Avertir le modérateur

02/04/2009

TOUT BLOGUEUR N'EST PAS UN FLIC QUI S'IGNORE!

Verger.JPG


Tous des flics, les blogueurs ?

C’est en tous cas le thème proposé sur un blog habituellement mieux inspiré :


Bénédicte Desforges y soutient que la consultation des statistiques de visiteurs serait une forme de pathologie d’un égo surdimentionné et d’une paranoïa des auteurs.

Qu’un (modeste) jardinier bien portant la détrompe: on peut aller lire ses stats juste pour voir germer une idée comme une graine, puis grandir la plante et s’ouvrir les fleurs sur un terrain qu’on s’est choisi.

Quand j’ai ouvert celui-ci, c’était dans le but de promouvoir l’idée du Jardin Utile pour les Gens Exclus, le JUGE ( anéfé, comme dit Fontenelle, elle est excellente, merci ;-)), personnes âgées, enfants handicapés physiques et/ou mentaux, gamins mal partis vers des vies de bagnards.

Accessoirement, sortir quelques fois du silence une ou deux de mes créations «mal venues» dans les merdias «bénis oui-oui-tendance».

Alors je l’avoue, (voyez que j’y mets du mien pour parler «policière») il est vrai que c’est pur bonheur d’aller chaque matin voir de combien, la veille, ma glycine a poussé.
Les cuisiniers diraient: «Voir si la mayonnaise a pris».

Vrai tout autant le plaisir de constater que ça pousse lentement, mais puissamment et sûrement. Comme une glycine. Sans «rouler mes mécaniques», je vais annoncer sous très peu les 75 000 visiteurs uniques de Danse avec les houx. Ca ne me gonfle pas la tête, je l’assure, mais ça rapproche sérieusement le motoculteur! ;-)

Faux en revanche de penser que tous et toutes se dotent d’outils sophistiqués pour tracer ses lecteurs(trices), savoir qui, quand et combien de temps est venu lire ici.

Non, Madame Desforges, tous les blogueurs ne sont pas aussi imbus d’eux-mêmes ou paranoïaques que vous le proposez.

Installer l’idée que des personnes en fin de vie qui ont trimé toute leur existence à s’éreinter pour que nous mangions, dormions à l’abri, voyagions en train, en voiture, en avion, allions à l’école, visitions le monde, ce n’est pas de l’ego, c’est du droit. Le droit de ces gens à partir en beauté, avec toute notre gratitude.

Soutenir qu’un marmouzet dans un fauteuil roulant a droit lui aussi à un tour de manège dans un jardin, ce n’est pas de la procédure à deux balles. C’est une loi intangible.

Proposer qu’un gamin paumé découvre qu’il y a mieux à faire de sa vie que de brûler des voitures ou d’attaquer des commissariats, ce n’est pas de la garde à vue, c’est de la pédagogie.


Bien sur, après Dieudonné et Faurisson au Zénith, la récidive de Le Pen au parlement européen à propos du «détail» des chambres à gaz nazies, les provocations à deux balles de ce malheureux Zemmour chez ce vulgaire Ruquier, j’aurais bien moi-aussi quelques idées pour promouvoir mes jardins. Médias et blogueurs ont l’air tellement friands de ce genre d’événements pourris, sur lesquels ils foncent tel des vaches landaises sur des pantalons rouges, que je ferais sans nul doute toutes les unes au galop tant il y a pire à faire.

Ainsi, tant qu’à mettre en marche un peu d'imagination sans grands moyens, profitant éhontément de la haute estime dans laquelle semble me tenir la Chancellerie, je pourrais sans doute et sans difficulté obtenir que Michel Fourniret et Francis Haulme me soient confiés sous bonne escorte pour poser (gratuitement, cela va sans dire) quelques minutes par une matinée ensoleillée sur un de mes bancs adaptés pour les vieux dans mon jardin «alzheimer». Avec un peu d’aide du quai d’Orsay vers la Belgique, nous aurions même peut-être Marc Dutroux en bonus. Vous voyez ? A Cannes-Ecluse ? Juste en face de l’ENSOP ? Ils ne seraient pas mignons, tous les trois, souriants à l'ombre de ma pergola, en "Une" de Paris Match ? Vous m'avouerez (à votre tour) que ça prendrait tout de même une autre dimension qu’un révisionniste au Zénith, non ?

Ou bien, surfant sur la polémique des autres, affirmer haut et fort, derrière un titre bien provacateur comme: «La journée de la dupe», que «La journée de la jupe» n’est qu’un détail dans l’histoire de l’éducation nationale. Sans en penser un mot, bien sur, puisque j‘adore ce film et par avance tout le bon qui va en découler.

A moins encore que, préférant «créer le buz», je soutienne qu’Hugo Chavez n’a pas toute sa tête quand il présente Christophe Collomb comme le père du plus grand génocide de l’histoire de l’humanité et que la conquête des Amériques n’a pas déclenché contrairement à ce qu’il prétend la plus vaste extermination qu’on ait jamais pu dénombrer.

Sinon, pour attirer les trolls, nous avons aussi bien le Proche-Orient, la taille du président, les tignasses de l’UMP, la couardise du PS, les vantardises de BHL, les gourmandises de Pamela Anderson... Ca, ça fait venir du monde!

S’agirait-il bien alors des lecteurs que vous et moi espérons ?


NB 1 @ l’invitée: Bonne chance pour la BD. J’ai hâte de voir.
NB 2 @ tou(te)s: la nouvelle adresse de MAQJA:
http://www.politis.fr/Sous-La-Jupe-Des-Senteurs.html


Commentaires

Dis-moi, la jardine.
Dans ce billet, on dirait que la Bénédicte est la fille naturelle d'un croisement, plus qu'incertain, mais ô combien imaginable de Val et de Finkie.
Dans son billet y'a de la haine, du mépris, d'un autre monde, la condescendance à l'égard des petits des ceux qui...
Vois-tu, l'ami, le billet de cette "dame" pue...comme le monde actuel où l'honnêteté intellectuelle ou autre se mesure à la somme de milliards mis en pertes (pour les uns) et profits (pour les autres)
Ouais.

Écrit par : GPMarcel | 03/04/2009

A mon avis, tu y vas un peu fort mais c’est aussi pour ça qu’on t’aime.
La dame est policière en région parisienne. Je crois qu’avec ce qu’elle vit dans son quotidien, elle doit prendre un instituteur gascon, un jardinier thérapeutique et la bande de braves gens qui viennent ici pour des extraterrestres. J’ai juste voulu lui relever le museau pour constater qu’il n’y avait pas que de la crapule sur terre.
A sa colossale décharge (comme ils disent), elle fait écouter «Préface» de Léo, file rencard à Bashung, prépare une BD avec Séra et va lire Fontenelle. Elle a bon fond, non ? En plus, quand elle n’a pas le nez dans le bol, elle écrit bien.
Voilà donc une conclusion qui me convient: «qui aime bien châtie bien».

Écrit par : Fleuryval | 03/04/2009

Bah bah bah!
Moi aussi j'ai fait un bond dans ma culotte en lisant le billet de B.D. Mais on la connait un peu, à force. De la provoc, de la provoc, et au final, derrière cette drôle d'armure, il y un regard tendre sur les gens. Mais sans beaucoup de compromis, je l'avoue. Un sale petit regard parfois, qui épingle sans ménagement les mesquineries de tout le monde. C'est pour ça qu'il est bien, son blog. Il crée la polémique, parfois.

Écrit par : Gurki | 04/04/2009

Bienvenue, Gurki.
Quoi ? Une provoc. policière ?!! Mais ça n'existe pas, voyons! ;-)
Si c'était pour créer la polémique, j'ai marché et c'est gagné.
J'ai découvert son blog voilà peu de temps. Je la lis donc depuis très récemment mais lui trouve assez de talent pour ne pas s'embourber dans "les mesquineries de tout le monde". Elle vaut mieux qu'un Feydeau.
Vous noterez que par stricte galanterie, j'ai choisi de ramener ma polémique chez moi. ;-)))

Écrit par : Fleuryval | 04/04/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu