Avertir le modérateur

21/09/2007

LE RICOTTON

medium_Ricotte.jpgConformément aux règles en vigueur dans les médias français, je me dois d’avertir avant lecture que cette note risque de bouleverser les esprits sensibles et influençables. Qu’à son issue, des illusions seront perdues, Descartes mis à mal, Edgar Morin secoué, des Rastignac enterrés, des rationalismes battus en brèche, des pans entiers de notre “génie français” submergés de rires québécois, suisses, nordiques, anglo-saxons, et que même les français ayant aimé Coluche risquent d’en rire aussi pour ne pas en pleurer.

Aussi est-ce après mure réflexion du Conseil des Sages de l’Audience de Mon Modeste Blog (CSA/MMB) que je déconseille la lecture de la présente note à tout esprit structuré de plus de vingt ans.

Par avance, je décline toute responsabilité dans les conséquences psychologiques, philosophiques, patriotiques et politiques qui pourraient résulter d’une transgression de la mise en garde précédente.

----------------------------------------------

Cela va beaucoup plaire à certains, carrément déplaire à d’autres: il est tout à fait illusoire de penser que Nicolas Sarkozy est le Président de la République Française, que François Fillon gouverne à Matignon et que Madame Bachelot exerce un quelconque pouvoir à la Santé. Même si l’on vient vous en soutenir l’apparence dans les médias, n’en croyez rien.

Le vrai pouvoir n’est plus de faire.

Il est d’empêcher.

Ce pouvoir-là, c’est, (avec quelques autres), Madame Ricotte qui le détient.

Qui donc est Madame Ricotte ?

Bien sûr, ce n’est pas son vrai nom. Nous n’allons pas ici nous attirer en plus les foudres de puissances occultes (la vieille, c’est le printemps!)

Ricotte, c’est le pseudo féminisé de Rico, rottweiler bienveillant que vous avez vu rejoindre voilà peu les premier(e)s volontaires du Parc des Tiges.

Avec cette variante notable que si Rico laisse passer les brouettes et les gens quand il n’y flaire pas malice, Ricotte ne laisse passer personne. Jamais. Ses maîtres seraient-ils à l’agonie dans le ministère qu’elle ferait barrage aux secours, mordrait les pompiers, déchiquetterait le médecin-urgentiste... Ricotte se ferait tuer plutôt qu’on les secoure.

Affirmons, en préambule, que nous avons au plus profond la conviction intime que Ricotte n’est pas consciemment méchante. Elle fait son job. Comme on lui a demandé de le faire. Sans penser à mal. Peut-être sans penser du tout.

Comment diantre entrâmes-nous dans ce Da Vinci gode à la française et fîmes-nous connaissance de l’existence de cette fondamentaliste de la paperasse, du gardiennage et de l’isolement ?

Aux fidèles je rappelle (et aux nouveaux venus j’apprends) que Danse avec les houx eut l’honneur insigne de recevoir les félicitations de Madame la Ministre de la Santé pour l’ensemble de son œuvre par un courrier daté du 7 Juin dernier que, fièrement, nous exposâmes ici:
http://danseavecleshoux.20minutes-blogs.fr/archive/2007/06/07/felicitations-du-ministre-de-la-santé.html

Nous nous empressâmes de demander à la rencontrer dans un courrier daté-posté du 12 Juin “afin de solliciter son appui pour tout le travail qui reste à accomplir, en particulier la mise au point d’un banc adapté aux personnes âgées pour lequel je rencontre des difficultés invraisemblables. Un partenariat avec le Ministère de la Santé aplanirait sans doute bien des obstacles.
C’est dans cette intention que je me permets de lui demander de bien vouloir m’accorder un court entretien.”

Z’avez lu? Z’avez vu comment on sait la demander bien poliment, l’entrevue, chez les jardiniers ? Et je vous passe la présentation des “salutations respectueuses” fièrement dressées en bout de parcours comme un massif de lys muscadet.

Trois mois d’été passèrent dans un silence de mort, que ne parfumait pas même quelque effluve de monoï vus la faiblesse des vents et le peu de soleil sur nos côtes atlantiques.

J’allais téléphoner pour demander à ma manière si “oui ou merde on allait l’apercevoir autrement qu’en photo, la ministre!” quand l’une des nôtres se proposa de faire ça à ma place, de façon moins abrupte ou plus diplomatique, selon qu’on choisira.

J’acceptais volontiers qu’enfin doté d’une ambassadrice de charme, et avec le précieux concours d’icelle, Danse avec les houx “reprenne langue” avec le ministère.

Icelle (c’est désormais son pseudo dans le réseau des houx) téléphona une première fois au cabinet de la ministre et entreprit Ricotte, qui lui demanda les références de ces correspondances. Icelle donna.
Ricotte pria qu’on la rappelle ultérieurement.

Ce qu’Icelle fit. (Et non l’inverse: Ficelle, c’était ma chatte. ;-)

Beaucoup trop tôt.

On avait égaré. Ricotte ne trouvait plus.

S’étant assurée que nous avions archivé les précieux documents au format numérique, Icelle proposa qu’on les maile.
“Faites donc ça!”, répondit Ricotte en donnant une @dresse longue comme un code nucléaire.gouv.fr

Dans l’heure, c’était fait.

Sans retour, Icelle (la tenace) rappela une nouvelle fois pour s’assurer de la bonne réception du mail et des pièces jointes.

Hélas! Trois fois hélas!!!

Si tout était bien arrivé, deux soucis majeurs se dessinaient soudain: premièrement, la référence portée sur le courrier ministériel ramenait à un lourd dossier d’ONG et nous n’en sommes pas (encore) une. Ceci expliquait bien qu’on ne nous trouvât point...

Deuxièmement, plus technique, l’imprimante du cabinet refusait obstinément de coucher sur papier le contenu de l’écran.

“On croule sous la paperasse...” risqua dans un sourire vocal Icelle (la pétillante).

“Ha! Ne m’en parlez pas! Renvoyez-moi un fax.” lui répondit Ricotte. “Il faut, précisa-t-elle, tout ceci sur papier.”
On admirera ici la cohérence subtile.

Icelle, qui faisait là ses premiers pas dans l’art de faire en France, mesurait tout soudain l’étendue de sa tâche.

Elle confia à Ricotte qu’elle trouvait bien étrange qu’on ait tant de misères pour rencontrer quelqu’un pour faire un banc en bois pour les personnes âgées...

C’est là qu’Icelle (la novice) fit l’erreur. Que dis-je ? L’énorme faute!

“Si c’est pour les personnes âgées, ce n’est pas ici!” hurla Ricotte comme un arrière du XV renvoie de ses 22. Et de généreusement et sur le champ donner à Icelle (l'abasourdie) toutes les coordonnées du chef de cabinet de Xavier Bertrand dont l’immense ministère englobe effectivement les solidarités, au nombre desquelles semble-t-il manque celle avec nous...

Travaillant à distance, Icelle me rappela, abattue.

Tant bien que mal, je la consolais de mots de réconfort, lui rappelant qu’à l’impossible nul n’était tenu, qu’on ne fait pas boire un âne quand il n’a pas soif ... et toutes ces sortes de choses qui vous viennent à l’esprit devant un gros chagrin sous un fardeau trop lourd.

Cinq tours de mon quartier à pieds plus tard, mon calme revenu, une demie douzaine de Ferrero-Rocher avalés en préventif et du suave dans la voix à bader Arditti, j’appelais à mon tour, façon “chef d’entreprise”.

Ricotte réitéra tout ce qu’elle avait asséné à la pauvre Icelle, au premier rang de quoi il lui FALLAIT un fax!

Je fis valoir alors que travaillant sur le web depuis plusieurs années, nous n’avions plus l’appareil adéquat, ajoutant, taquin, que nous ne disposions plus de pigeons voyageurs non plus.

“De toutes façons, comme je l’ai dit à votre collaboratrice, c’est pas ici!” grogna Ricotte dont je pressentais la babine légèrement retroussée.

Je lui fis part en désespoir de cause de ma surprise d’apprendre que l’orthopédie ne concernait plus la santé.

Long silence.

Ricotte méditait fort.

C’est là que j’ai compris et qu’est venue l’idée.

En marchant dans les rues, dans les squares, en regardant sa mère, en prenant l’autobus, le métro ou le train, Ricotte n’a jamais VU comme les personnes âgées ont du mal à s’asseoir et à se relever des sièges ordinaires.

Sinon, vous pensez bien...

Alors, Fleurylandaises, Fleurylandais, vous qui passez ici rempli(e)s de compassion pour cette gardienne aveugle, je vous invite à donner généreusement au premier Ricotton.

Si la somme est modeste, nous lui offrirons un billet aller-retour pour Lourdes. Si elle s’avère suffisamment conséquente, nous financerons une canne blanche et un bon Labrador.

J’ai raccroché le coeur bouleversé et j’ai couru poster les papiers qu’elle voulait.

Puis, lentement, à petits pas, vieilli, je suis allé déposer ma demande de RMI.

Il manquait un papier...

On est peu de choses, tout de même!

Et rarement ce qu’on se croit.

Commentaires

Houtch ! Avec un petit déjeuner pareil on peut se passer de repas ce midi !! Dès que j'ai ouvert ton Ricotton je suis allée chercher une bonne tranche de pain frais , et ...quelle tartine , nom d'une bique !! Et si les alexandrins sont à la prose ce que les omegas 3 sont au maire lent , la tienne est excellente pour la Santé ( n'en déplaise à Madame Ricotte !)
Long en bouche , ton Ricotton ! ...
Croisement de doigts solidaire à Icelle !...

Écrit par : flèche d'indien | 21/09/2007

Merci pour Icelle... et pour le compliment ;-)

Les omegas 3 au maire lent aussi, ça s'essaye...

Écrit par : Fleuryval | 21/09/2007

à Flèche d'indien
Merci pour ta solidarité ;-)
à tous
Je confirme le récit, ça s'est bien déroulé comme Fleuryval vous le raconte. C'est éreintant et ce n'est pas fini! ;-) Non non non!
Ce matin même,je rappelle dame Ricotte pour savoir si le courrier envoyé une nouvelle fois pour cause "d'égarement" lui était enfin parvenu et si nous pouvions dès lors, obtenir un rendez vous .
Vous voulez rire, mais pas du tout ,le courrier emprunte un très long parcours à travers les bureaux avant de parvenir à son destinataire et donc..... On vous rappelera quand on en aura pris connaissance!
Et comme je commençais à avoir sérieusement mal au crâne, je me suis légèrement impatientée en réclamant, obstinée, un rendez vous
Réponse de dame Ricotte: " on n'a pas que vous à s'occuper, on a des milliers de lettres qui arrivent "
J'ai osé une tirade "sur la paperasserie on en crève" et "ça devient grotesque" et ....la communication a été coupée brutalement.

J'ai quand même rappelé et elle s'est immédiatement excusée d'avoir fait une fausse manoeuvre!
J'étais exténuée, je lui ai souhaité bon week end ! ;-)

Écrit par : Icelle | 21/09/2007

@ toutes et à tous
Triple ban pour Icelle qui ne lâche pas l'affaire et tient la position!
Icelle, c'est Austerlitz, Camerone et l'avenue Duquesnes!
@ Icelle
La main dans mon gilet et aussi tendrement qu'il est possible à un vieux brave usé, car sans des grognardes de ton envergure, je courirais à ma perte, je t'attrappe l'oreille et, d'une voix mesurée pour que toute la troupe l'entende et le répète à travers le pays, te déclare là, aux marches du ministère:
"Sergente Icelle, d'en bas de cette sottise, tout un peuple te contemple. Et partout, quand tu diras "J'ai appellé la Santé", on répondra: "Voilà une brave!"
Regarde sur ton épaule. C'était pas là tout à l'heure!
Deux ficelles argentées scintillent de tous leurs feux ;-)

Écrit par : Fleuryval | 21/09/2007

Donnez pour le ricothon !

Écrit par : Olivier B. | 21/09/2007

Merci Olivier B.
Je me tourne vers le grand compteur installé au fond du plateau et... nous en sommes déjà à quatre vingt quinze promesses de thons, d'un montant permettant, à peine l'opération lancée, d'acheminer Ricotte jusqu'à Poitiers. En avant, Fleuryland! Avant l'heure de l'apéro, il faut être à Bordeaux!
Fais ierch', derm! Pourquoi qu'on n'a pas Gérard Holtz ?!!

Écrit par : Fleuryval | 21/09/2007

Ici Alexis Jisuis de RTO (radio-Télévision-occitane).
Nous sommes en direct du charmant petit village de Macarel où va avoir lieu sous nos yeux pour le Ricothon la tentative du record du monde de mise de chaussettes les unes par dessus les autres.
Le record est détenu par un chinois au nom prédestiné Cho Son qui avait réussi l'année dernière l'exploit de mettre 9 paires de chaussettes sur son unique pied l'autre ayant sauté sur une mine anti-personnelle (si, si ça existe)
Je m'approche du candidat au record.
Déjà pour ce petit village de 124 âmes et 3 chiens une promesse de 78 thons a été annoncée.
-Serge Cotonlaine, vous êtes je crois d'origine écossaise.
-C'est exact et ce record ne me donnera pas de fil à retordre, sinon je mange mon kilt double sans eau.
-En forme?
-Bien sûr, à l'entrainement 12 paires fusent mise la dernière impaire et manque me fut refusée.
-Je vous laisse.
-Retenons notre souffle car j'avais oublié de vous le signaler mais la technique de Serge consiste à enfiler des chaussettes sales, donc plus rigides mais ô combien odorantes.

Allez...3,2,1 partez.

Serge se baisse pour prendre ses chaussettes son kilt s'entrouvre. c'est bien un candidat. Et dans un rythme à faire pâlir le Jackson Mickaël notre écossais entre deux rasades de gin pour maintenir l'effort enfile et enfile les chaussettes d'Ecosse. Quel spectacle! Quelques sprectateurs tombent évanouis tellement l'odeur devient...
Attention plus que 8 secondes et Serge est à la fin de sa douzième.
Dans un style nessien, il prend la dernière paire, quelque peu en loques la positionne et dans un effort suprème, dans un han d'accompagnement, les chaussettes enrobent ses mollets fiers.

Serge vient de battre le record. Il lui restait, exactement 18/100 de seconde.

Un 79 ième thon vient d'être ajouté à la promesse.

Macarel est fier de ses enfants, de ses chaussettes, de son archi-duchesse qui côquine embrasse notre champion.

A vous les studios.

Écrit par : GPMarcel | 21/09/2007

Exemple à méditer pour une personne travaillant dans l'administration comme moi...

Écrit par : johnmarguerite | 21/09/2007

Suggestion : autoriser la présence de (petits) animaux domestiques au bureau, voire en proposer au personnel : pour apaiser les tensions, un calinou à son animal favori et vous voilà soudain plus disponible pour accueillir le public...

Plus sérieusement, encourager la polyvalence et une rotation régulière des tâches administratives entre agents à l'intérieur d'un service, pour prévenir l'installation de la routine et l'engourdissement de l'empathie qui va avec...

Écrit par : johnmarguerite | 21/09/2007

Ha, GPMarcel, quelle retransmission!!! Quel direct!!! Quelle contribution populaire et émouvante tu nous as fait vivre en direct de Macarel! C'est bien le signe que la France profonde, celle du rugby, des oies, des canards et des cèpes du vaillant Périgord est toute entière mo-bi-li-sée contre la cécité de Ricotte.
Mo-bi-li-sez-vous à l'image de Serge Cotonlaine, grâce auquel notre train pour Lourdes vient, avec une heure et demie d'avance, d'entrer en gare de Bordeaux! Allons, Fleurylandaises et Fleurylandais! A ce train d'enfer, nous serons à Lourdes pour souper et dés demain, à l'aube, à l'heure où blanchit le gave de Pau, nous enverrons Ricotte marcher dans la grotte!
Mais le temps nous presse car j'aperçois déjà sur le plateau le petit John qui s'approche, son hamster dans les mains...
- Bonjour, mon bonhomme. Qu'est-ce qu'il fait ton papa?
- Il est bibliothécaire.
- Et ta maman ?
- Elle est turque!
- C'est pas un métier, ça, turque...
- Si! Avec de Villiers, ça le devient!
- Et qu'est-ce que tu vas nous chanter pour le ricotton ?
- Mon turc en plumes, plumes de z'oiseaux, de z'animaux...
Sous vos applaudissements...

Écrit par : Fleuryval | 21/09/2007

bon, faut qu'jte dise...
sur papier, avec un timbre et des formules de politesse plus longues que le bras et tout bien, j'ai écrit lundi à Xavier Bertrand, pour le parc des Tiges et le reste.
Espérons que chez lui y'a pas de Ricotte?!

Écrit par : fanny | 21/09/2007

Grâce à la contribution épistolaire de Fanny qui vient de nous parvenir à l'instant, Mesdames, Messieurs, le train du Ricotton dont on m'annonce dans l'oreillette que la SNCF l'appellera désormais le Ricotrain, TGV Paris-Lourdes, vient de quitter Bordeaux et entre dans les Landes!
Perchés sur leurs échasses, des bergers surveillant leurs troupeaux font signe de la main. Derm, il y en a un qui, lâchant l'échasse a chû.
Si si. Essayez à voix haute. C'est amusant ;-)

Écrit par : Fleuryval | 21/09/2007

Oh, les Femmes et Hommes libres de Fleuryland...
ne me dites pas que le train va s'arrêter en gare de Pissos (Landes) ;
ne me dites pas qu'il n'y a pas de ci de là, cahin caha quelques superbes envolées de défits, de ricothon, de ricotton pour la cécité (c'est cité en français, dans le texte) de Ricotte la préposée à...;
ne me dites pas que le samedi après la grasse et tout et tout vous n'avez pas la minute, que dis-je la seconde, pour lourder vos affaires et faire de Lourdes votre affaire.
Ca y est, l'anesthésiste du Château de l'Ely*** a fait son effet. Vous rentrez dans le rang. La France oblige! Les jardins, les vieux, les djeun's se démerderont. Seules les annonces suffisent. La .com vous a atteint. Vous baignez dans la béatitude de sa suffisance premier.
Mais put***g!

Dites au moins!
Merde, debout!

Excusez, il pleut et j'ai mes rhumatismes......

Écrit par : GPMarcel | 22/09/2007

dans un trou perdu du Jura, où le train fait un crochet par l'absence de gare, on note une agitation inhabituelle.
Le Monstre entraîne ses potos, et voilà les mioches partis à réaliser des dessins en plein air afin de couvrir le trou de la Sécu et permettre au Ricothon de prétendre à une participation du ministère de la santé, ainsi dégagé de son principal souci...
voilà, le trois milliardème chef d'oeuvre est scotché, et nous voilà avec une voile patchwork de 125 m², qui devrait suffire, oui!! oui! extraordinaire! Un nouveau défi réussi pour le Ricothon, çà devrait remuer dans les Ministères!...

Écrit par : fanny | 23/09/2007

Admirable! Un sursaut d'indignation de notre GPMarcel et voilà le ricotrain qui musarde en plein Jura avec Monstrigliani en chef de bande des dessinateurs de plein vent entrainant celle-ci à l'assaut du taille-crayons de couleurs!
Oui, comme le dit si bien fanny, avec 3771 visites, ça devrait remuer dans les ministères! ;-)))))))

Écrit par : Fleuryval | 23/09/2007

@ tou(te)s
Cela ne mérite pas encore un nouveau billet, mais...
Icelle m'avertit qu'on ne décroche plus quand elle appelle. Comme cette fonction qu'ont les portables d'enregistrer un numéro et de proposer "Accepter" ou "Refuser" selon qu'on considère l'appel venant d'un(e) importun(e).
Il faut que les citoyens le sachent, le re-sachent et le surchassent: vouloir faire un banc un peu plus confortable pour les vieux vous hisse ces temps-ci au rang d'importun personnage.
Appeller le ministère de la santé pour parler à quelqu'un, c'est devenu comme appeller une huitre au bassin d'Arcachon. Ca ne décroche pas. Ca ne décroche plus.
Qu'on se le dise!
Doit pas faire son ménage souvent, Mâme Bachelot...
Pour nettoyer son cabinet, y' a pourtant Canard ;-)

Écrit par : Fleuryval | 25/09/2007

A tous
Je confirme les dires de Fleuryval, j'ai télèphoné à de nombreuses reprises au ministère de la santé pour savoir si le courrier était enfin parvenu à sa destinataire, ça ne répond pas, ça ne décroche même plus quand j'appelle!
C'est le "chateau de la Belle au bois dormant" ou quoi ? ;-)

Écrit par : Icelle | 26/09/2007

Icelle non grata... touille.
Ha ça, ce n'est sûrement pas plaisant d'être pris pour un petit rat ailleurs qu'au Palais Garnier ;-)
"L'importun, c'est la rose,
L'importun, c'est la rose,
L'importun, c'est la ro-o-ose, crois moi!"
Tout ça pour le droit de s'asseoir...

Écrit par : Fleuryval | 26/09/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu