Avertir le modérateur

21/02/2009

TSUNA-MI MAJEUR

Et si, au milieu d'une actualité déplorable, nous lancions une vague de rire et de beauté ?

Maître Mô a commencé avec du rire avant hier.

Zgur pousse ce matin avec "Un peu de beauté dans ce monde de merde!".

Vous pensez bien que je n'allais pas être en reste.

Alors pour les jardiniers, j'ai repris une image du blog de Delphine, Paradisexpress. Un modèle de douceur à suivre. Quand (ça arrive aux meilleurs) on n'a pas d'idée, yaka faire ça:

Modèle.jpg


Pour tout le monde, une toile de Johanne Cullen, "La Forêt enchantée" :
Forêt enchantée.jpg

Et pour se balader dans tout ça une petite chanson d'amour: "L'excuse", avec (encore, mais quel bonheur!) Michel Bernholc au clavier.


podcast


Allez Hô Hisse! A toi, maintenant ;-)

Commentaires

ben voilà que maintenant j'ai envie d'aller vivre dedans mon ordi, c'est malin! Merci et bon week-end

Écrit par : Pahdoc | 21/02/2009

C'était un peu l'objectif... ;-))))
Dommage qu'on n'y parvienne pas encore, sinon j'aurais fait partager aussi un gâteau, et débouché du cidre bien frais.
Internet, ça manque encore de parfums et de saveurs.

Écrit par : Fleuryval | 22/02/2009

Bon je viens de découvrir grâce à toi le blog de Maître Mô. Merci. m'a l'air bien, le bavard.

A part ça, tu devrais mettre les liens vers les billets dont tu parles plutôt que vers la page d'accueil.
Ca nous permettra de récupérer des miettes d'audience quand le parc de tiges feras la une des JT et que le public avide se ruera sur les archives de ton blog.
Enfin, j'dis ça .. moi je laisse bien trop pousser les ronces et les orties.

Arf !

Zgur

Écrit par : Zgur | 22/02/2009

Pas surpris que Mô te plaise.
Pour le Parc des tiges à la une des JT, ne parle pas de malheur. Tu sais comment ils fonctionnent. N'en diront pas un mot sauf si un môme a un accident dedans. Sont maqués avec le malheur, ces gens-là.
Pour les orties, pas de problème. Au contraire. Tu pourras faire du purin (sans trop de publicité). Ca soigne à peu près tout au jardin.
Pour les ronces par contre, ne te laisse pas envahir. C'est cauchemardesque après et je te préfère faufilant "un peu de beauté dans ce monde de merde" derrière ton clavier plutôt qu'abruti de vacarme derrière une débroussailleuse ;-)

Écrit par : Fleuryval | 23/02/2009

Cher Fleuryval,
Je n'ai pas encore pu m'intéresser à mon jardin (emménagement trop récent) et ne peux donc apporter de beauté, mais avec votre permission, je prends part à la vague de rire, ne serait-ce que grâce à celui que vous m'avez provoqué chez Mô !
A bientôt, et que la vague ne meure pas !
Marie

Écrit par : Marie | 23/02/2009

Bienvenue Marie ;-)
La vague part. Toute petite. On l'entend à peine. On dirait marée basse.
Je ne suis pas sismologue, mais je sens sous les pieds une phénoménale envie d'autre chose qu'aucune digue ne pourra arrêter. J'étais voilà vingt trois ans face à un ouragan à La Réunion et j'en garde le souvenir de la puissance des gouttes quand elles sont déchaînées.
Repassez demain. Il se pourrait que sans vous connaître, une peintre et moi vous ayons fait un joli présent voilà bientôt six ans.

Écrit par : Fleuryval | 23/02/2009

:-)
Comme on se sent grand , d'aimer !.... cela libère en plus de la place pour déplier le rire !

Écrit par : Flèche d'indien | 24/02/2009

Ha ben là, ma Flèche, on n'est pas d'accord.
Je me sens tout petit, d'aimer. Minuscule. Ridicule. Façon Victor Hugo avec son "ver de terre amoureux d'une étoile". Et c'est précisément cette humilité qui me fait rire... aux larmes.
Remarque, c'est bon pour l'avenir quand le pays commence à fredonner:
"Aux larmes, citoyens... ", c'est que ça ne va plus durer longtemps. J'entends Jacquou le croquant grimper aux grandes morgues. Tocata! ;-)

Écrit par : Fleuryval | 24/02/2009

Oui tu as raison ... l'autre est grand dans ces moments-là ... ou alors c'est l'instant où l'on se sent confondu avec lui qui nous donne l'impression d'avoir des ailes immenses ?
Ou alors je confonds une flèche avec un obélisque ? ;-)))

Écrit par : Flèche d'indien | 01/03/2009

Se sentir tout petit n'implique pas nécessairement de trouver l'autre immense ;-)
En tous cas, ça ne règle pas mon problème de linge de maison. J'ai pas encore trouvé de couette assez vaste pour me couvrir le bout des ailes et crois-moi, c'est pas drôle, en hiver, de se cailler le bout des plumes.
C'était le cri du corps mourant ;-))))))

Écrit par : Fleuryval | 01/03/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu