Avertir le modérateur

31/12/2007

FINIR 2007

Pour terminer cette année en beauté, mon soutien total à Bartabas dont la ministre de la culture a vivement condamné l’emportement dans le bureau d’un DRAC (Directeur Régional des Affaires Culturelles).

A croire que Madame Albanel n’a jamais eu à faire en tant que créatrice à cette engeance.

Je lis, ici ou là, sous des plumes accusatrices, que Bartabas se serait conduit comme un voyou. J'en déduis qu'on n'a pas dû avoir à faire non plus à ce genre de voyous encravatés qui vous annoncent tranquillement que vos chevaux mangeront moins et que vos élèves étudieront moins encore. Peut-être devrait-on, avant de s'en méler, tenter de monter une pièce d'Anouilh. On découvrirait alors que dans le théâtre de la médiocrité, on peut faire mieux encore.

Symétriquement, on aurait pu penser que Madame Albanel condamnerait aussi le "DRAC" pour avoir voulu parler d’argent avec l’un de nos plus géniaux créateurs de spectacles et de nos plus prestigieux cavaliers.

Avec Bartabas, on parle chevaux, musique, danse, équilibre, cirque, acrobatie, public et humanité.

Pour l’argent, on voit le régisseur.

Et puis quoi, un DRAC ne va tout de même pas se plaindre de recevoir trois chaises, lui qui passe sa vie à réclamer des dossiers. Cette fois-ci, il a eu les trois sièges et les douze pieds avec. Un alexandrin à la culture!

De quoi se plaint-on ?

En plus, (je veux dire en moins), il est gentil, Bartabas. Il était venu à pied.

Imaginez un peu s’il était venu à cheval...

347f9cd9575c5761fe9f22700f76d33d.jpg


Si d'ailleurs, l'envie lui prenait d'aller à la Région Ile de France réclamer les promesses qui lui ont été faites, je l'y accompagnerais volontiers. A cheval!

Il se pourrait dés lors qu'il y rit moins sous cape, Huchon!

Quelle bonne soirée en tous cas ça a dû être pour les policiers du XI° arrondissement qui ont eu un géant pour eux tous seuls jusqu’au lendemain onze heures. On les envie.


Reste que notre jolie ministre devra apprendre à marcher avec des hauts talents.

Je lui trouve d'ailleurs la condamnation bien sélective. Quand on a un président qui veut se friter au milieu de ses quatorze gardes du corps avec un marin pécheur, peut on s'agiter de la sorte quand Mozart se met en colère chez un cuistre ?


Et pour finir, une invitation tout ce qu’il y a de plus sérieuse et officielle à Monsieur Brice Hortefeux qui fait figurer "bûcheron" dans la liste des métiers peu qualifiés ouverts à l’immigration. La prochaine fois que j’aurai un arbre dangereux de quatre ou cinq tonnes à abattre près d’une maison, je vais lui offrir l’occasion de nous montrer exactement comment il s’y prend pour qu’en tombant l’arbre épargne la toiture et se pose précisemment où il l’a décidé.

Après, nous l’enverrons couper un frène.

J’ai dit un frène, Monsieur Hortefeux.

Pas un châtaignier...

c76c0c8658ef9a87149ebb8fd875b267.jpg

24/12/2007

ELLEBORES, ROSES DE NOEL

1a1cd0cecbec9bc95c18419bd9f8158c.jpg

A toutes celles et à tous ceux qui sont en famille, avec les êtres chers à leur coeur, je souhaite un bon Noël.

A tous les autres, seuls, malades, prisonniers, courage et dignité.

La gueule en l’air, ami(e)s, et la plume au chapeau!

Avec un peu de chance et de patience, il finira bien par être le 26.

“Je veux chanter pour ceux
Qui sont loin de chez eux
Et qui ont dans leurs yeux
Quelque chose qui fait mal
Qui fait mal
Je veux chanter pour ceux
Qu'on oublie peu à peu
Et qui gardent au fond d'eux
Quelque chose qui fait mal.”

Michel Berger

20/12/2007

MELEZE, BLAISE!

Joyeux Noël, suite!

Grâce à deux premiers investisseurs particuliers que nous ne remercierons jamais assez de leur concours, le menuisier peut enfin commencer le prototype du banc adapté pour les personnes âgées que vous avez déjà vu passer ici en Mars:
http://danseavecleshoux.20minutes-blogs.fr/archive/2007/03/19/banc-masqueliere-esquisse.html

Il sera en mélèze, bois particulièrement résistant aux intempéries. Comme ces bois précieux des forêts qu’on massacre dans le sud-est asiatique, mais que nous épargnons puisque le nôtre provient de la filière européenne.

J’en ai caressé un morceau: c’est mieux que doux, c’est soyeux.

J’ai, vous vous en doutez, assez hâte d’aller l’installer dans une maison de retraite et de vous le montrer.

Comment ?

Si nous avons réussi cet exploit grâce aux partenariats avec qui ?

Mais vous n’y pensez pas, enfants que vous êtes!

J’aperçois comme un sacré mélèze dans la raison des tas.

d5569ae5aa83d04bf80f2fbd7a7a3cec.jpg

18/12/2007

LE PERE NOEL SORT DE PRISON!

ab4871d6c269265f58922a11c7512752.jpg


Mon Père Noël sort de prison!

Non, ce n’est pas adapté d’un film du Splendide. Au contraire!

Comme vous pouvez le voir, il s’agit d’un Père Nounours-Noël évidemment jardinier puisqu’il s’encadre avec du rafia.

Signe patent de reconnaissance de la confrérie des planteurs de roses ;-)))))

Et devinez qui me l’envoie.

Un détenu qui va sortir bientôt, qui a suivi une formation d’ouvrier du paysage et qui veut venir travailler sur le Parc des Tiges.

Qui, mieux que lui, pourra convaincre des primodélinquants qu’on est mieux dehors que dedans ?

Et vous savez quoi ?

J’en déduis que le projet circule et avance mieux dedans que dehors.

Vu qu’il fédère déjà ses premiers volontaires.

Me v’là fier et content.

C’est mon Noël à moi qui commence! ;-)))))))))))))

Partage, forcément...

16/12/2007

MASQUELIERES DIPLOMATIQUES

f6b13800e878bc685b82cb40e95a42b2.jpg

Le colonel Kadhafi reparti sans même me commander un bar à fraises, il va falloir que j’anticipe plus sérieusement sur la visite que notre président doit rendre en Janvier prochain au prince Abdallah d’Arabie Saoudite.

A l’heure du casse-tête des cadeaux et comme la tradition veut qu’un invité n’arrive pas les mains vides, je lui suggère d’offrir à son hôte une masquelière conçue par votre serviteur et réalisée par Christophe Chevet, de la Forge de Villecerf.

Cadeau élégant et utile s’il en est dans un pays aussi intensément ensoleillé. Servant de support à de délicieuses plantes grimpantes, il permet d’ombrager rapidement un banc, duquel le prince pourra tout à loisir admirer la course de ses chevaux ou le vol de ses faucons.

Dans le parfum délicat d’une glycine et le bruissement léger du feuillage d’un bougainvillier, vous m’avouerez qu’on connaît pire comme situation.

Naturellement, si le prince Abdallah en souhaitait ultérieurement deux cent (ou plus encore) pour encadrer à espace régulier l’immense allée menant de son palais au désert, nous nous ferions un devoir d’honorer sa commande dans les meilleurs délais, de venir en personne les disposer “à la française” et de planter avec tout notre savoir-vert toutes les sortes de végétaux qu’il souhaitera voir fleurir et parfumer ces lieux.

N’y a-t-il pas là merveilleuse occasion de conjuguer à la fois politesse diplomatique et commerce extérieur ?

Il va sans dire, mais n'est-ce pas plus clair en le disant, que vous mêmes, si vous avez quelqu'un(e) à gâter...

Et les deux font la paire.

064869368589f46d057bf9d295e6817c.jpg

11:25 Publié dans Jardins | Lien permanent | Commentaires (4)

12/12/2007

ANNIVERSAIRE A LA MER

28bc0aaa465862500447707b6a282c67.jpgC’était il y a quinze ans.
Le 12/12/92. A Montreuil, 92.

Le médecin avait accepté ma présence dans la salle d’accouchement et s’apprétait à pratiquer la césarienne derrière un rideau.

Une infirmière m’a apporté un tabouret.

J’ai sorti ma guitare de sa boîte, accordée dans la voiture, et quand le médecin m’a dit: “Tu peux y aller”, j’ai commencé à jouer le concerto d’Aranjuez. Histoire que tu commences en musique...

Quand je t’ai entendu crier, ma main droite s’est emballée et tu es parti dans les bras de l’infirmière au son d’une rumba gitana déchainée.

Je ne peux plus la jouer, mais je l’entends encore.

Si tu passes par là, bon anniversaire, Django, mon fils.

06/12/2007

BAR A FRAISES

b7ee51bac262639361af29e801bf355b.jpg


Et hop! Allez zou! Roulez petits bolides!

Au jardin!

En chantant:
"L'été s'ra chaud, l'été s'ra chaud,
Dans les fauteuils, sous les chapeaux!"

Mesdames, Messieurs, Marmouzettes, Marmouzets,

J'ai l'honneur de vous présenter ci-dessus le premier "bar à fraises" (à tomates-cerises aussi, d'ailleurs...) que viendront égayer par petites touches impressionnistes quelques fleurettes vivaces de mes amies.

Ce qui permettra aux personnes en fauteuils roulants de venir se cueillir au centre quelques gariguettes et maras des bois sans difficulté, et de se cueillir un bouquet autour par la même occasion.

Le dessert et les fleurs dans la même promenade.

Me reste plus qu'à monter un arbre à chapeaux et un autre à paniers pour les étourdis, disposer intelligemment deux trois sécateurs et l'affaire est dans le sac.

Elle n'est pas belle, la vie ?

Actualisé le 11/12/07
Pssssittt, Monsieur Kadhafi!
Pendant que vous êtes là...
Je vous en mets combien, des bars à fraises ?
Parce qu'on n' a pas QUE des armes à vendre, ici...

12:20 Publié dans Jardins | Lien permanent | Commentaires (8)

05/12/2007

SUEZ '

3c1342b2264db8b0694f917cc72dd451.jpg

Quand les gens ne peuvent plus se baisser jusqu'à la terre,
alors, il faut monter la terre aux gens.

Façon Ferdinand de Lesseps, bien aidé par Cervantes...


Si un fabricant de bacs en béton préformé passait par là, mon mail perso est dans la colonne de gauche ;-)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu