Avertir le modérateur

24/03/2009

LA LEGION SAUTE SUR ST QUENTIN ?

D'après agences.
«Cette fois, on ne dépasse pas les 700 policiers mobilisés pour 1600 habitants, il y a près d'un mois, à Daumeray (Maine-et-Loire) ou les 1265 gendarmes déployés lors d'un déplacement dans la Drôme le 3 mars. Mais tout de même: "ce sont près d'un millier de policiers et CRS qui seront affectés ce mardi à Saint-Quentin pour la sécurité du président et de sa suite", selon Le Courrier Picard.
"Des centaines de policiers et de gendarmes seront déployées tout au long du parcours qu'empruntera Nicolas Sarkozy, essentiellement dans le centre-ville de Saint-Quentin", indique L'Aisne Nouvelle. "Des CRS devraient également être déployés en masse".
Ville morte!
Des barrières de sécurité déjà installées autour du palais des sports où Nicolas Sarkozy fera son discours, des panneaux d'interdiction de circuler et de stationner partout dans le centre-ville... "Mardi, de 13 h 30 à 22 heures, le centre de Saint-Quentin sera quasi mort", écrit L'Union qui détaille le dispositif mis en place. "Du jamais vu qui va créer sûrement une énorme pagaille dans l'après-midi", selon Le Courrier Picard.»


Exclusif DALH-soir.
Le porte-avions Charles De Gaulle devait remonter la Meuse et se positionner de sorte que notre aviation de combat puisse intervenir à tout moment. Hélas, l’élargissement du canal reliant l’Oise à la Somme, prévu par Patrick Devedjan dans le cadre du fameux plan de relance, a du être abandonné, le CDG demeurant en rade à Toulon. Ce ne sont donc que deux péniches nucléaires d’attaque qui ont pris place entre les écluses.
Des batteries d’artillerie dotées de canons à longue et moyenne portée ont été prépositionnées à Cambrai, Charleville-Mézières, Compiègne, Beauvais, et Cambrai, tandis que des unités de chars en provenance de Sissonne font route à vive allure sur la ville de tous les dangers.
De son côté, le régiment de génie d’Arras se tient prêt à dégager les alentours pour permettre aux commandos de marine d’exfiltrer le Président si nécessaire. A l’heure où nous écrivons ces lignes (H-2), il semble que le 2° Régiment Etranger Parachutiste embarque pour sauter sur Saint Quentin afin de sécuriser le buffet.
Réputées pour leur bravoure, l’Ecole de Cavalerie de Saumur et la musique de la Garde Républicaine à cheval ont pour mission, quoiqu’il arrive, de tenir sabre au clair «le chemin des ponts».
Le haut commandement de l’OTAN aurait proposé un appui stratégique aérien depuis l’Angleterre et un débarquement des forces alliées entre Dieppe et Boulogne-sur-Mer en fin d’aprés-midi. Mais notre vaillant Etat-Major aurait décliné au moins jusqu’à demain, se disant confiant dans l’efficacité de nos troupes pour résister aux insurgés peu ou pas du tout armés.
Confiant dans ce dispositif, notre Président aurait déclaré avant de quitter Paris mèche au vent: «Si des fois y en a qui croivent que j’ vais m’ déballonner devant quinze pancartes, i’s ont qu’à regarder le 20 heures de TF1.»
Quel homme, tout de même!
En attendant, une image de cette ville tranquille à savourer tant est plus. Il n’en sera peut-être plus de même demain.

StQuentinPlaceSLorenzo_cle79311d.jpg

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu