Avertir le modérateur

04/03/2009

LES LOIS DE L'ESPRIT (1)

Nous traversions des temps de déploration généralisée.

A la télévision, à la radio, dans la presse, sur les blogs, dans les bistrots, presque partout une foule de déploreurs et de déploreuses déploraient. Un peu comme jadis les shadoks pompaient.

Tout y passait. L’obésité des enfants, la mauvaise prise en charge des vieux, la réforme des armées, la mauvaise qualité des programmes de la télé, le réchauffement climatique, la hausse des prix, le chômage...

Au milieu de cet océan de déplorations, on semblait déplorer plus fort encore la surpopulation carcérale, l’état des prisons, le futur effroyable réservé à la jeunesse délinquante.

Vous me connaissez maintenant, je préfère toujours essayer de trouver une solution à un problème plutôt que passer ma vie à pleurnicher dessus.

Aussi, après avoir beaucoup regardé, écouté, lu, observé, j’arrivais sereinement à la conclusion qu’en matière de justice, il s’agissait moins d’empiler des lois que personne ne lirait jamais que de modifier le processus d’apprentissage et de fonctionnement des principaux déploreurs.

Et, pragmatique, partant de mon vécu quotidien en relation directe avec quelques uns d’entre eux, je m’attelais sereinement à une réforme fondamentale de l’Ecole Nationale de la Magistrature.

Oui. Je sais. Vous allez me dire: «ce n’est pas ton métier.»

En effet.

Mais je vous objecterai d’abord qu’il y a souvent plus de bon sens dans la tête d’un jardinier que dans tout un colloque de penseurs sophistiqués et qu’on n’est pas forcément plus sot en chemise à carreaux qu’en robe noire. Ou rouge.

Ensuite qu’il me semble bien que toute décision de justice est rendue «au nom du peuple français» et que du coup, ça le regarde un tantinet, le peuple, quand ça craint au dessus de sa signature et que c’est bien le moins qu’il s’invite dans le débat des gens qui prétendent juger en son nom.

Enfin que ça me ferait vraiment honte de laisser à mes enfants et petits enfants une justice dans cet état!

D’autant que pour ma première réforme, je sais l’accord tacite d’un grand magistrat qui appelle lui-aussi de ses voeux à d’avantage d’ouverture de cette école sur le monde.

Même s'il ne s'agit pas forcément du «monde» auquel je pense en premier.

Donc, sans négliger «L’esprit des lois» du grand Montesquieu, se recentrer un minimum sur "les lois de l’esprit" du petit Fleuryval.

La physique d’abord, au sujet de laquelle je me propose de démontrer qu’une sage utilisation de la clé anglaise peut s’avérer plus utile qu’un improbable DEA.

Ainsi, sur la surpopulation carcérale et l’avenir bien sombre pour les jeunes délinquants, je propose l’introduction dés le premier trimestre de la première année d’un cours pratique de plomberie appliquée, évidement dispensé par un professionnel du joint (en caoutchouc, bien sûr) ou, a minima, par un père de famille moyennement bricoleur. (Moi, par exemple. Ca tombe bien, à la vitesse où les anciens fonctionnent, j’ai du temps libre.)

Avec comme étude centrale (c’est le cas de le dire): le siphon de la baignoire bouché, ladite baignoire pleine à ras bord et son robinet qui coule.

Baignoire.jpg


«Par quoi commence-t-on ?» demande en souriant la plus enthousiaste des élèves.

«D’abord par fermer le robinet avant que ça déborde», répond l’artisan-professeur, joignant fermement le geste à la parole.

Bien sûr, le robinet vétuste goutte encore. Mais tandis qu’une moitié de la classe écope la baignoire, le professeur coupe l’arrivée d’eau quelques instants et remplace le vieux par un neuf étincelant, sur l’emballage duquel on peut lire: «Ouvrez une école, vous fermerez une prison!", fière devise de «V. Hugo-sanitaires S.A.R.L.».

Robinet neuf fermé, baignoire vidée, on peut procéder au débouchage du siphon, voire à son remplacement. (Pendant qu’on y est...)

Au terme de cet exercice il ne nous nous aura pas fallu deux heures pour cerner métaphoriquement les bienfaits d’une bonne éducation, la saine gestion de la pénitentiaire et le soin particulier à apporter à la réinsertion. Ajoutez à cela la valorisation d'un métier trop rarement à l'honneur.

En TD, chacune et chacun pourra utilement reproduire cet exercice à la maison parce que ça marche très bien aussi avec un lavabo ou un évier.

Quand vous aurez bien digéré celle-là, nous aborderons les règles de la politesse civique élémentaire dans une «politique de civilisation».

A bientôt, jeunes gens ! ;-)

Commentaires

L'espace d'un instant, tu m'as fait peur avec ta clé anglaise ... Je te voyais parti pour nous faire une démonstration de physique façon Newton, sur le coin des caboches récalcitrantes ! :)

Mais j'eusse du me douter que tu préfèrais semer les graines de demain plutôt que celles de la discorde.

J'ai juste un doute sur ton allégorie ... En général, quand tu débouches un syphon, tu te retrouves avec une quantité parfois non négligeable de résidus qu'il faut bien se résoudre à jeter ... Tu en fais quoi la ?

En tout cas, bel essai (au sens littéraire, hein !), continue à penser tu te débrouilles très bien.

PS : par contre, tu as pris un de ces coups de vieux sur la photo dans le médaillon ... :)

Écrit par : PiTRe | 04/03/2009

Merci PiTRe. Ici, rien ne se perd. Le résidus va se décomposer sur le tas de compost (j'ai gardé le jardin de l'ENM pour une leçon ultérieure) et ça nous fait de l'engrais pour les rosiers l'année prochaine.
Pour la photo, j'attends que pahdoc m'y rajoute une moustache comme sur la Joconde à Duchamp ;-)
Mwarf avant, révérence et salut.

Écrit par : Fleuryval | 04/03/2009

Ah, c'est sur que si tu disposes du coup de pinceau de Dame Padhoc alors ...

Vivement le prochain épisode alors ! (rosiers anciens j'espère ? ce sont ceux qui nécessitent le moins d'entretien et qui résistent le mieux à la pourriture ...)

Écrit par : PiTRe | 04/03/2009

Bien sûr. Je pense mélanger Paul Himalayan et Madame Solvay sur la façade.
Pour la pourriture, dans la viticulture en général et à Bordeaux en particulier, certains ont même pensé à l'anoblir. "Pourriture noble". Curieux, non ?

Écrit par : Fleuryval | 04/03/2009

Si tu peux me glisser un petit Ispahan derrière la maison ... J'adore cette odeur !

Je ne connaissais pas le Paul Himalayan, je le note dans mes tablettes. Par contre, tu m'excuseras auprès de Mme Solvay, mais elle est un peu jeune à mon goût :)

Ah, mais on fait du très bon jus avec ces pourris la !

Écrit par : PiTRe | 04/03/2009

Pour la moustache, je verrai ce que je peux faire, mais je t'aime bien comme ça et ce jeunot de PITRe n'a qu'à attendre quelques années qui passent vite...
pour les rosiers je ferai comme tu dis, pour le compost aussi.
pour la plomberie, vraiment je te laisse réfléchir parce que moi, là, je viens de passer l'aprés-midi à poser des plaques de placo et je suis toute cassée des épaules. demain je ferai les joints et puis après enduit à la chaux.
et quand j'aurai récupéré mes neurones je ferai peut-être Fleuryval comme boulot, ça à l'air drôlement intéressant.

Écrit par : pahdoc | 04/03/2009

@ PiTRe
Très bon choix, ton Ispahan. Mais il lui faut du soleil alors derrière la maison... Si tu en veux un en racines nues, c'est là: http://www.histoires-de-roses.com/rosiers/rose-de-damas/ispahan.html.
Si c'est pour cette année, prends-le plutôt en pot et en Mai dans une bonne jardinerie.
Pour Madame Solvay, tu devrais te laisser faire ;-) C'est un rosier liane extravagant en trois ans.

@ pahdoc
Une moustache à Montesquieu, ce serait drôle mais demande avant à Maître Mô de te défendre au cas où. Si ça se trouve il y a dans la magistrature quelqu'un qui t'attaquerait pour blasphème ;-))))
Autrement, Fleuryval c'est un TRES beau métier mais c'est TRES mal payé. Voire pas payé du tout. Avec des enfants, la route est trop dure.

Écrit par : Fleuryval | 04/03/2009

ouais ben peintre c'est pas mieux, heureusement que j'ai un mari et que à part mes peintures (et c'est déjà beaucoup), j'ai besoin de rien d'autre.
T'as pas de mari?

Écrit par : pahdoc | 04/03/2009

MWAAAAAAAAAAAAARFFF !
(Eclat de rire majuscule)

Si tu savais à qui tu parles ;-)))))))))))))))))


Non. Pas de mari. Pas d'amant non plus ;-))))))))))))))
Juste deux canaris qui chantent merveilleusement bien eux aussi, mais ça ne les paye pas non plus.

Écrit par : Fleuryval | 04/03/2009

Vi, je sais pour l'ispahan (réponse absconse, voulant dire je sais "bon choix" et je sais "soleil" :)), j'en avais déjà un dans ma précédente maison ... Un sacré bestiau quand il se plait, très envahissant ! Merci pour l'adresse, je connaissais pas, j'ai plus l'habitude d'andré Eve. Mais rien ne coûte de comparer.

Padhoc, jeunot jeunot ... j'en ai pas 10 de moins que toi, faut pas croire ;) Par contre, félicitation "mamie" (na ! je sais c'est mesquin ;)) pour le placo si tu fais ça toute la journée, parce que c'est pas évident !

Au fait, Fleuryval ... C'est pas à toi qu'on parle ? :)

Écrit par : PiTRe | 04/03/2009

Si, PiTRe. Justement! ;-))))))))))
Disons pour simplifier que lorsqu'on me rencontre dans la vraie vie, ce n'est pas précisément ma féminité qui saute aux yeux, ni l'hypothèse que je puisse avoir un mari la première idée qui vienne à l'esprit.

Écrit par : Fleuryval | 04/03/2009

Fleuryval et PITRe je m''esscuze. je sais pas, peut-être les effets du mortier... PITRe tu es vieux j'en conviens et Fleuryval tu es viril comme un ginkgo biloba... et moi d'une étonnante jeunesse ce matin!!!

Écrit par : pahdoc | 05/03/2009

Tu n'as pas à t'esscuzer, d'autant que tu as parfaitement raison sur tout: tu fais très jeune ce matin, PiTRe a bien connu le roi Salomon et je ressemble effectivement à Kevin Costner, en plus mâle...
Ca commence très fort, aujourd'hui! ;-)

Écrit par : Fleuryval | 05/03/2009

Hum ... Padhoc, point trop n'en faut quand même :)

Et Fleuryval, si j'ai connu Salomon ... Enfin, je ne voudrais pas aggraver ton cas, mais tu fais dans la goujaterie indirecte quand même ! Je rappele, je suis plus jeune que Padhoc :)

Écrit par : PiTRe | 05/03/2009

Houla, PiTRe, je t'ai déjà pas mal rajeuni par rapport à l'époque où, adolescent turbulent, tu tagais les grottes de Lascau!
C'est pas tout ça: j'ai un jardin suspendu à terminer avec circulation d'eau.
Tu faisais comment chez Nabuchodonosaure ?

Écrit par : Fleuryval | 05/03/2009

Plus jeune que pahdoc!! mais je rêve... personne n'est plus jeune que pahdoc, car elle n'a pas encore atteint son complet développement!!!

Écrit par : pahdoc | 05/03/2009

;-) Je me disais aussi...

Écrit par : Fleuryval | 05/03/2009

Fleuryval, te lisant discuter rosiers pas plus tard qu'hier, j'aurais souhaité bénéficier de tes hautes compétences professionnelles et professorales.

J'ai dans mon jardin un vieux mur disgracieux d'environ 8 mètres de haut. J'aurais souhaité enjoliver la chose d'un rosier. Ce que j'ai déjà fait d'autre part à un autre endroit de mon jardin grâce à "Bobby James". Lequel Bobby est effectivement parti à l'assaut de ce mirador en deux temps trois mouvements (2 saisons ont suffi pour le recouvrir et c'est pas fini).

Seul petit problème avec Bobby, c'est que comme tout rosier liane qui se respecte, il n'est guère remontant (pour ne pas dire pas du tout).

Je suis donc à la recherche d'un grimpant remontant d'environ 8 mètres adulte. J'ai bien pensé à "Desprez à Fleur Jaunes", mais le dit mur n'étant ensoleillé que l'après-midi, j'ai peur pour sa future santé qui serait certainement mis à mal dans nos régions polaires et nordistes.

Je résume, je cherche un grimpant remontant de 8 mètres supportant la mi-ombre.

Toute suggestion de ta part serait suivie de plantation immédiate.

Écrit par : Prof Timbré | 05/03/2009

Prof, surtout, tu ne plantes pas maintenant. C'est trop tard pour les racines nues, trop tôt pour les pots.
Le problème avec ton délicieux pays, c'est qu'en hauteur il interdit les rosiers blancs dont on a tendance à ne pas voir les fleurs sur un fond de nuages. (Mwarf, je l'adore, celle-là!)
Sauf à passer chez les anglais (mais je te sens patriote enraciné), on oubliera les jaunes à l'exception de Scarlet Johnson, introuvable en container pour l'instant sur nos terres.
Alors, comme je le préconisais à PiTRe hier, tu peux envoyer mi-Mai sur ton vieux mur disgracieux Madame Solvay, une liane rose remontante. Grappes de fleurs échevelées rose carminé, à condition que tu l'aides un peu à grimper. Un sérieux apport de terreau à la plantation et tu ne t'occupes plus de rien. Ca s'harmonisera à merveille avec les tons de tes ciels et la pierre de tes beffrois. En plus, quand ce sera l'heure du carillon, t'auras l'impression de voir passer les notes.
Fais gaffe quand même si tu sors la nuit dans le jardin en été: tu risques d'entendre chanter Jacques Brel live sous les étoiles. C'est donc un truc à faire parfaitement à jeun.
Je sais. C'est une contrainte. ;-)

Écrit par : Fleuryval | 05/03/2009

A jeun, moi ?

Merci de tes conseils.

Écrit par : Prof Timbré | 05/03/2009

M'en doutais!
Moi c'est l'inverse.
Pour écouter chanter les fantômes sous les rosiers la nuit, faut pas que je le sois. A jeun, je les entendais mal, voilà trente cinq ans d'ici.

Écrit par : Fleuryval | 05/03/2009

Heu, pour scarlet johnson, t'es sûr ?

parce que quand je tape dans gogole j'obtiens ça : http://images.google.fr/images?q=Scarlet+Johnson&oe=utf-8&rls=org.mozilla:fr:official&client=firefox-a&um=1&ie=UTF-8&ei=7ASwSevuLJC0jAecwejbBQ&sa=X&oi=image_result_group&resnum=4&ct=title

Bon, c'est pas désagréable, tu me diras.

Ceci étant dit, scotcher cette jolie dame sur mon mur risquerait de me coûter beaucoup plus cher qu'un rosier.

Écrit par : Prof Timbré | 05/03/2009

Mille excuses, j'ai confondu avec sa soeur Lawrence.
http://www.roses-anciennes-eve.com/epages/rosesanciennes.sf/produits/4117_LAWRENCE%20JOHNSTON.html
Maintenant, c'est vrai qu'en été, sous les étoiles, l'une va bien avec l'autre ;-)

Écrit par : Fleuryval | 05/03/2009

Juste un détail, Fleuryval.

La taille de Madame Solvay, c'est Mars comme les remontants ou Juillet comme les lianes ?

Écrit par : Prof Timbré | 05/03/2009

Chez moi, c'est jamais. Je dirige, mais je ne taille pas.
Y a pas marqué "chirurgien" ;-)

Écrit par : Fleuryval | 05/03/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu