Avertir le modérateur

22/01/2009

BESOIN D'AIDE WEB

Je viens de terminer une présentation moderne et efficace du parc des tiges et j'ai une hâte assez furieuse de vous montrer ça mais...

Le fichier quicktime pèse 270 Mo et le support de mon blog est limité à 10. Ca n'est même pas envoyable par mail sans exploser vos boîtes.

Quelqu'un(e) sait-il où je pourrais aller loger ça pour que tout le monde puisse y arriver en cliquant sur un lien ?

Merci d'avance ;-)

Cadeau aux passants: j'ai reçu d' Arlette quelques photos d'aurores boréales qui ont leur place sur le blog de "Danse avec les houx".

Merci, Arlette!

En plus, c'est de saison...

Fleuryland by night.jpg

Boréale.jpg

2 tipis nuit.jpg

11/01/2009

LE JARDIN DE BRUGUIERES

Jardin promis, jardin dû: voilà le p'tit nouveau!

Ecran JB.jpeg

Voilà six bonnes années que l'idée me trottait dans la tête: concevoir un "jardin-fort", sur un promontoire, protégé comme un château par des haies défensives de pyracanthas, aubépines, houx évidemment, inaccessible aux malfaisants. Un lieu de paix totale, où flaner aux beaux jours une retraite bien méritée, rêver, pécher à la ligne, accueillir famille et amis, une sorte de jardin "absolu". Pour un mec auquel je voue une immense reconnaissance vu qu'il aura passé sa vie professionnelle à faire en sorte que ça explose le moins possible dans les pattes de mes enfants: le juge Jean-Louis Bruguieres.

Je n'ai jamais eu le plaisir de rencontrer ce Monsieur et n'en sais que ce que j'ai pu lire dans la presse. J'y suis donc allé au feeling, comme un acteur tâchant de se glisser dans la peau du personnage. Genre "Luchini du motoculteur" ;-)

Je ne sais pas si ce jardin existera un jour, mais en tout cas, ça fait déjà un assez chouette tableau que j'envoie dans sa bouteille dériver aux vents du web.

Et c'est ma petite contribution pour vous permettre d'oublier un instant ce froid de loup de Janvier ;-)

Plus de détails et une meilleure visibilité dans l'album qui va s'enrichir au fil du temps d'hiver.

24/10/2008

MIEUX VAUT LETARD QUE JAMAIS

Mieux vaut tard que jamais: j’adresse mes chaleureux remerciements au Conseil Régional de Bourgogne, à son président François Patriat, à tou(te)s ses élu(e)s et à travers eux à l’ensemble des contribuables bourguignons, pour l’aide financière conséquente sans laquelle il eut été impossible (me dit-on) de présenter mes bancs, leur pergola et mes bars à fraises au salon Autonomic 2008 de la porte de Versailles.

Soutien direct et concret à l’économie écologique et solidaire réelle quand il en était temps encore, leur sens de l’anticipation aura permis, je l’espère, de mieux résister à la crise financière à Nuits-Saint-Georges qu’ailleurs.

Qu’ils et elles, toutes tendances confondues, en soient ici fortement félicités.
Cette unanimité m'a fait bien bel à voir. Chapeau!

Certes, pour qui a regardé la nouvelle émission de France 2, “Les infiltrés”, consacrée aux maisons de retraite publiques, le pari d’un peu de confort et de plaisir pour nos aînés pauvres n’est pas gagné. Quand les établissements manquent aussi cruellement de personnels et de moyens et ne parviennent pas même à assurer un minimum décent, un banc de jardin, ombragé, fleuri, parfumé peut paraître superflu, voire hors de portée. Pourtant, paraphrasant Voltaire: “Donnez leur le superflu, ils se passeront du nécessaire.”

Néanmoins, quand le gouvernement français trouve dix milliards et demi d’euros pour sauver ses banques, je peine à comprendre pourquoi, malgré tout le talent qu’il se prétend, il s’avère incapable d’en trouver le dixième pour prendre soin de nos vieux, de nos jeunes, de nos profs, de nos soldats, de nos éleveurs, de nos pécheurs, de nos magistrats, sans oublier tous les autres, mal logés, mal nourris, mal cultivés, mal heureux.

N’empêche: tandis qu’on débat sur la suppression de la publicité sur les télévisions publiques, ces “infiltrés” auront au moins réussi une formidable réclame gratuite (?) pour les maisons de retraite du secteur privé! On pensait, aussi sec, à “l’Orpéa de quat’ sous”.

Regardant ce reportage auprès de ma vieille mère, elle me demanda de lui promettre de ne pas la laisser finir ses jours dans ce genre de camps de la mort qui tarde.

Quel genre de fils indigne ou misérable faudrait-il être pour ne pas s’y engager sur le champ et sur l’honneur ?

Si possible.

26/09/2008

Butin'âge: dommage!

Rime riche!

Durant l’été, tandis que s’allongeait quotidiennement la plus longue brochette de sottises plus ou moins dramatiques de l’histoire de France, vous fûtes près de six mille à déambuler silencieusement sur “Butin’âge”, ma petite promenade imaginée pour les personnes âgées au coeur de Paris.

A J moins quinze, sans feu vert du maire, (sans feu rouge non plus, d’ailleurs...), elle devient impossible à réaliser dans de belles et bonnes conditions.

Aussi, déclinons l’adage: “on ne peut pas bronzer en Tunisie, intriguer à La Rochelle, conspirer pour Reims... et travailler au moulin.”

Dommage pour les vieux parisiens.

Ca m’aurait fait plaisir de leur faire plaisir.

NB aux fleurylandais(es): sachant qu’on attend toujours d’être reçu au Ministère de la Santé comme à la Chancellerie, on aura au moins appris qu’un maire “de gauche” peut être aussi mal élevé qu’un ministre de droite.

Et dire qu'ils voudraient qu'on les prenne au sérieux...

10/07/2008

BUTIN'ÂGE

Parcours sécurisé de cinq petits jardins éphémères.

“Promenade d’automne... Butin’âge.”

Imaginez un peu.

Paris, début Octobre. Il fait doux. Un vent léger fait frémir doucement les frondaisons brunissantes, emportant parfois une feuille valser avec lui.

Sur le parvis de l’hôtel de ville, une immense tente abrite pour deux jours un forum consacré aux personnes fragilisées par l’âge et/ou le handicap.

Comme à l’embarcadère des bateaux-mouches, on peut lire sur une grande banderolle tendue au début de l’avenue Victoria: “De jardins en jardins, butin’âge...”, promenade accompagnée. Départ 14 h., 15h., 16 h., 17 h.

En route!

1 - Jardin arabo-andalou dans le square de la tour St Jacques, entre Nerval et Ninjinski.

Guitares gitanes et danseuses de flamenco venues du Centre de Danse du Marais.

Un magnifique cheval arabe.

Tapas, jus de fruits, thé à la menthe.

2 - Jardin à la française coin boulevard du Palais/quai de l’Horloge.

Quatuor classique.

Petits fours français et eaux minérales fraîches.

3 - Jardin tropical entre le marché aux fleurs et la préfecture de police (métro Cité).

Manu Di Bango, par exemple ;-)

Fruits tropicaux et cocktails sans alcool.

4 - Jardin-guinguette “à ma façon” sur le pont Notre-Dame.

Chanteur des rues et accordéon, ou Marcel Azzola, Gérard Jouanest et Juliette Gréco si Monsieur le Maire y met du sien.

Pain frais, charcuterie, friture, fromages, boules de glaces et Muscadet.

5 - Jardin hommage à Gaudi sur le parvis de l’hôtel de ville.

Ecole de mime Marcel Marceau.
Oui. Je sais.
Justement.
Il serait grand temps.

Buffet de la Ville de Paris.


Chaque jardin est organisé autour d’une petite place plantée de bancs adaptés pour les personnes âgées.
Dans chacun, on offre des rafraîchissements et des “grignottes” en rapport avec le thème du jardin.

Tout le long de la promenade, les bancs adaptés sont disposés tous les trente mètres pour accueillir les promeneurs(neuses) qui ressentiraient le besoin d’une pause. Ils sont ombragés, quand nécessaire, d’une pergola fleurie.

A partir du quai de l’horloge, des taxis en attente sur le trajet permettent de raccompagner à tout instant celles et ceux qui le souhaiteraient.

Des groupes de trente seniors partent toutes les heures, de 14 à 17 h., encadrés par des jeunes bénévoles des associations, des auxiliaires de vie, de trois sapeurs-pompiers expérimentés en cas de pépin et d’un jardinier pour répondre aux questions des promeneurs, s’il y en avait.

Inscription ici-même.

10:57 Publié dans Jardins | Lien permanent | Commentaires (11)

03/07/2008

TARIFS

Ayé!!!
Les tarifs sont arrivés.
Comme menuisiers et designers sont encore à perfectionner bancs et tables à jardiner d’après toutes les demandes et suggestions entendues à Autonomic 2008, ils sont susceptibles de légères modifications jusqu’en Septembre, mais de très peu.

BANCS ADAPTES AUX PERSONNES FRAGILES
Côté jardin:
Banc mélèze 3 places piéton: 820 euros H.T.
Le même version fauteuil roulant: 810 euros H.T.

Banc mélèze 2 places: 690 euros H.T.
Le même version fauteuil roulant: 680 euros H.T.

Options:
dossier laqué: + 96 euros H.T.
dossier une frise: + 35 euros H.T.
dossier trois frises: + 99 euros H.T.

Pergola “masquelière” mélèze: 1 156 euros H.T.
Option kit fixation: + 98 euros H.T.

Couleurs des laques proposées:
Lavande, taupe, jaune soleil, hibiscus, laurier, olive.

Côté télé, cheminée, véranda...
Les mêmes bancs pour l’intérieur peuvent être réalisés en frêne, chêne, pin sycomore et là je dis: “Ca, c’est un beau cadeau de Noël à offrir à ses vieux!”
Si si! Imaginez-le au pied du sapin avec un gros ruban noué autour. Ca le fait!


TABLES A JARDINER
Eléments droits:
1 mètre de large version fauteuil roulant: 395 euros H.T.
Le même version piéton: 410 euros H.T.
Côte à côte (double): 660 euros H.T.
Côte à côte espacé: 730 euros H.T.
Carré d’1 mètre version fauteuil roulant: 640 euros H.T.
Le même version piéton: 660 euros H.T.

Et tout une gamme d’angles droits et ronds permettant aux jardinier(e)s de dessiner la promenade à leur gré, comme les rails courbes et droits d’un petit train électrique ;-)

Et en plus, ils s’amusent!!!

MEUBLES DE SEPARATION OKKO (Intérieur)
1,10m. mural : 580 euros H.T.
2,00m. mural : 648 euros H.T.
1,10m. bas : 480 euros H.T.
2,00m. bas : 545 euros H.T.
1,10m. cloison : 860 euros H.T.
2,00m. cloison : 910 euros H.T.

Que je vous dise encore:
Premières livraisons dés Septembre.
Et tous les bois sont certifiés PEFC.
En clair, ça veut dire que sur nos bancs, vous ne vous asseyez pas sur le devenir du monde.

Et pour commander, c’est ici ou bien là que ça se passe:
http://www.mobilier-bourguignon.com/0.7/

Prochain épisode:
une promenade “saut de puce” entre cinq jardins éphémères pour fêter l’automne.
Où ça ?
Chut... On va essayer du TRES beau.

Oui, GPMarcel, il y en aura un guinguette avec du Muscadet.
Promis, Cèpe debout: on ne négligera pas les champignons ;-)

18/06/2008

SOUS LES PROJECTEURS

Ici l'ombre...

C'est beau, L'Art Existence!

Privé d'images et de sons, j'invite toutes celles et tous ceux qui viendraient là prendre des nouvelles de l'avancée des bancs, pergolas et tables à jardiner à passer chez Fanny qui héberge courageusement sur son blog les dernières belles nouvelles du front.

Un 18 Juin, on en pèse tout le sens!

Faudra quand même qu'un jour nos ministres expliquent comment on peut être fier de diriger un pays où c'est tellement compliqué de réaliser des bancs en bois.

Comme d'hab, colonne des favoris ou lien dans le premier commentaire.

Je répète: colonne des favoris ou lien dans le premier commentaire.

31/05/2008

FESTIVAL MONDIAL DE LA TERRE

A l’occasion du Festival Mondial de la Terre, j’interviendrai Samedi 14 Juin 2008 autour de 17 heures à la salle polyvalante de Veneux-les-Sablons (77) sur le thème: “Des jardins de gens pour les gens” (éco-responsabilité, techniques alternatives et jardins solidaires).

S’en suivra un échange avec la salle qui devrait être des plus dynamique et joyeux puisque je reviendrai du salon Autonomic, Porte de Versailles, stand E08, les 11, 12 et 13 Juin prochain, au cours duquel l’équipe rassemblée autour de nos bancs adaptés m’a l’air promise à de grands moments de franche bonne humeur ! ;-)

Devrait s’en suivre du coup un petit dîner dans une taverne du pays au cours duquel, à défaut de refaire le monde, nous envisagerons l’aménagement pour le bonheur du plus grand nombre d’un petit jardin sur le secteur.

J’annonce longtemps à l’avance parce qu’au prix du carburant ces temps-ci, il y en a peut-être qui voudront venir à pied, en vélo, à cheval, en mongolfière ou en barque (c'est au confluent de la Seine et du Loing)...

Auquel cas faudrait s’y préparer maintenant.

25/05/2008

SUCCES JARDINS & SANTÉ

SUCCÈS TOTAL POUR LE PREMIER SYMPOSIUM
DES JARDINS A BUT THÉRAPEUTIQUE.

Il était plein à craquer, ce Vendredi 23 Mai 2008, le grand amphithéâtre de l’Ecole Nationale Supérieur du Paysage de Versailles dans lequel l’association Jardins et Santé avait organisé le “premier symposium international des jardins à but thérapeutique”.

Devant une telle affluence, l’école avait dû ouvrir une seconde salle où un public attentif suivait en visioconférence.

Étourdie par un tel succès, la présidente initiatrice Anne Chahine indiqua dés l’ouverture que de nombreuses inscriptions avaient été refusées faute de places. Nous en pouvons témoigner.

Directions d’établissement, jardinier(e)s, infirmier(e)s, médecins, étudiants, sociologues, ils étaient plus de deux cent cinquante venus des quatre coins du pays pour écouter des orateurs engagés dans l’hortithérapie aux Etats-Unis, en Grande Bretagne, Allemagne, Autriche, Japon... Toutes et tous faisant état de succès éclatants, en particulier Johanna G. Leos, coordinatrice des services thérapeutiques du Chicago Botanic Garden dont bénéficient sept mille patients par an, tous handicaps (y compris sociaux) confondus.

Monsieur Kenjiro Muramatsu, doctorant en sciences humaines et sociales, développa la démarche “ikigai” (le sens de la vie) appliquée à travers la réalisation de jardins préventifs dans la ville de Toyota. On sait qu’en Extrême-Orient, le patient consulte pour ne pas être malade. Intelligence du soleil levant.

Elle avait l’air d’une héroïne sortie tout droit d’un conte de la Table Ronde, Anne Ribes, notre infirmière-jardinière auprès d’enfants autistes et de personnes âgées! Elle expliqua sa démarche, énuméra ses réussites... et annonça le budget annuel mis à sa disposition. Ridicule. Humiliant. Pitoyable.
On comprit mieux alors pourquoi l’hôpital qui l’emploie s’appelle toujours “La Pitié... Salpétrière”.

Il existe donc un véritable engouement pour ces jardins utiles au bien-être et à la santé de ceux qui les fréquentent, et une volonté affirmée par de nombreux acteurs de les mener à bien malgré les lourdeurs administratives, les contraintes financières, la frilosité des mandarins et l'indifférence des politiques.

Bien sûr il fut indiqué qu’un espace “jardin” leur était dédié sur Agevillagepro et qu’un forum les attendait pour créer du lien, échanger des expériences, demander des conseils, proposer des innovations.

Qu’ils et elles y soient les bienvenus.

Ici aussi ;-)

26/04/2008

L'USINE PERD LES EAUX!!!

031f2b9a7d3241d8315f24852feaac7c.jpg Evidemment!

Il fallait que ça arrive en fin de semaine...

L'usine perd les eaux et l'enfant se présente par le siège ;-))))))))

Mais quel beau bébé ça va être!

Vite! Je cours chercher les dragées et retenir une place à la crèche...

25/04/2008

JARDINIERS FAINEANTS.

On connaissait les rois fainéants.

Voici venu le temps des jardiniers du moindre effort.

Obsédés par l’entretien que demande un jardin de maison de retraite tout au long de l’année, les voilà qui m’adaptent en chœur le début d’une célèbre chanson de Jacques Higelin:
“Poil dans la main, payé à rien foutre,
Regarde c’ que ça coûte de faire un beau jardin...”

8a071f1c8cabc5e9f057947aaee0bf28.jpeg


Quelques extraits surréalistes d’une conversation dont je vous laisse imaginer mes répliques. Les VRAI(E)S jardinier(e)s apprécieront:

- Pas de vivaces, Fleuryval! Il faut les rabattre au début de l’hiver.

- Pas d’annuelles! Faut labourer, semer, arroser...

- Pas de rosiers non plus! Faut couper les fleurs fanées, enrichir au printemps, soigner et tailler quand nécessaire!

- Pas de mélanges prairies fleuries. Faudrait faucher l’hiver!

- Pas d’arbres caduques, malheureux! En automne, faudrait ramasser les feuilles!!!

- Pas de bassins, pas de ruisseaux, pas de fontaines! Pas d’eau! Pas de nénuphars! Ni poissons ni grenouilles!

- De la pelouse, de l’arbuste persistant à croissance lente et du grillage solide tout autour. Faudrait pas que les résidants s’échappent.

Ils auraient pu dire “s’évadent” car s’impose assez rapidement le sentiment de discuter davantage avec des représentants de l’administration pénitentiaire plutôt qu’avec des jardiniers soucieux de beauté et du bonheur des gens.

Bref, si on les laisse faire, les jardins des maisons de retraite de 2020 ressembleront tous aux sinistres “massifs” des parkings de fast-food.

Ca vous tente, vous ?

Mais ce ne sera pas bien grave: rassurez-vous, l’agonie sera de courte durée.
Cerise sur le gâteau: ils ne connaissent ni les allergènes ni les toxiques et contre les “mauvaises herbes”, si d’aventure une insolente particulièrement vaillante parvenait à traverser l’épais tapis d’écorce de pin déversé partout où elle pourrait apparaître, ils “préconisent un jet de Roundup”. Vous savez ? Un désherbant particulièrement toxique produit par ...?

Ben oui, encore eux!

C’est écrit noir sur blanc à peu près partout dans la presse, on l’entend tout le temps sur les ondes: cette saloperie est hautement cancérigène et se retrouve toujours dans les nappes phréatiques.

Mais peut-être ne faut-il pas écarter totalement l’hypothèse selon laquelle ils ne lisent jamais aucun journal et n’écoutent jamais la radio...

Mwarfctualisation: dans sa chronique du week-end sur France Inter, Alain Baraton encourageait un auditeur à couvrir le sol au pied de ses rosiers d'écorces de pin, évitant l'évaporation d'eau et réduisant le desherbage. Il ajoutait avec raison: "Mais avec le temps, l'écorce de pin acidifie le sol et il est nécessaire de la remplacer tous les trois ans." A quoi les Frustators auraient sans doute répondu: "On va faire plus simple, Monsieur Baraton. S'il faut remplacer les écorces tous les trois ans, on ne va pas mettre de rosiers du tout."

24/04/2008

EN DIRECT DU STUDIO

6729cd2923a5e94ad70799694a8e7d51.jpg

Ecoutez, ami(e)s fidèles...

Au dessus des silences étourdissants, par dessus le brouhaha des histrions virevoltants, le chant des scies règne!

Après les bambous dûs, voici les bouts du banc.

Ils seront assemblés sous peu.

Rythmique de “trois faces”, chorus de ponceuse...

J’ai carrément l’impression d’enregistrer une nouvelle chanson.

Mais comment vous dire à quel point c’est dur d’être à trois cent kilomètres des musiciens ?!

22/04/2008

"MADAME PHIPHI"

3d18645898d98ca6d51bad4a5e489ba8.jpgMadame Phiphi!

Rosier grimpant vigoureux à fleurs doubles d’un rose vif éclatant, élégamment parfumées, idéales pour les pergolas comme pour les bouquets.

Vous ne le connaissez pas ?

C’est normal. Il n’existe pas encore.

“Madame Phiphi” sera un rosier très remontant conçu par un grand optenteur pour monter à l’assaut des pergolas ombrageant les bancs du Parc des Tiges et embaumer toute une promenade de fin Mai à l’automne.

J’écris “sera” et non “serait”.

C’est dire comme j’ai confiance!

Un rosier baptisé avant que d’exister? Du jamais vu!

Seulement voilà...

Le Parc des Tiges est tout autant embourbé à la Chancellerie qu’au ministère de la ville dans un silence de mort et malgré l’intérêt manifesté par quelques un(e)s pour ce projet de réinsertion pédagogique d’une marmaille mal partie, on n’entend pas gronder du tout dans la magistrature.

Alors qu’il suffirait qu’on lise sur un ou deux blogs ou qu’on entende sur quelques ondes quelque chose comme ce que les gens simples formulent au coin de ma table: “ Alors, b. de m., ça commence où et quand, le projet de Fleuryval, bande de b. m. * ?!!”

Évidemment, la magistrature aurait soin de remplacer “b. de m.” et “b. m.” par des expressions plus châtiées, plus “bobi**”, moins populaire, peut-être un tantinet latines...

Il me semble, (mais je peux ignorer l’exception), que c’est la première fois dans l’histoire de France qu’on voit des magistrats retarder des jardiniers.

Il est vrai qu’avec l’eau devenant précieuse, magistrats et jardiniers n’entendent pas forcément la même chose par “devoir de réserve”.

* Un géranium rouge à celle ou celui qui la trouve ;-)
** Une pivoine...

09/04/2008

AUTONOMIC

A l’ancienne!

GPMarcel, tu t’y colles ? T’es trop beau gars en garde-champètre!!!

Roulement de tambour:

Raaaaaaaaaaaaaaa ta ta

“Oyez, oyez, gens du pays!

Rendez-vous les 11, 12 et 13 juin 2008 au salon AUTONOMIC PARIS 2008, à la porte de Versailles

Entrée gratuite - 32 000 visiteurs, 450 exposants.

Qu’on se le dise et qu’on colporte la nouvelle!

Raaaaaaaaaaaaaaa ta ta

C’est là, mes ami(e)s, que devant vos yeux émerveillés et sur 36 mètres carrés d’un jardin provisoire conçu par ma pomme, nous aurons l’immense plaisir de vous présenter la première série de bancs adaptés pour personnes âgées et leurs masquelières réalisés par Mobilier Bourguignon, "le mobilier bel et bon."

Histoire de faire saliver un peu, je vous mets là de quoi l’imaginer dedans.

5ceeb434294172b51d5ca1800324a1e7.jpg



Asseyez-vous avec quelques coussins et z’avez plus qu’à écouter chanter les oiseaux, respirer les parfums et feuilleter en rêvassant votre livre préféré.

Alors ?

Elle sera pas belle, la vie ?

08:35 Publié dans Jardins | Lien permanent | Commentaires (9)

12/03/2008

PREMIER BANC ADAPTE POUR PERSONNES ÂGEES

ae5e83c61993b965a4843e8438c84b95.jpgEt voilà, Mesdames, Messieurs, marmouzets, marmouzettes: notre premier modèle de banc adapté pour personnes âgées: le Fleury!

Il a été conçu par votre serviteur, bénéficiant des conseils de Françoise SCHERER, kinésithérapeute, et réalisé par le menuisier Serge NEYRET, tous trois avonnais.

Gloire leur soit rendue!

CARACTERISTIQUES:

* Il offre une hauteur d’assise égale à celle retenue pour les sièges réhaussés des toilettes, soit soixante trois centimètres.

* Il est doté de solides accoudoirs.

* Son piétement anti-basculement évite tout renversement vers l’arrière.

* Il ne présente aucun angle aigu susceptible d'entraîner une blessure en cas de chute à proximité.

* La multiplication des personnes en surcharge pondérale laissant prévoir leur arrivée massive prochaine dans les maisons de retraite, ce banc trois places est conçu pour supporter le poids de trois personnes de 130 kg.

* Réalisé en mélèze, il présente toutes les caractéristiques des bois tropicaux (solidité, résistance aux intempéries, durabilité), contribuant ainsi à l’équilibre biologique de la planète, évitant la déforestation des forêts tropicales et favorisant le développement de la filière bois européenne.

Au jardin, les personnes âgées étant particulièrement sensibles au soleil, le banc est rapidement ombragé par une pergola sur laquelle s’installent des plantes grimpantes à croissance rapide telles que glycines, clématites, chèvrefeuilles, rosiers lianes, vignes vierges ou fruitières...

4a1ea7f6fb501e2b8e37fd01a87af73d.jpg


Et vous savez quoi ?

J'ai assez hâte que les gens en profitent!!!

Et vous savez quoi encore ?

Ca me fait carrément chagrin que le Maurice et le Marcel n'aient pas eu le temps de s'asseoir dessus.

10/03/2008

MERCI!

C'est le coeur serré et le regard perçant tourné vers l'avenir radieux que nous allons continuer à bâtir ensemble que je veux, en cet instant qui nous dépasse toutes et tous, proclamer les résultats du vote d'hier à Fleuryland.

Inscrits: 52 963
Votants: 79 885
Bulletins dépouillés: 234 144.

Réélu à une bouleversante unanimité maire de ce blog, je tiens aujourd'hui à faire partager au peuple rassemblé le vibrant article consacré à votre serviteur dans le magazine du Conseil Général de Seine-et-Marne finement intitulé: "Coeur de jardinier".

b5321e8cf2be6a4475cb6381494b3a92.jpg


Pleine page! Me v'là consacré Mick Jagger des pelouses, Elton John du lilas, Joe Cooker du camélia, Higelin du rosier grimpant, Scheller du nénuphar, Pavarotti des bars à fraises, Coluche du mamiedrome, Laurent Géra de Le Nôtre...!!!

Cré nom que c'est bon!

Muscadet pour tout le monde!!!

06/03/2008

LES "ABSENCES" DU LEGISLATEUR

5ac36df6a62168d29d58657dc90ee05b.jpgUne loi impose depuis quelques temps aux collectivités locales de couvrir les sols des aires de jeux pour enfants d’un revêtement souple apte à limiter les risques en cas de chute.




Elle ne s’étend pas aux promenades des personnes âgées, dont pourtant plus de deux millions tombent chaque année (source officielle).

On en conclut qu’une fracture du col du fémur à la roseraie est, pour le législateur, moins grave, moins douloureuse et moins longue à soigner qu’une gamelle au toboggan.


Il semble que le législateur présente parfois des signes cliniques de vieillissement appelés communément “les absences”...

26/02/2008

COMPTOIR A NENUPHARS

aebfcacbc6abbd12b81319c34127d5ac.jpgDédicace spéciale pour GPMarcel:
une adaptation toute personnelle d’un vieux proverbe chinois: “Quand le sage montre les nénuphars, l’imbécile les regarde. Emerveillé.”

C’est vrai que c’est reposant. Pour tout le monde...

b6fa554cb1bd763c613aca2b42e2deff.jpg






Pour être tout à fait honnête, j'en dois l'idée au somptueux jardin Majorelle à Marrakech.


282f55c06f63746b5d44a3b0d4c1b29b.jpg

11/02/2008

PETIT DEJ OU CASSE-CROUTE!

7f0ddd8f020960f8631484c3c19bae5b.jpg

Maintenant que Fleuryland compte plus de cinquante mille âmes, il est temps que la commune exporte ses concepts aux quatre vents!

A commencer par celui né il y a peu dans mon trou où sévissent un individualisme forcené et une paranoïa galopante. Il y est devenu à peu près impossible de se parler entre professionnels et les projets communs ne fleurissent plus là où se bâtissaient les châteaux et se plantaient parcs et jardins.

Vu que ce n’est ni sur nos politiques ni sur nos financiers qu’on peut compter pour reprendre la route du beau là où Malraux l’avait laissée, on va sans plus attendre nous remettre en route nous-mêmes. Avec trois fois rien.

Z’allez voir, ce n’est pas compliqué et ça ne va pas prendre longtemps.

Ha le président veut de la politique de civilisation ?

Ben il va en avoir !

Avec mon pote JFG (Non, GPMarcel, ce n’est pas John Fitzgerald Guennedy!), ancien ferronnier d’art reconverti dans le bar-restaurant avec sa femme, nous allons lancer dés Avril “Les petits déjeuners des métiers de dehors.”

Le premier Lundi de chaque mois, d’Avril à Novembre, de 6:30 à 8:00, tous les professionnels intervenants au jardin pourront se rencontrer autour d’un petit-déj ou d’un casse-croûte. Jardiniers, “paysagistes”, architectes, élagueurs, bûcherons, tailleurs de pierre, maçons, ferronniers d’art, menuisiers, mouleurs, paveurs, poseurs de revêtements de sol d'extérieur, pisciniers, carreleurs, mosaïstes, électriciens, fontainiers, sculpteurs, pépiniéristes, optenteurs, potiers, fabricants ou vendeurs de mobilier d’extérieur...

Hommes et femmes, évidemment!

Bref, toutes celles et tous ceux qui savent qu’on ne peut pas faire du beau tout seul et qui voudront en faire ensemble.

Et que refleurissent les projets communs!

Qu’on ira faire ailleurs sans le moindre regret si nos “décideurs” (Mwaaarf) n’en veulent pas chez nous.

Pour réussir ça, il faut:
- un bistro,
- un peu de pub,
- une véritable envie de faire
et c’est tout.




Pour celles et ceux qui voudraient tenter l’aventure dans leur secteur, je mets à disposition:

- une maquette de calicot à accrocher sur la façade de l’établissement,
- une maquette de tract sur laquelle vous n’aurez qu’à modifier l’adresse.

ee4c9b23365c31f405dea7cd203a6120.jpg

Y a qu’à demander, ici ou via mon mail.

Dés qu’il y en a un qui démarre quelque part, on vient juste le dire ici pour coordonner le mouvement et échanger expériences, photos, projets, propositions de stages, d’apprentissages, offres d’emplois, plans d’hébergement, petites annonces de roulottes et caravanes... et plus si affinités ;-)))))))))

Allez roule, ma poule.

Y a du beau à faire!

Et pour finir, une ch'tite publicité pour

"LA GRENOUILLE VERTE"
15 place de l'Eglise
77250 ECUELLES
tel: 01 60 70 43 34
ou vous attendent Patricia et Jean-François Griffrath.
Je suis presque sûr qu'il y aura un canon de Muscadet offert si vous dîtes que vous venez danser avec les houx ;-)

09/02/2008

DU JARDIN "CIVILISANT" - 4 -

e40f311c828b48e90020208fd25ef507.jpg Podkowinski


UN LABORATOIRE

C’est au jardin aussi que l’enfant pratique ses premières expériences.

C’est là qu’entre sept et dix ans, il enfouit sous la terre sans trop y croire quelques oignons divers qui donneront narcisses, jacynthes et tulipes au printemps suivant.

C’est souvent là que s’échangent les premiers baisers, ce qui n’est certes pas la moindre des expériences.

Et c’est là qu’un peu plus tard il observera tous les bienfaits des plantes.

Bienfaits nutritionnels d’abord puisque le premier rôle du jardin fut de fournir les hommes en légumes et en fruits.

Bienfaits pharmaceutiques ensuite puisque depuis l’antiquité on utilise les plantes pour soigner les maux du corps. A ce sujet, je ne recommanderai jamais assez la visite, à Milly-la-Forêt, de la Chapelle Saint Blaise où repose Jean Cocteau, entourée de son jardin de simples. Prenez le temps d’écouter attentivement la visite commentée par Jean Marais. Un authentique régal.

abd4edd2e7fc22683af42e5f177f5bbb.jpg


Remède pour les souffrances du coeur et de l’esprit aussi puisqu’il se raconte que Nabuchodonosor II aurait fait construire les jardins suspendus de Babylone pour remédier à la nostalgie ressentie pas sa reine pour les végétaux de sa Perse natale. Six siècles avant Jésus Christ, sur les toits d’une capitale, des jardiniers insensés réalisaient la métaphore de la transformation d’une nature perçue organisée en une nature voulue éco-auto-réorganisante!
Trois fois rien: juste la septième merveille du monde !

Bienfaits culturels ensuite puisqu’on vit aux jardins se développer les sciences de l’eau, la statuaire, la poterie, l’art des allées, des bassins, des fontaines, des constructions géométriques des massifs... tandis que les obtenteurs perfectionnent perpétuellement de nouvelles roses, de nouveaux iris, de nouvelles vivaces, cherchant avec bonheur de nouvelles formes, de nouvelles couleurs, de nouveaux parfums...

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu