Avertir le modérateur

13/08/2007

L'AFFAIRE LE PIRE - Livre III (2)

Livre III - 2


Lucifer, à Mado.
Tu sais, Mado, tu n’as pas le monopole de sa diffamation. Qu’est-ce que je n’ai pas entendu sur mon compte ?! Franchement: est-ce que j’ai les pieds fourchus ? Les oreilles en pointe ? Bon, la grande queue, d’accord. Mais les cornes...

Le Pire
Ben quoi, les cornes ? Comme tout le monde...

Lucifer
Pardon ?

Le Pire
Comment ? Tu n’es pas au courant ?
C’est normal.
On l’apprend toujours le dernier...

Lucifer
Quoi ?!!!
Qui ???
Avec Elle ?!!!

Le Pire, compatissant.
Oh toi, tu es bien au-dessus de tout ça. Ca ne te fait pas mal. Pas à toi.
Si ?
Excuse-moi. Si j’avais su... Mon pauvre vieux.

Lucifer
Où ? Quand ? Avec qui ?

Le Pire
Sous les toits. Une chambre minable.
Il n’y a pas quinze jours.
Avec un jeune poète.
C’est vrai qu’il a quelque chose...

Lucifer
Qu’est-ce qu’il a de plus que moi ?

Le Pire
Il est jeune.
Et puis il a quelque chose que tu n’as jamais eu et qu’Elle aime beaucoup: il est... Rrrah! Le mot m’échappe...

Lucifer
Beau ?

Le Pire
Oui. Mais ce n’est pas ça.

Lucifer
Plus beau que moi ?

Le Pire
Oui, beaucoup plus. Mais ce n’est pas cela.

Lucifer
Brillant ?

Le Pire
Non! Alors ça, non. Au contraire. Un turlupin...

Lucifer
Rassurant ?

Le Pire
Ca y est je le tiens! Naïf! Il est naïf.

Lucifer, essuyant une larme.
Alors là, d’accord. Ca, je ne peux pas.
Mais ça, ce n’est pas honnête!

Mado
Lulu ? Mon Lulu ?!! Tu ne vas pas me faire un chagrin ?
“Il était jeune, il était beau,
Il sentait bon le ticket de métro,
Mon jeune poète...”
J’ai fait tout comme tu dis...

Lucifer, se reprenant.
Bien. C’était comment ?

Mado
Beaucoup mieux que d’habitude! Il m’a remonté au septième.
Enfin, pas ce soir-là. Il était là, tout seul, dans sa petite chambre. Avec sa petite ampoule de vingt cinq watts. Son petit frigo vide. Des larmes plein les yeux. Le coeur et l’esprit en jachère. La page blanche. Je n’ai pas supporté. Je suis venue. Je lui ai entrebâillé le ciel et là, il a vu que c’était possible.

Le Pire
Il a piqué l’idée et ça s’est très bien vendu. Depuis, il croit que c’est de lui. Maintenant qu’il a du succès, ce petit scribouillard ne veut plus la voir.

Lucifer, à Mado, mentant éhontément.
Mais tu sais que tu me fais plaisir, toi ?! Alors on se dévergonde ? On batifole ? On trampoline et on aime ça ?

Mado
Avec lui on ne déteste pas. On en reprendrait bien, même. Il était tendre, lui. Et attention, Lulu! Celui-là, c’est chasse gardée!

Lucifer
Ca tombe bien. Moi, c’est braconnage à tous les étages.

Le téléphone sonne.
Django, décrochant.
Tiens... Il est dénoué! Et il marche en plus... Allô ?

On entend des sons étranges sortir de l’appareil.

Django
Madame Dieu, ça doit être pour vous...

Mado
Allô ? Ha c’est vous ?! Je vous le passe. Lulu, c’est pour toi.

Lucifer
C’est qui ?

Mado
Devine...

Lucifer
Allô ? ... Maman !
(A voix basse, allant à la cour.) Non Maman, s’il te plaît. Je ne suis pas seul...
Oui Maman, j’ai bien mangé... Qu’est-ce que j’ai mangé ? Mais je ne sais plus, Maman. C’était il y a trente ans au moins...
Oui, je sais, Maman, je devrais venir te voir plus souvent...

(A Django, à voix haute.)
C’est ma secrétaire!

(Reprenant à voix basse.)
Mais je ne peux pas! J’ai du travail, Maman... Ha ne me reproche pas mon travail, Maman! Tu scies la branche sur laquelle nous sommes assis...

(A Django, même jeu)
Juste une seconde. Elle me fait écouter mes messages.

Non Maman, je n’ai pas eu le temps d’aller chez le coiffeur...
Oui Maman, je sais de quoi j’ai l’air...
Non Maman, je ne peux pas venir ce soir...
Hé bien fais ranger ma chambre par Madame Choukroun et garder mes petits frères par Madame Cohen...
Il faut que je raccroche, là, Maman...
Au revoir, Maman... Oui, je t’embrasse.
Oui, tendrement...

Il raccroche péniblement et rapporte le téléphone au bar.

A Django.
Elle est folle de moi!

A Mado.
Tu voulais me demander ... ?

Mado
Non. Rien. Avec ta “secrétaire”, je ne pourrai jamais.

Lucifer
Ne dis pas de mal de Ma... secrétaire !

Le Pire
Tu vois ? Elle ne veut pas de toi, vieillard lubrique. Tu n’es pas son bon plaisir.

Lucifer
Plaisir ? Plaisir ! Qu’est-ce que tu sais du plaisir, toi ? Toutes les femmes t’envoient promener!

Le Pire
Les femmes, les femmes... C’est normal! Elles sont toutes avec toi!

Lucifer
Non! Il m’en manque quelques unes qui sont dans le camp de Mado et dont je négocierais volontiers le transfert. Mais toi, ne t’étonnes pas qu’elles ne veuillent rien savoir de tes balivernes. Celles qui sont chez toi y sont contraintes et forcées, ou totalement embrigadées. Tu les considères comme des bestiaux Tu es triste. Tu es laid. Tu es aussi nul que tu es méchant. Tu ne sais pas quoi inventer pour les enfermer, les voiler, les violer. Tu ne voudrais pas qu’elles t’aiment, en plus ?

Mado
Nous sommes en plein dedans. Le procès peut commencer. Alors (Au Pire) toi, tu as compris: tu seras l’accusé.

Le Pire
Je veux un avocat.

Mado
Tu vas en avoir un.

Le Pire
Qui est-ce ? Ce n’est pas Maître Gerves, au moins ? Celui-là, quand il te défend, c’est que tu es fichu.

Mado
Non. C’est moi.

Le Pire, bas à Mado.
Ha, je comprends mieux. Tu veux lui jouer le coup à l’envers. Comme avec Toi je ne peux pas perdre... Je n’aurais donc pas fait tout ça pour rien.
(A voix haute) Ca me va! Viens-y un peu, mon petit Lulu!

Mado
Toi, Lulu, tu seras l’accusateur!

Lucifer
Ca me changera...

Mado
Et toi, Django, tu seras le juge.

Django
Ha mais non ! Je ne peux pas, moi. Je suis dans le commerce, Monsieur est client et le client est roi.

Mado
Citoyen, c’est toi son client potentiel. Et c’est d’abord toi que ça regarde. C’est ta vie qu’il pourrit, et à la première occasion, c’est ta vie qu’il t’enlève, mon petit manouche. La mienne, il la contrarie tout au plus. Il me gâte le beau. Il me rapetisse l’espoir que j’avais mis en vous. Je ne suis descendu que pour t’aider encore.
Faut-il que je t’aime! Parce que moi, ce soir, là-haut, j’avais les cérémonies du trentemillenaire du premier bal dans les grottes de Lascau! Avec Mozart au piano, Reinhart à la guitare, Armstrong à la trompette et la môme Piaf au chant. C’est te dire si ça va swinguer! Dans un décor de Michel-Ange, des feux d’artifices de Vinci et une mise en scène de Molière. Avec un buffet monté par Rabelais, Brillat-Savarin et le marquis de Sade! Après, Lautrec m’avait promis un nu de moi sur son canapé! Je me demande si tu te rends compte de ce que je lâche pour toi. Je me demande...

Django
Le marquis de Sade est là-haut ?

Mado
Bien sûr! Il a une suite. Avec des anges mâles et femelles. Parce que donnes-moi une seule bonne raison pour avoir des anges asexués. C’est encore une sottise de l’autre malade, là. Selon lui, au Paradis, de radada nenni! Mais ce serait l’enfer!

Lucifer
Dis donc, Mado, n’en fais quand même pas trop. Ôte-moi un doute. Le jeune poète, il n’était pas au programme, là-haut ? Tu sais qu’à moi Tu peux tout dire. Qu’est-ce que Tu fais après le procès ? Tu remontes tout de suite ? Tu n’irais pas des fois nous traficoter le prix Goncourt dans une petite chambre sous les toits avec un jeune poète, n’est-ce pas ?

Mado
Ca me ressemble...

Django
Moi, votre poète, je m’en fous! C’est d’être juge, mon problème! On est six milliards sur la planète et il faut que ça tombe sur moi! Je n’ai jamais rien gagné au jeu et là, je ne joue pas et je le touche dans l’ordre! Merci!!! Mais pourquoi moi ?!!

Lucifer
Parce que toi, tu es tout le monde. Aussi bon et pourri que n’importe qui. Quatre soldats en permission entrent dans ton bistro et il faut que tu nous en saoules deux. Mais un marmot passe devant ta porte à quatre heures et pour peu qu’il soit un peu maigrichon, il n’y a rien ni personne qui t’empêchera d’aller lui beurrer une tartine. On le sait. On a essayé. Je ne peux pas compter sur toi. Tu es autant à moi qu’à Elle. Tu n’es pas gérable!

Mado
Pour un juge, c'est la moindre des choses...

Django
Bon. Puisque je n’ai pas le choix... Je reviens.

(Il disparaît dans la cuisine)

Le Pire, allant s’asseoir et consultant un code sorti de sa sacoche.
Il est bien ce troquet. J’aurai tout vu. Accusé par le diable, jugé par un suspect...

Lucifer, bas à Mado.
On va se le payer, l’intégriste.

Mado
Tu crois ? Ce n’est pas gagné d’avance. Si nous en sommes là, c’est tout de même parce qu’il devient dangereux. Il attire de plus en plus de monde.

Lucifer
Tu veux que je te dise ? On a été trop égoïste. Toi avec tes oiseaux, tes arcs-en-ciel, tes poètes... Moi, je le reconnais, avec mes sabats, mes bacchanales, mes orgies...
Le nez dans nos rêves, on n’a rien vu venir.

Commentaires

C'est bon, je viens de lire.
Je suis.

Nom d'une pipe, il ya du texte!
J'vas me rincer la goule. J'avais l'impression que c'est moi qui disais.

Mado, je la verrai un peu Arlety...
Lulu, un Jouvet de derrière les fagots...
Django, Blier jeune...
Le Pire, le gars qui jouait dans Goupil main rouge ( Robert le Vigan, je pense)
Du noir et blanc, lumières façon Grémillon, Carné, Becker...
Du ciselé.

De la poésie...j'abandonne le formica

Écrit par : GPMarcel | 13/08/2007

Au nom de la pipe, je te remercie!
Quel compliment que ta distribution!
Du coup, ça s'arrose! Je vais me rincer la goule aussi avec un p'tit Coteaux du Ventoux!!!
Si tu avais des idées de casting pour des contemporains, n'hésite pas à revenir! ;-)))))))))

Écrit par : Fleuryval | 13/08/2007

"On trampoline et on aime ça" lol Mais .... de la poésie avant toute chose !!! Et de la musique Django !...
La place était bonne , le spectacle aussi , quelques r^ves d'enfer et je reviens ;-)))

Écrit par : flèche d'indien | 14/08/2007

Je ne sais pas techniquement le faire pour que les spectateurs l'entendent en arrivant au "festival", mais rien n'empêche de mettre "Nuages" doucement dans la chaîne stéréo et de lire en écoutant.
J'ai posé une étiquette "Réservé" sur ton pliant.
Merci.
Ca le fait! ;-)

Écrit par : Fleuryval | 14/08/2007

Dans une distribution actuelle.

Mado: Anémone
Lulu: Dominique Pinon
Django: Romain Durix
Le Pire: Jean-Claude Dreyfus

Ils me bottent ces comédiens là. C'est du vrai.
Pinon, Dreyfus dans délicatessen
Durix dans Gadjo

Écrit par : GPMarcel | 14/08/2007

C'est fin.
Malin, même, oserai-je ;-)

Écrit par : Fleuryval | 14/08/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu