sous un arbre solide, une pelouse de confettis multicolores, un massif de nougat et des arbustes de barbe à papa derrière la fontaine à jus de fraises. Deux cordes, une planchette et hop! Une balançoire!! Avec une pomme d'amour pour récompenser celle qui aura lancé ses pieds plus haut que le papillon. Par prudence, fais-leurs en un que tu fixes au bout d'une fine tige. La forme en fil de fer, les ailes en tulle découpé dans l'ourlet du rideau sans que Madame te vois, trois gouttes de peinture et hop, te v'là dresseur de papillon, au cas où.
Avec tous les insecticides, les vrais se font rares. D'ailleurs je viens de lire le communiqué de la confédérarion syndicale des oiseaux: Ca grogne sévère! Ca ne parle pas de négocier! Ca ne veut pas entendre parler d'un Grenelle du papillon. Non non non! Ca va être brutal. Va y avoir du mouvement social sur les branches, dans les nids et sous les nuages, moi je vous le dis! Vont avoir bonne mine, les forces de l'ordre, devant des hirondelles enragées, des bergeronnettes furieuses et des merles moqueurs...
La bonne nuit! Nécessaire. A l'aube, je pars débroussailler et la machine se fait bien lourde depuis quelques temps.

Écrit par : Fleuryval | 20/07/2007

On ira tous à Vonbouctou, même moi,
Qu'on soit béni ou qu'on soit maudit on ira ....

Écrit par : flèche d'indien | 24/07/2007

Je n'ai malencontreusement qu'une ligne de vie passant par les minces rayonnages d'une modeste bibliothèque, à peine suspendue à un deuième étage. Les sensations sont fortes, mais pas vertigineuses ;-))))))))))

Écrit par : Fleuryval | 24/07/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu