Avertir le modérateur

10/01/2008

CHEVALIER ENGUERAND de FINKIELKRAUT

Ah mes ami(e)s, quelle grande journée s’annonce là!

Je viens d’écouter au journal du matin sur France Inter Alain Finkielkraut déplorer lui-aussi la récente colère de Bartabas à la Drac. Bartabas, cet “incomparable artiste” dont le “philosophe” attendait qu’il contribue à réintroduire des “valeurs chevaleresques” dans la “société post-culturelle”.

Ca ne vous enchante pas une matinée, ça ?

Finkielkraut sur la chevalerie!

D’abord, il semble lui avoir échappé que le mot et le concept sont basés sur “cheval”. Il me semble qu’entre Bartabas et lui, il y en a un qui maîtrise le sujet mieux que l’autre.
Allez! En selle, Monsieur Finkie! Montrez-nous un peu votre assiette sur un pur sang anglo-arabe.

Ensuite, il apparaît que tout à son Proust, il n’aura pas trouvé le temps de considérer ce qui se serait passé avec les plus célèbres de nos chevaliers, Bayard, Du Guesclin, d’Assas ... à la Drac.
Et c’est tant mieux pour le drac, qui serait mort.

En matière de fiction non plus, il n’a pas dû faire beaucoup d’effort. Reste à Bartabas à monter un “Bossu” à la faveur duquel un cavalier s’écriera en regardant Gonzague de Canchy: “Si tu ne viens pas à Bartabas, Bartabas ira à toi!”

Je pense donc qu’au train où vont les choses, je suis en mesure de vous annoncer les points forts des émissions à venir:

A 10 heures, ne manquez pas l’interview de Christine Bravo consacrée à la physique nucléaire suivie par l’analyse des progrès remarqués par Laurent Ruquier dans la mécanique des fluides.

Invitée du 13 heures, Marie-Claude Pietragalla nous enchantera sans doute avec sa conception très personnelle et documentée de la maintenance des engins multifonctions dans les régiments de génie de l’armée de terre.

Cette après-midi, sur France-Culture, une analyse très pertinente de Benoît XVI sur les sites érotiques américains sera suivi d’un débat sur la gastronomie périgourdine avec, notamment, deux top-models anorexiques.

Au vingt heures, on m’annonce une interview très pointue de Chantal Goya sur les travaux du viaduc de Millau dont elle soutient mordicus qu’il n'aurait pas fallu le construire comme ça.

Ce soir enfin, sur Arte, ignorant tout de la cuisine japonaise, je vous en entretiendrai au cours d’une émission finement intitulée “ Y a pas de sushi!”

Les médias étant, comme chacun sait, démocratiques en France, je ne saurai trop vous engager à déposer ici vos suggestions pour produire désormais des émissions pertinentes et documentées.

Allons-y qu’on rigole!

f2a68df18216be9d557f7534e98d7949.jpg

Commentaires

Voila je suis passée sur le net suite à l'émission de ce matin
Juste pour voir la tête de l'"artiste" et je tombe sur votre commentaire qui me réjouit au plus haut point ....Dommage de ne pas vous avoir eu sur la radio ce matin, votre humour a sérieusement manqué à l'emission....Cordialement

Écrit par : CHRISTINE | 10/01/2008

Merci infiniment, Christine.
Peut-être est-ce parce que mon brin d'humour vous réjouit que France-Inter évite aussi soigneusement de diffuser mes chansons, de commenter mes jardins ou de m'inviter sur des sujets auxquels je ne connais strictement rien ;-))))))
C'est dommage. A propos de gestion, de comptabilité, de finances (et de tant d'autres choses...) je pense être capable de débiter, avec le plus grand sérieux, des énormités à la mesure de celles qu'on a entendu ce matin.

Écrit par : Fleuryval | 10/01/2008

Je verrai bien
Alain Minc nous narrer l'histoire de l'élevage des escargots de Bourgogne et la difficulté de leur faire boire des Côtes du Rhône.

FOG nous parler sciences et des affections respiratoires en Angleterre dues aux brumes homonymes....

Tu vois Fleuryval, j'essaie de participer mais toute cette mascarade, ces experts de mes deux, ces multicartes de contre-vérités, ces empêcheurs de silence me pompent trop et je me retrouve exsangue, sans voix et sans voie si ce n'est (rappelle toi Cyrano!) d'aller leur foutre sur la gueule...
Ouais, seule solution.

Écrit par : GPMarcel | 10/01/2008

Comme tu y vas, GPMarcel!
Tous ceux que tu cites ont leur utilié! L'un a l'esprit d'un gravier, l'autre l'humour d'une lentille... Ca apprend à trier.
Sinon, comment ferait-on de la saussice à l'auvergnate à nos soldats sans qu'ils s'y pètent les dents ?

Si je vois ?
As-tu cousu quelques petits plombs de pêche à l'intérieur des doigts de ton gant pour être certain qu'il arrive bien là où tu veux, dans la joue que tu veux, à la vitesse que tu veux, quand tu la croises?

Après, c'est tout simple. A l'ancienne et à la nuit. Une lampée d'Armagnac avec les potes dans un tripot "fumeurs" aussi bien planqué qu'un alambic à la campagne. "A la santé d' la mort si la vie n'est que ça!"

Avec l'ami Jojo, citer un peu Voltaire,
Avec Pierre, conchier Casanova,
Puis toi, qui es resté le plus fier,
Vérifier ta lame une dernère fois.

Puis attendre l'aube. Fossés du château, témoins...

T'es tranquille. T'as un peu froid mais vous êtes bien.

Desespérés.

Parce qu'ils ne viennent jamais.

Mais bien.

Parce que vous y êtes toujours.

Le premier qui a besoin appelle l'autre.

Écrit par : Fleuryval | 10/01/2008

Votre prose est bien décapante lMonsieur Feuryval.Merci pour cette eau vivifiante ! Fontaine je boirais de cette eau. A bien vite! Dialine

Écrit par : dalinie | 11/01/2008

Bienvenue et merci du compliment, Dialine.
La fontaine est toute à votre service.
Comme dirait Luchini ;-)))))))

Écrit par : Fleuryval | 11/01/2008

Comme vous illustrez bien le propos de finkie .
Vous lui servez sur un plateau d'argent une démonstration de ce qu'il déplore.
Il y a dans vos propos une senteur de bassesse , une hilarité légèrement convulsive .
A un jour près , vous auriez pu être choisis comme exemple N° 4 de ce qu'il dénonce .
Frappez donc à la porte d'Adisson , et vous ressortirez couronnés d'or .

Écrit par : framboise | 11/01/2008

oulà
me trompe-je, errai-je, ou le com précédent est il teinté d'acrimonie?
dénué d'humour?
Ne peut on rire sans risque de Mgr Finkie?

Écrit par : fanny | 12/01/2008

LE moment fort fut lorque le M. Propre & Culture fut mouché à son insu par un auditeur.

Écrit par : capableu | 12/01/2008

Bonjour,

Je ne comprends pas vos réflexions !?
Pouvez-vous m'expliquer ? Merci.

J'ai écouté cette même emission, et j'ai reçu un message totalement différent. En effet, pour moi, ce philosophe montrait du doigt par trois exemples simples es dérives de notre société. Ce qu'il nomme "la politique de décivilisation."
Quant à la référence à Proust, j'ai "entendu" l'éducation que sa grand-mère lui avait transmise : soit : être dans effort de recherche, l'exigence de soi-même.

Pouvez-vous m'explqiuer clairement votre regard ?
Est-il ifluencé par des infos préalables avant l'écoute de l'émission ???

Écrit par : danielle | 12/01/2008

Bonjour,

Je ne comprends pas vos réflexions !?
Pouvez-vous m'expliquer ? Merci.

J'ai écouté cette même emission, et j'ai reçu un message totalement différent. En effet, pour moi, ce philosophe montrait du doigt par trois exemples simples es dérives de notre société. Ce qu'il nomme "la politique de décivilisation."
Quant à la référence à Proust, j'ai "entendu" l'éducation que sa grand-mère lui avait transmise : soit : être dans effort de recherche, l'exigence de soi-même.

Pouvez-vous m'explqiuer clairement votre regard ?
Est-il ifluencé par des infos préalables avant l'écoute de l'émission ???

Écrit par : danielle | 12/01/2008

Il y a belle lurette que je n'avais rencontré dans les blogs que je fréquente de fan de Finkie.
Mon cher Fleuryval un de ceux-là, qui est toujours à la recherche de 3 autres pour jouer à la belote, hante vos allées.
Je ne connaissais que les "people" pour s'anticher de ce philosophe de salon au débit aussi caractéristique qu'une pompe immergée.

Ce blog risque de devenir infréquentable.

Si au moins ces "people" là avaient la délicatesse d'user de leur carnet d'adresses pour parler de tes projets.
Même pas, ils squattent tes plate-bandes en venant d'Acrimonie et t'envoient chez Ardisson.
Madame Framboise doit regarder ce genre de débat. T'as de la chance tu aurais pu te retrouver chez FOG ou MOF.
Le plus petit dénominateur commun étant Olivier. Encore un végétal!
Mais qu'est-ce qu'ils t'ont fait?

Écrit par : GPMarcel | 12/01/2008

Bonjour,

Je ne comprends pas vos réflexions ??!
Pouvez-vous m'explqiuer ?

J'ai écouté, en effet, cette émission, (du 10/01/08) et ma perception et tout à fait différents.
J'ai entendu un philosophe qui par trois exemples montrait du doigt les dérives de notr société ce qu'il nomme :"la politique de décivilisation".

En ce qui concerne Proust, j'ai entenud un exemple lié à la grand-mère de Proust qui le sollicitait afin qu'il garde un état de recherche et d'exigence vis à vis de lui même.

Donc, je ne comprends absolument pas ???
Votre écoute ce jour là, a-t-elle était influencée par des informations précédentes ???

Écrit par : danielle | 12/01/2008

Excusez moi d'avoir poster plusieurs fois, j'ai fait une erreur de manip !
Vaiment désolée, j'espère ne pas me faire "agresser" aux nombres de posts !!!

Je parle de M. Marcel il a l'air énervé ce monsieur !!! :-)
Peut-être un peu intolérant aussi...

Écrit par : danielle | 12/01/2008

Aucune crainte danielle.
Ni énervé ni intolérant mais les "experts" permanents des radios, télés ceux qui monopolisent en permanence la parole,
ceux qui comme Finkie produisent des émissions (France Culture - j'ai réussi à écrire culture en entier)
ceux qui sont sans cesse interrogés,
ceux qui parlent d'Edgar Morin sans interroger Edgar Morin (si ce n'est le soir au Franc Parler ou 3 fois en une semaine - les gonzes, ils découvrent Morin car ils croient que c'est le père d'Hervé - là, je plaisante),
ceux qui parlent de Politique de Civilisation en 2008 d'un bouquin écrit en 1997 pour faire savant et beau-parleur à l'instar de notre bonimenteur de Présiment

Oui tout cela me navre car ça fait partie d'un cirque permanent, tournoyant dans lequel nos zélites (politico-économico-journalistiques) entraînent un peuple qui ne peut plus prendre le temps de recul nécessaire pour ingérer et digérer cette bouillie.
Et les Finkie, BHL, Gluksmann, Bruckner, Guaino, Adler, Baverez, Marseille...sont les alibis actifs et consentants d'une pensée nauséabonde, revancharde, partielle autant que partiale et surtout, surtout donneurs de leçons.

Non, je ne suis pas en colère.
Non, je ne suis pas énervé.
Non, je ne suis pas intolérant.

Peut-être m'avez-vous danielle mieux cerné?

Écrit par : GPMarcel | 12/01/2008

Merci de votre réponse.

Je pense comprendre, en effet, un peu mieux.

Pour ma part, je posais mes questions en toute "naïveté". En effet, je n'ai probablement pas les mêmes connaissances que vous dans les domaînes que vous citez. Donc, je fouille, farfouille, observe et tente de faire des conclusions.

Les blogs sont porteurs de codes sociaux, et il est peut-être de "bon ton", d'être d'accord avec la personne qui rédige, ou au contraire d'être en désaccord... (évidemment je simplifie) En ce qui me concerne, je m'autorise, quelquefois, à questionner quitte à passer
pour une niaise, une inculte ou une extraterrestre...

Écrit par : danielle | 12/01/2008

Petit con

Écrit par : Pierre Mongin | 13/01/2008

@ Pierre Mongin

Je doute que ce soit le Mongin (chef de cabinet de...et de...et encore RATP) mais passons.
" Petit con ", ne serait-ce pas la réponse d'un Guaino à un BHL (sur France Inter)
Il en va ainsi de ceux qui s'estampillent intellectuels et qui se gonflent le torse par média interposé. Le caniveau reprend le dessus. Même si ce n'est pas pour me déplaire, mais nous, plèbe inculte, hirsute et j'en passe nous aimons bien y être restés sans autoproclamation.

Écrit par : GPMarcel | 13/01/2008

coucou ils on rien compris mon prauvre amiral il ne te connaisse pas comme nous. si tous le monde avais le meme regard que toi sur cet palnete je ne pense pas au jour d aujourd hui on serais autan dans la merde merci j luc / LA TROUPE T AIME TRES FORT. BISOUS DE LA NORMANDIE

Écrit par : la grenouilles | 13/01/2008

@ Framboise
Hors sujet.
Ma note porte sur la compétence d'un individu au regard d'un sujet.
J'évite "Adisson" autant qu'il m'est possible.
Couronnés d'or? Combien serais-je pour mériter un "s"? La frangipane vous sera montée à la tête sans doute.
N'y revenez pas trop souvent que je n'évite pas mon blog non plus.
@ Capableu
C'est original d'avoir, au sujet de l'étroit rapport de Finkielkraut avec la chevalerie, un commentaire de Lafesse sur un misérable gag téléphonique.
@ danielle
Les gens qui essaient de comprendre sont mieux venus ici que ceux qui sont convaincus d'avoir compris. Les "extraterrestres" plus encore ;-)
@ fanny et GPMarcel,
Admirable, la garde! Comme d'habitude. Merci.
@ux commandos de marine,
Qu'est-ce que le bosco vous a servi comme genre de goutte après le dessert pour que vous confondiez des bateaux de complaisance avec des navires de guerre ?
Merci quand même.
@ Pierre Mongin
L'inconvénient de l'écrit, c'est qu'il y manque le ton.
Si c'est gentil, merci.
Si c'est méchant, ce sera où et quand vous voudrez.
@ tou(te)s
Dans la seconde hypothèse (qui semble la plus vraissemblable) et dans la mesure où ce serait moi l'offensé, qu'est-ce qui vous semble le plus approprié ? Baygon vert ou Baygon jaune ?
@ GPMarcel
Tu as remarqué comme tout ceci est constructif.
Noue ton écharpe et enfonce le chapeau. Il fait un vent!

Écrit par : Fleuryval | 13/01/2008

@baygon vert ou jaune : direct le napalm!

Écrit par : fanny | 14/01/2008

jamais lu commentaire aussi débile sur un blog, "finki" comme vous l'appelez est le plus grand intellectuel français de son époque, et vous non...

Écrit par : olivier | 14/01/2008

Merci Olivier.
Qu'on ne puisse pas nous confondre a quelque chose de rassurant. Nous ne déplorons pas ici "trop de noirs dans l'équipe de France"
A vous lire, nous ne doutons pas non plus que vous soyez le plus qualifié pour évaluer qui est "le plus grand intellectuel français de son époque".
Mwarf.

Écrit par : Fleuryval | 14/01/2008

c'est quand même incroyable que des avis ne puissent être échangés sans que çà tourne à la bagarre!...

Écrit par : susie | 15/01/2008

Ce n'est pas de la bagarre, Susie.
Tout au mieux de la polémique ;-)

Écrit par : Fleuryval | 15/01/2008

Un médecin de mes amis fut un jour contacté par je sais plus quelle radio pour parler d'un sujet qu'il connaissait bien. Il accepta.
Au même moment, eut lieu la plaisanterie des raëliens, prétendant avoir cloné un enfant.
Le journaliste, hors antenne, lui demande d'aborder le sujet. Un peu fâché, il explique que, n'y connaissant rien, il ne souhaite pas qu'on l'interroge sur ce fait divers fantaisiste, mais uniquement sur le thème qui était prévu.
On le passe à l'antenne: "Docteur machin, cette nuit les raëliens.... "

Et voilà pourquoi votre fille (est muette) raconte n'importe quoi!

Écrit par : mc | 15/01/2008

"le plus grand intellectuel français de son époque" (Olivier)

Vouais... faut des fois attendre un peu avant de décerner de telles médailles. Le plus grand intellectuel français de l'époque de Voltaire s'appelait Jean Fréron.

"L'autre jour, au fond d'un vallon,
Un serpent piqua Jean Fréron.
Savez-vous ce qui arriva?
Ce fut le serpent qui creva."

C'est à Voltaire que ce Jean Fréron doit de ne pas être totalement oublié.

Écrit par : mc | 15/01/2008

@mc
Reste toujours la possibilité de répondre "Je ne sais rien du sujet sur lequel vous m'interrogez" puis celle de quitter le studio ou le plateau si l'émission est par trop lourde, vulgaire, méprisante (ou les trois).
Clavel a fait ça avec brio. Muriel Robin aussi, récemment.
Quant à Voltaire, mon petit doigt me dit qu'on ne l'aurait pas vu souvent chez Hardisson, Ruquier ou Fogiel, tous occupés à la promo de Fréron ;-)

Écrit par : Fleuryval | 15/01/2008

Je tombe sur le commentaire d'Olivier:

""finki" comme vous l'appelez est le plus grand intellectuel français de son époque "

Badiou, Bourdieu, Lévinas, Deleuze, Serre, Cyrulnik, Rancière, Castoriadis...vous connaissez j'espère.

Ah, j'y suis! Vous plaisantiez et je me suis laissé prendre. J'ai courru même. Le "Finkie" est bien petit, petit, petit. Trop fort Olivier, trop fort!

Quant à Bartabas, il est intéressant d'aller faire un tour sur le site de Valérie de Saint Do. Elle minimise, à juste titre, je crois, le rire engendré dans un premier temps par la "colère" de Bartabas.

Écrit par : GPMarcel | 15/01/2008

Je me doutais que celui-là n'allait pas t'échapper ;-))))))))))
Tu nous oublies Morin et sa méthode, Onfray, mais il est tard et tu es pardonné.

Je déplore (tu t'en doutes) en revanche que ne te jaillissent pas à l'esprit les grands philosophes médiatiques.

Quant à la position que tu mentionnes, il est préalablement intéressant d'aller faire un tour dans les locaux de la revue "Cassandre" où l'émerveillement des subventions qui tombent l'emporte largement sur le spectacle des pages.
Descendre Bartabas au niveau d'un copieur merdiatique de Ben Laden est indigne. C'est certain, la DRAC doit apprécier.

Écrit par : Fleuryval | 15/01/2008

pour en revenir à la fameuse déclaration "l'équipe de france : black, black, black" (au lieu de "black blanc beur") ce match la il y avait 9 noirs dans l'équipe... mais cela ne voulait absolument pas dire qu'il y avait TROP de blacks dans l'équipe (quelle bétise de penser qu'un homme comme lui ait pu dire ça, à moins évidement de travestir cette déclaration pour nuire à celui à qui on l'attribue...), depuis la coupe du monde, on se gargarise du modele "black,blanc,beur" qui nous est vendu comme la perfection de l'intégration à la française ! si tu es paumé dans ta banlieue, ta seule issue est de devenir joueur de foot...voila le problème... mais l'amalgame est roi ici bas et c'est la pire des faiblesses de l'esprit...

Écrit par : olivier | 18/01/2008

Olivier, si vous souhaitez rester des nôtres, il va falloir éviter "bêtise" et changer de ton. Vous utiliseriez au mieux le temps que ça va vous prendre pour lire "La position du penseur couché" de Sébastien Fontenelle qu'on trouve maintenant en édition de poche et aller voir "Indigènes" au cinéma.
Quant aux blacks des quartiers pourris, ils sont les bienvenus dans mon entreprise et je travaille, pour les plus paumés d'entre eux, sur un projet de parc pédagogique destiné à leur offrir une alternative au foot, à la Starac' et aux juges des mineurs.
Ce qui demeure curieux dans le raisonnement de Finkielkraut, c'est qu'il n'ait pas (à ma connaissance) déploré qu'il y ait eu trop de noirs dans les régiments de tirailleurs sénégalais.

Écrit par : Fleuryval | 18/01/2008

un "parc à banlieusards" : tout est dit...

Écrit par : olivier | 19/01/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu