Avertir le modérateur

11/09/2007

ARCOLE!!!

medium_Soutien_AMARA.JPGAgadez moi ça! Ca vient d’arriver.
A l’ancienne.
Par la poste.

Du bleu, du blanc, du rouge en haut.

Ministère du Logement et de la Ville en dessous.

Et au beau milieu, Fadela Amara qui “tient à saluer l’initiative” du Parc des Tiges.

Les félicitations de Roselyne Bachelot, le soutien de Rachida Dati, le salut de Fadela Amara...

Côté drapeaux, ce n’est plus un blog: c’est le pont d’Arcole!

Comment ?...

Ah!

Vous avez remarqué vous aussi ?

Il n’y a que des femmes dans la liste.

C’est que, quand il s’agit de se retrousser les manches sur la vraie calamité sous sa fenêtre ou au coin de sa rue, de faire des jardins pour les vieux alzheimer, les mômes handicapés ou les gamins en grandes difficultés, on les sent un peu mous du jarret, les garçons.

Ces temps-ci, on dirait que le courage se fait les yeux.

Aragon ?

En tous cas, il vous le dit comme il le ressent: ces temps-ci, il n’est pas peu fier de lui, le papa de filles!

medium_Arcole.jpg

10/09/2007

LE FEU AUX RUCHES !

medium_Abeille.jpg"Si l'abeille venait à disparaître de la surface du globe, l'homme n'aurait plus que 5 années à vivre." (Albert Einstein)

Il y a le feu aux ruches et il est bien naturel de relayer ici l’alerte de la Fédération des apiculteurs dont Alain Baraton, jardinier à Versailles, s’est fait le porte-parole hier dans sa chronique du Dimanche matin sur France Inter.

Les insectes, abeilles et papillons en tête, sont décimés par les pesticides utilisés à outrance dans l’agriculture intensive.

Comme de plus en plus de jardiniers préoccupés de développement durable, il y a belle lurette que j’ai abandonné l’utilisation de tout produit phytosanitaire. Ils tuent plus sûrement qu’ils ne soignent et pourrissent, en plus, l’eau de nos nappes et de nos rivières.

On ne va encore pas se faire des amis chez les chimiquiers et leurs revendeurs mais tant pis: j’appelle solennellement tou(te)s les lecteurs(trices) de ce blog à abandonner dé-fi-ni-ti-ve-ment l’usage de ces saloperies au jardin!

Je ne sais pas vous mais pour ma part, un buddleia sans papillon, un jardin sans abeille, un bassin sans libellule, ce serait comme Adriana Karembeu sans les jambes, un symphonique sans les violons ou une une blanquette sans champignons.

Et plus de miel pour nos petits-enfants, vous imaginez ?

Pour celles et ceux qui voudraient en savoir d’avantage, ça commence par là:
http://www.universnature.com/dossiers/pesticides/apiculture.html

medium_libellule.jpg

05/09/2007

PETITE ANNONCE

Petite annonce


Cherche magistrat retraité volontaire pour perfectionner un dispositif de découverte des métiers de plein air sur un chantier de parc et jardins, sous l’oeil de la Chancellerie.

Pour en deviner plus, c’est ici:
http://danseavecleshoux.20minutes-blogs.fr/archive/2007/08/19/rachida-dati-ges.html

04/09/2007

PARC GUY WEBER

Nouveau lien dans la colonne de gauche: le parc Guy Weber.
http://parcguyweber.free.fr/index_fr.php

C'est à une quinzaine de kilomètres au sud de Dieppe et c'est tout simplement génial!

Merci à Hugues de m'avoir fait découvrir ce lieu.

07:21 Publié dans Jardins | Lien permanent | Commentaires (4)

31/08/2007

CONCOURS !

medium_Voitureenfeu.JPG
Quand on ne sait pas, on demande.

Fleurylandaises, Fleurylandais, j’ai besoin de vous !

Peut-être s’agit-il d’une mauvaise explication de ma part.

La sortie des dictionnaires m’offre l’occasion de vous inviter à un petit jeu-concours de rédaction au sujet du Parc des Tiges.

“Créer un jardin dans lequel des jeunes desoeuvrés découvrent qu’il y a mieux à faire de sa vie que de casser des voitures.”

L’un(e) d’entre vous voit-il une formulation plus claire ?

Plus nette ?

Plus concise ?

Le (la) gagnant(e) verra sa phrase gravée dans la salle à manger du parc.medium_Bassin_italien.JPG

29/08/2007

AUTO-CRITIQUE

Grand benet!
Non. Pas eux. Pas lui...
Moi!

Quand j’ai imaginé qu’un parc divisé en quatre jardins pouvait être un lieu idéal de présentation des métiers de plein air à des garnements auxquels personne n’avait jamais proposé grand chose, j’avais tout d’abord pensé que mes pires ennemis seraient les gangsters du coin.
Certes, le projet pédagogique ne fonctionnerait pas avec tous mais ça risquait quand même de diminuer un peu leur réservoir de “main d’oeuvre”...

Ensuite que les dealers du secteur ne verraient pas le projet d’un bon oeil non plus. Les priver de jeunes guetteurs avertissant de l’arrivée de la police sur leur “zone” était potentiellement desagréable.
Les priver de futurs clients plus encore!
Travailler dur, par tous les temps, avec des machines dangereuses, ne pousse pas vraiment à la consommation de stupéfiants. Le moins intelligent comprend vite qu’avec une débroussailleuse à couteau ou une tronçonneuse, le manque de concentration peut vous faire perdre un pied, un bras, les deux, voire même la vie. De ce fait, “l’herbe à rire” est nettement moins amusante...

Enfin, me disais-je, comme les métiers des jardins offrent de magnifiques perspectives professionnelles aux filles, les proxénètes non plus n’aimeraient guère que de jeunes pauvresses destinées à vider de la couille sur du parking routier viennent à s’envisager palissant des glycines sur des façades méditerranéennes.

Et puisque “couillu” vient de rentrer dans le dictionnaire, fêtons cela en affirmant qu’il faut l’être un peu plus pour débroussailler préventivement la Grèce, le Portugal ou la Provence que pour aller vendre des doses de mort tapi derrière un collège. Ou que grimper à quinze mètres dans un arbre pour le débarasser de ses branches mortes menaçant les promeneurs demande plus de courage que terroriser une grand-mère au distributeur à billets.... Bref, qu’il y a à faire valoir, sous l’autorité du génial Alain Rey, une différence significative entre ce que signifie “les hommes” et “les merdeux”.

Il n’y a, me semble-t-il, qu’un ministre français du développement durable pour ne pas y préter attention.

Symétriquement, me disais-je, les juges débordés allaient nous savoir gré d’alléger un peu leur charge.
Les policiers accueilleraient la perspective de recevoir quelques boules de pétanques en moins dans leurs véhicules professionnels ou particuliers (voir note précédente) dans un enthousiasme joyeux.
L’administration pénitentiaire, comptant nos réussites, se laisserait aller à une vieille formule du genre: “Autant de moins qu’on n’aura pas!”

Précautionneux, ne sachant pas grand chose de cette marmaille livrée à elle-même, j’étais allé rencontrer une juge pour enfants au tribunal de mon secteur pour lui demander s’il lui paraissait envisageable de confier à ces mioches la réalisation de lattes de bois pour construire des bancs pour les personnes âgées. J’avais vu, attendant qu’elle me reçoive au milieu des parents convoqués, tant de desespérance gravée sur les visages que je m’attendais à voir fleurir assez vite les fleurs de l’enthousiasme à l’idée de ce parc du côté des familles et des associations.

Ben non.

Rien.

De rien.

Pas l’avis d’un policier.

Pas l’opinion d’un magistrat.

Pas la critique d’un éducateur.

Pas l’enthousiasme d’un parent.

Pas l’appui d’un politique, de droite, de gauche ou du centre, à l’exception remarquable de la Garde des Sceaux, bien seule sur ce coup-là.

Et vous savez quoi ?!!

Plus invraissemblable encore!

Non ?!

Si!!!

Alors que je dois être le premier jardinier de Seine-et-Marne à recevoir officiellement les félicitations d’une Ministre de la Santé et le soutien d’une Ministre de la Justice depuis au moins... François Premier, pas un mot dans la presse!

Alors je me demande...

Je vous demande.

Si l’un(e) d’entre vous pouvait pousser jusqu’au pont de Valvins dimanche prochain, me photographier torse nu en train de ramer sur la Seine et me retoucher (à peine) le bourrelet avec Photoshop, je pense qu’ensemble, nous ferions faire un grand pas à la citoyenneté.

Si, en plus, Madame Reza voulait bien consacrer quelques lignes au sujet...

Ce ne serait pas lettres mortes parce que, décidément, à bien y regarder, ma vie est un roman!

IL EST URGENT DE NE RIEN FAIRE !

Dans le Parisien daté du 27 Août, j’apprends que dans un village non loin du mien, une policière harcelée par une bande de jeunes désœuvrés est contrainte de déménager pour mettre sa famille en sécurité.

Dans le Monde du 28, ce sont environ cent cinquante jeunes gens venus de banlieue qui s’affrontent à Pigalle à une heure du matin.

Ils avaient semble-t-il déjà soigneusement répété la veille à la gare du Nord.

Il me semble que dans un pays sensé, on presserait un peu le pas pour commencer le Parc des Tiges.

http://danseavecleshoux.20minutes-blogs.fr/archive/2007/05/14/jardin-de-racaille.html

http://danseavecleshoux.20minutes-blogs.fr/archive/2007/08/19/rachida-dati-ges.html

Pas vous ?

BONNE FETE AUX JARDINIER(E)S!

medium_St_Fiacre.JPGDemain, ce sera la Saint Fiacre, patron des jardiniers!

La tradition voulant qu'on la souhaite la veille, c'est pur bonheur que de souhaiter BONNE FETE aux jardinier(e)s de Fleuryland... et d'ailleurs ;-)

Horticulteurs (trices) du rêve, maraicher(e)s de l'espoir...

24/08/2007

PEUT (sûrement) MIEUX FAIRE !

medium_rosedespeintres.jpg

Au boulot, les juristes!

Pour augmenter la fréquentation des jardins de maisons de retraite et créer d'avantage de liens intergénérationnels (oui, je sais, mais c'est comme ça qu'ils disent depuis qu'ils ont oublié que "Fraternité" et "Humanité" faisaient très bien l'affaire), j'ai imaginé un partenariat entre la maison de retraite et l'école de Beaux-Arts de son secteur.

De quoi attirer un public calme, discret et généreux d'élèves et de professeurs de dessin, peinture, sculpture, photographie...

Et, vous l'observerez, créer un budget autonome pour le jardin et l'animation l'année suivante puisque quand c'est pour nous,

répétez après nous:

Y A JAMAIS LES SOUS!

Bravo! Vous voyez ? Ca commence à venir...

Mais j'ai bien conscience d'être un piètre rédacteur juridique. Alors comme magistrats et juristes sont invités ici pour améliorer ou corriger le Parc des Tiges, on va dire que j'en profite un peu ;-)

Et puis amender, sur un site de jardinier, c'est assez naturel. Mais que du naturel et développement durable!

CONVENTION DE PARTENARIAT


Entre
xxxxxxx,
située xxxxxxxxxxxxxxxxxx
représentée par son (sa) directeur(trice)
ci-après dénommée la maison de retraite,

et

yyyyyyyy
située yyyyyyyyyyyyy
représentée par son (sa) directeur(trice)
ci-après dénommée l’école d’arts,

il est convenu et arrêté ce qui suit.

1 - La maison de retraite ouvre son jardin de xx heures à xx heures aux professeurs et aux élèves de l’école d’arts.

2 - La maison de retraite fait réaliser par son (ses) jardinier(s) en concertation avec les professeurs de l’école d’arts un ou plusieurs sujets d’étude* rassemblant les principales difficultés des différentes disciplines (formes, volumes, matières, perspectives, éclairages, couleurs, profondeur de champ...)

3 - L’école d’arts veille au respect du site et de ses occupants en observant scrupuleusement le règlement intérieur de la maison de retraite, essentiellement ce qui concerne le calme, la sécurité et la propreté du site.

4 - L’école d’arts organise en fin d’année scolaire à la maison de retraite pour les pensionnaires, les personnels, les familles, les amis et plus généralement la population environnante une exposition des oeuvres réalisées dans le jardin.

5 - A l’issue de l’exposition, la maison de retraite et l’école d’arts organisent conjointement, avec le concours du commissaire-priseur local, une vente aux enchères de tout ou partie des oeuvres exposées. Les bénéfices ainsi réalisés sont affectés pour moitié à l'école d'art et pour l'autre moitié à la maison de retraite, celle-ci affectant cette recette à ses budgets jardin et animation de la saison suivante.


Fait à Zzzzzzzzzz, le



* Un spot d’artistes doit comporter au moins:
- une copie pierre ou résine d’une statue présentant des difficultés de mouvement des mains et de drapés.
- un bassin à son sud (reflet) planté de nymphéas.
- une rambarde de fer forgé empêchant l’accès au bassin.
- un arbre au Sud-Ouest du tout laissant filtrer la lumière (type pleureur).
- cinq rosiers de formes, couleurs et densités différentes menés en grimpants sur pergola de bois dont “Rose des peintres”.

19/08/2007

RACHIDA DATI-GES !

medium_Dati.JPG


C’est arrivé hier.

Du bleu-blanc-rouge tout en haut.

Ministère de la Justice en bleu dessous.

Et noir sur blanc au beau milieu, le soutien de la Garde des Sceaux au projet de Parc des Tiges (Jardin de racaille © Fanny).

Pour les nouvelles et nouveaux venus, il s’agit d’un parc subdivisé en cinq parties faisant appel à tous les métiers du jardin (terrassier, conducteur d’engins, ferronnier d’art, menuisier, fontainier, tailleur de pierre, maçon, horticulteur, jardinier...) mais aussi soigneur d’animaux, cuisinier, serveur... à réaliser avec des jeunes condamnés par les juges des mineurs à des travaux d’intérêt général.

Pour en savoir plus, c’est là:
http://danseavecleshoux.20minutes-blogs.fr/archive/2007/05/14/jardin-de-racaille.html
Pour continuer les propositions, corrections, suggestions... c’est ici.

Elle s’annonce bien, cette rentrée!

Au travail!

J’ai des fourmis dans le motoculteur ;-))))))

31/07/2007

POUR LA MUSIQUE, S'IL VOUS PLAIT!

Faut-il le redire?
J'ai en matière d'informatique et de nouvelles technologies du son des capacités inférieures à celles d'un cul de jatte au 110 mètres haies. Alors, le nez plein du cambouis des moteurs de recherche dans lesquels je suis plongé en vain depuis trois heures, me revoici à appeller à l'aide celle ou celui qui saura me dire où trouver, sur cette s..... de v..... de N... de D... de p..... de b.... de toile, le fichier son d'une fontaine qui coule.

Il y en a. Je le sais. J'en entends un là:
http://www.jardin-japonais.fr/3a.html

Attendez, ce n'est pas fini!

Après, il faudrait trouver le fichier son de quelques chants d'oiseaux de chez nous, merle, moineau, tourterelle, geai, pinson, bergeronnette, rouge-gorge...

Ensuite, le fichier son d'un marmot qui rigole sur une balançoire.

Enfin, le fichier son d'une mamie qui fredonne. (Ce qu'elle veut, on fera avec! Mais “A la claire fontaine”, ça le ferait bien...

Ce qui me permettrait de mixer le tout pour faire comme une chanson de jardin avec au premier plan la fontaine qui coule et la mamie qui chante, un peu partout des oiseaux qui sifflent, et un peu plus loin un enfant qui rit.

Si je ne craignais d'exagérer terriblement, je prendrais volontiers aussi l'heure qui sonne au clocher de l'église, une grenouille qui plonge dans le bassin, un bourdon qui butine, une libellule qui passe, un souffle de vent dans les feuilles...

Mais j'ai peur d'abuser.

“Ouiiiii, c'est bien gentil tout çaaaa, mais c'est pour faire quoi t'est-ce exactement au juste, exactement?” vous entends-je colucher.

D’abord c’est pour vous. Que vous ayez le sentiment en arrivant au blog que vous ouvrez une fenêtre sur jardin. Installer ça va être coton aussi, mais si les japonais y arrivent...

Ensuite, c’est pour mettre dans les oreilles d’un important Monsieur auquel notre Delphine à nous qu’on a va remettre le book de mes jardins de santé.

Parce que pour l’instant, c’est un book muet et que cet homme a bien droit tout de même à un peu d’eau qui coule et à quelques oiseaux pendant qu’il va tourner mes pages.

Pour le parfum, vous faîtes pas de mousse: il y a à l’intérieur une feuille de buvard toute imprégnée d’essence de roses anciennes. Il va se croire à Bagatelle ou chez André Eve.

Comment disais-je dans le temps quand je passais le chapeau après avoir chanté ?

Ah oui! Je me souviens!!!


Pour la musique, s’il vous plaît ;-))))medium_coquelicot.4.jpg

19/07/2007

AVONBOUCTOU

medium_Hoggar9.jpg Avon-bouctou. Riante bourgade en été comme en hiver. Son désert, son silence, l'ombre du père de Foucault et là-bas, près de cet avion en panne...
Mais oui! Un petit prince!

Quelques chiens qui aboient...

Ma caravanne qui passe.

Tiens, pendant que mon chameau se repose, je vais créer un jardin de cailloux arabo-japonais pour émir-samouraï.

Comme dit Cyrano: "Non, non, c'est bien plus beau lorsque c'est inutile!"

06/07/2007

VIEILLIR REND LIBRE...

medium_Camp_d_Alzheimer_1.JPGQuand j’arrive, ces temps-ci, un jardin “Alzheimer” vu du bon côté du grillage, c’est souvent ça.

Rajoutez deux miradors, des projecteurs, un chien féroce, des soignants bottés de cuir et au-dessus du portail: “Vieillir rend libre”...

“Za vous rabelleueueu beud-êtreueu guelke choseueueu, Badabe Bourdelle?”

(Je n’imaginais pas que ça pouvait être aussi difficile d’imiter Roland Giraud dans “Papi fait de la résistance” en phonétique).

Oui, j’en ai bien conscience: c’est "limites".

C'est le cas de le dire.

Mais que voulez-vous?

La réalité est là, m’explique-t-on:

L’alzheimer EST fugueur.

On ne le répètera jamais assez: L’ALZHEIMER est FUGUEUR.

L’alzheimer, dans ses (rares) moments de lucidité, voudrait rentrer chez lui.

Retrouver sa maison.

Ses meubles.

Son chien.

Mais!

Quand l’EPAD (Etablissement pour Personnes Âgées Dépendantes) est en bordure de route nationale!!!

Vous pensez bien...

Avec des camions lancés à des parfois plus de cent à l’heure!

Avec des chauffards de la ville d’à côté qui vous font exploser les radars...

Vous n’y pensez pas?!!

Le laisser courir la campagne, galoper à la sauvette, partir à l’aventure? Comme un vulgaire saute-ruisseau? Un longe-bithume? Un traine-talus?

Non, qu’on vous dit!

C’est pour son bien.

Pour sa sé-cu-ri-té.

Et puis, vous savez bien, il n’a plus toute sa tête. Alors, pour bien “délimiter” l’espace qui lui est imparti, forcément, on clôture...

Remarquez, ça limite bien notre responsabilité aussi.

Parce que si l’alzheimer se prenait un coup de pare-choc en bord de route, vous verriez la famille!!!

Nez rouge, cheveux hirsutes, tee shirt jaune et salopette, le gendre arrive.medium_coluche.jpg


“Ouiiii, on vous l’avait confié...
On vous faisait confiance...
Vous nous aviez dit qu’il ne risquait rien chez vous...
Et là?
Ben il est mort!
En bord de route.
Comme un trimardeur.
Ouiiii, vous croyez que ça fait bon genre pour la famille, un aïeul qui se prend trente tonnes dans le cul ??!...
Regardez moi ça! Le chagrin de sa fille!!!
Arrête de pleurer comme ça, Madeleine, fallait bien que ça arrive un jour, aussi...
Comment?
Oui... Mon chagrin à moi aussi, oui!
Ah mais ça ne va pas en rester là, moi je vous le dis!
Juste après l’enterrement, au tri-bu-nal, qu’on va vous mettre!!!
Et ça va vous coûter chaud, moi je vous le dis!”
Je ne m’énerve pas, Madeleine, mais pour une fois qu’on le touche dans l’ordre!!!

Non mais...

Sans blaaaaaaaaaague...

(Mine de rien, c’est pas facile d’imiter Coluche à l'écrit non plus...)

Dîtes...

Heureusement qu’il y a des jardiniers de maisons de retraite!

Avec un rideau de miscanthus medium_miscanthus.jpg
ou de bambous,
medium_bambous-cannes-noires.jpg
c’est beaucoup plus doux que du grillage, pour les vieux promeneurs.

C’est tout aussi sécurisant pour la maison.

Ca désengorge les tribunaux et ça n’enlève pas un client à la Française des “Je”.

29/06/2007

UN RIEN DE LUXE!

medium_diamant.2.jpg



Voilà un mois très exactement, je portais moi-même le projet de Parc des Tiges (autrement appelé le “Jardin de racaille”) http://danseavecleshoux.20minutes-blogs.fr/archive/2007/05/14/jardin-de-racaille.html à la Chancellerie, tandis qu’un exemplaire partait pour l’Elysée aussitôt après avoir entendu Madame Rachida Dati proclamer sur France Inter que “la jeunesse délinquante était un chantier présidentiel”.

Déterminé à n’employer que des techniques saines pour le créer et l’entretenir, tel un jardin pilote de développement durable, j’en adressais également copie au ministère de l’environnement, sous-titré “Parc-école de la Légion Jardinière”.

Puis, grâce à Fanny, nous attirions sur son blog dédié au droit des enfants l’attention du juge Rozensweig qui, en la matière, semble faire autorité.

Après en avoir posté un à la Protection Judiciaire de la Jeunesse de mon département, un autre au juge chargé des gamins turbulents de la ville où était né le projet.

Et l’avoir exposé sur mon blog “afin que nul n’en ignore”, comme l’on dit. ;-)

Delphine le mettait aussitôt à l’honneur sur son “paradisexpress”.

Soit dix exemplaires papier et, demain sans doute, 25 000 exemplaires virtuels.

Et...?

Rien.

Coté “autorités”, pas un mot!
Pas un mail!
Pas un coup de fil!
Pas un avis.
Pas une opinion.
Pas un encouragement.
Pas une réserve.
Pas une critique.
Pas une suggestion.

Rien

Vous m’avouerez que ce n’est pas du rien de solde.

Du rien de pacotille.

Du rien de rien...

Non! C’est un Rien majuscule.

Un Rien griffé, de luxe.

Un Rien de marque.

Un Rien de chez Néant, place Vendôme ou Faubourg Saint Honoré, Paris!

Avec un petit quelque chose d’historique et de “ministériel”.

Un Rien “so chic and so french!”, dont je ne suis cependant pas certain que le monde entier nous l’envie.

Un Rien qui me donne une idée pour un très grand parfum porté par une belle comédienne, à laquelle un journaliste demanderait: “Que portez-vous la nuit pour dormir? et qui répondrait: “3 fois Rien.”

Tandis que loin des caméras continuent de se remplir les tribunaux, les centres pour mineurs, les prisons parce que des citoyens-jardiniers ne peuvent pas même suggérer à des adolescents qu’il y a tellement mieux à faire que de casser des voitures, brûler des écoles ou terroriser les habitants d’une cage d’escalier.

Manque de communication, me direz-vous?

OK. Quand je vois sur quoi sautent nos journalistes ces temps-ci, je me demande s’il ne serait pas temps que je vienne vous claironner ma séparation d’avec...

A moins qu’il soit plus efficace de “traiter” de noms d’oiseaux, d’insectes ou pire encore quelques battu(e)s aux élections.

Qui dit mieux ?

J’attends vos suggestions.

Merci.

- De rien. ;-)
medium_coquelicot.3.jpg

28/06/2007

NUL N'EST PROPHETE EN SON PAYS.

Voilà: c'est par là que ça (se) passe:
http://webperso.mediom.qc.ca/~merette/jlm.html

De l'autre côté de l'Atlantique, au Nord.

Au Québec, précisément.

"Je reviendrai à Montréal..." © Robert Charlebois

Infinie gratitude, Marguerite ;-)

07/06/2007

FELICITATIONS DU MINISTRE DE LA SANTÉ

medium_Félicitations_BACHELOT.JPG
Je sais: ce n'est pas joli du tout de racourcir dans le temps le triomphe de sa fille. en publiant une seconde note le même jour.

Mais !

Ce n'est quand même pas de ma faute si je découvre en rentrant dans ma boîte aux lettres les félicitations de Madame Roselyne BACHELOT-NARQUIN, Ministre de la Santé, "pour le travail accompli" dans les jardins pour les personnes âgées.

Ce qui devrait sans doute rendre un peu plus faciles les conditions de tout le travail qui reste à accomplir.

En particulier pour les bancs adaptés.

Comme vous avez été nombreu(ses)x à y contribuer ici-même, c'est pur bonheur de les partager avec vous.

04/06/2007

DU BONHEUR AU MENU? EN VOILÀ!

medium_Malarmé.JPG Aujourd'hui, le bistro de Fleuryland vous propose:

- en entrée: son rosier grimpant fétiche Guilaine de Féligonde sur la façade de la maison-musée de Stéphane Mallarmé à Vulaines (77)

- en plat du jour une femme radieuse dans le jardin époustouflant d'André Eve à Pithiviers le Vieil (45)medium_André_Eve_1.JPG

- en dessert un petit bonhomme content au même endroit.medium_Hugo_chez_André_Eve.JPG

Le tout cueilli hier.
Du jardin, c'est évident...

10:22 Publié dans Jardins | Lien permanent | Commentaires (18)

30/05/2007

C'EST PAR LÀ...

Pour VRAIMENT bien commencer la journée,
et pour avoir un aperçu de ce qui nous attend Dimanche (si la météo nous est clémente),
c'est par là que ça se passe:
http://paradisexpress.blogspot.com/search/label/amis.

MERCI, MADAME FIFI!!!

A celles et ceux qui connaissent la maison, je précise que Madame Fifi n'est pas l'épouse de mon canari Fifi Mozart mais la délicieuse hôtesse du blog qui vous attend ;-)

Après, courez vite vous faire belles filles et beaux garçons parce que nous fêterons le premier anniversaire du blog demain. Comme nous étions vingt deux mille trois cent trente quatre ce matin, je me demande s'il ne faut pas prévenir les voisins: ça risque d'être un peu bruyant!

medium_Sous_le_regard_de.3.JPG

24/05/2007

PARADIS...

Cela se mijotait dans le silence et l'ombre depuis quelques jours.
Là, ça se concrétise!

Une expédition au Paradis se prépare pour le Dimanche 3 Juin.

Direction le jardin d'André EVE à Pithiviers le Vieil dans le Loiret, puis pique-nique dans les bois.

Rendez-vous devant le Grand Parquet de Fontainebleau à 11 heures. C'est ici:
http://www.fontainebleau-tourisme.com/pays-fontainebleau/capitale-cheval/grand-parquet.asp

Après, c'est là qu'on va: petite fenêtre entr'ouverte sur ce qui vous attend...
medium_Paradis.JPG

Comme on dit ici: "Qui aime me suive!"

14/05/2007

JARDIN DE RACAILLE © Fanny

LE PARC DES TIGES:

Parc de santé et de réconciliation citoyenne.

medium_Parc_des_tiges.JPG

medium_Légende_jpeg_copie.JPG
Une ville voisine, confrontée à la violence des jeunes de ses “quartiers sensibles” m’a demandé de réfléchir à l’aménagement d’un parc dans lequel elle souhaite réaliser une promenade de santé pour les seniors peu sportifs (SPS).

Voici donc un projet (paysager) de “tour du monde à pied”, permettant de marcher, courir, monter, descendre, franchir, slalomer, enjamber, sauter... à son gré, à son rythme, à sa forme, cependant qu’il est partout donné à regarder, observer, étudier, écouter, sentir, toucher et goûter.

Voilà pour le parcours.

Jusque là, rien que de bien ordinaire pour votre jardinier.


A la réconciliation citoyenne, maintenant.

Le SPS ne demandant qu’à s’asseoir entre deux efforts, j’ai disposé le long des parcours quatorze de ces bancs adaptés aux personnes âgées, ombragés de pergolas fleuries que vous avez déjà vu passer ici et que l’association des bancs Co! va réaliser avec nos jeunes troublions, rien de bien compliqué n’intervenant dans cette production menuisière.

Mais, surenchérissais-je, imaginons un instant qu’une fois reposé de sa promenade quotidienne, le SPS veuille en faire un peu plus comme porter, pousser, tirer, piocher...

Il faudrait qu’il puisse aller donner la main sur quelques chantiers permanents dans ce parc.

Tant il est vrai qu'une heure dans ce jardin vaut bien trois heures au gymnase ;-)

Aussi ai-je d’abord disposé au coeur un verger de cerisiers et de fraisiers dont la production garantira en partie l’indépendance financière des associations d’insertion qui travailleront là. Pérennité oblige: l’avenir d’un tel projet ne peut pas être compromis par un(e) politique qui change.

Sans aller jusqu’à grimper dans les arbres, le SPS pourra y aider à porter les cagettes de fruits jusqu’au camion ou jusqu’à la cuisine...

Comme il va de soi que nos jeunes énergumènes ne seront pas tous nécessairement tentés par la menuiserie, les autres pourront apprendre à réaliser des murets de retenue en pierres sèches sur la colline des azalées du jardin japonais, des terrasses sur la partie Maghreb du jardin africain.
A tailler la pierre et à bâtir sur les chantiers du temple zen et de la pyramide de ma vallée des droits ;-)
SPS bienvenu à la manutention.

Cependant qu’aux écuries et à la volière du jardin d’Amérique, d’autres pourront apprendre à soigner, dresser et monter les chevaux et à prendre soin des oiseaux. L’unanimité semble faîte là-dessus au moins: les animaux les apaisent...
SPS bienvenu pour rentrer le fourrage et donner la main au pansage et aux litières.

Pour peu qu’un professeur nous rejoigne, d’autres pourront apprendre à réaliser des mosaïques sur les contremarches de l’orangerie. L’explosion du marché des piscines réserve à ceux-là un emploi garanti.

Aux ateliers, on apprendra aussi à travailler le fer, la poterie, la sculpture, les fontaines et la circulation de l’eau...

Et partout dans ce parc, on apprendra à labourer, semer, planter, palisser, tailler, arroser avec les méthodes du développement durable.
SPS bienvenu aux sacs de terreau, entre autres...

Bref, une école à ciel ouvert où l'on apprend d'abord le respect de l'autre, le goût du beau travail, à ranger et prendre soin des outils, à entretenir et réparer les moteurs et dont les mômes sortiront deux ans plus tard prèts à intégrer JDM.

JDM?

Jardiniers Du Monde ;-))))))))

Mais, me direz-vous, toute cette jeunesse en plein air va crever de faim vers midi!!!

Et vous aurez (encore) raison!

D’où la cuisine et le restaurant où jeunes et SPS pourront déjeuner ensemble, occasion idéale de découvrir que "l’autre" n’est pas nécessairement le jeune ou le vieux c. que "l'autre" s’imagine.

Et là, j’ai posé une exigence non-négociable.
A moi.
Rien que pour moi.
Moi-même.
Personnellement!!!

Si après quelques semaines dans ce parc un(e) instituteur(trice) retraité(e) se prend d’affection pour un de nos garnements et lui propose de l’aider à reprendre ses études là où celles-ci l’ont lâchement abandonné, je veux, (oui oui, vous avez bien lu: je VEUX) qu’une des (petites) rues menant aux jardins porte mon nom!

Rue Fleuryval! Ca le ferait, non ?

Que la réalisation d’un parc permette d’offrir à ces jeunes gens quelques alternatives professionnelles à l’itinéraire commissariat-juge-prison qui d’ordinaire constitue leur proche avenir me paraît chose souhaitable.

Et comme maintenant, tout est enfin devenu possible, je ne peux que suggérer qu’on se mette vite à l’oeuvre et que de bons sculpteurs m’envoient leurs propositions pour une grande statue équestre du président Sarkozy montrant la voie à suivre, tel le fameux Napoléon de Montereau.

medium_77MontereauNapoleon08.jpg


Du meilleur effet, donnant toute sa majesté au parc, je la verrais bien placée au bout de l’allée principale, sur laquelle on lira: “Au bout des tiges, il y a...”

Comme d’habitude, je soumets à vos critiques.
Tous amendements (bios, évidemment) bienvenus.



Si quelqu’un(e) pouvait me dire comment on tape le petit c encerclé symbole de copyright, cela me permettrait de rendre hommage à Fanny dés le titre: c’est elle qui l’a trouvé! Ma-gni-fique.
medium_rocaille.jpg

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu